A Nantes, après la manifestation pour la réunification, des gardes à vue excessives pour des dégradations très légères

-- Justice et injustices --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 29/06/14 21:55 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Samedi 28 juin, vers 19 heures 30, un groupe de Bonnets rouges qui avaient participé à la grande et historique manifestation pour le réunification de la Bretagne (15 000 personnes, un record absolu, d'autant que c'était sous une pluie battante), avaient décidé de cibler malicieusement, à cause de ses positions anti-réunification, le domicile nantais de l'ancien Premier ministre et ancien maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault qui, d'ailleurs s'y trouvait. Les projectiles étaient des plus banals, oeufs et farine, ce qui montrait bien la volonté de ne pas détruire quoi que ce soit.

Il semble que cela soit trop pour l'égo boursouflé des autorités que les Bonnets rouges insupportent et pour cela assaisonner les procédures et aller au-devant des souhaits, ne semble pas de trop pour exorciser un spectre collectif jugé menaçant. C'est ainsi que les auteurs des jets d'oeufs et de farine, comme quelques spectateurs sympathisants, ont été embarqués par la police et 6 d'entre eux mis en garde à vue comme des criminels.

L'un d'entre eux a été libéré le dimanche matin, car, n'ayant pas de carte d'identité, il a été gardé jusqu'à ce qu'une vérification soit faite. Procédure qui n'aurait pas du excéder 4 heures. Premier dérapage. Les 5 autres ont maintenus en garde à vue avec tout ce que cela comporte d'humiliant, dont 4 pour dégradations, deux d'entre eux étant accusés de port d'armes prohibées.

La cinquième personne est une personnalité connue, car, il dirige une maison d'édition à Fouesnant, Yoran Embanner, après avoir été pendant 26 ans le directeur des Éditions Coop Breizh. Il publie de nombreux ouvrages très intéressants pour l'histoire politique de la Bretagne, le dernier étant le Dictionnaire biographique du Mouvement breton, par Lionel Henry. Il est aussi l'un des référents du comité des Bonnets rouges de Fouesnant.

Il est connu sous le pseudonyme de Yoran Delacour et est âgé de 67 ans. Il lui était reproché d'avoir sur lui un petit couteau de type Opinel qui, comme le signale Lionel Henry, adjoint au maire de Montreuil-le-Gast, est très utile à une personne dont le métier consiste à ouvrir des centaines de colis de livres. Selon les dernières informations, il pourrait, après comparution, être libéré.

La comparution, dite immédiate des 5 personnes doit avoir lieu au palais de justice de Nantes, lundi 30, à 14heures et les soutiens s'y donnent rendez-vous à 13 heures. Les personnes incriminées seront assistées par Me Yann Choucq, un avocat nantais qui a défendu des dizaines de militants bretons, en particulier, devant la défunte et illégale Cour de sûreté de l'État, ayant même eu le privilège d'être expulsé par le tribunal de Quimper pour avoir fait remarquer qu'on avait libéré, parmi les inculpés pour la défense de Plogoff, en 1978, le seul frère d'un substitut du procureur.

La presse locale indique que le portail du domicile privé de Jean-Marc Ayrault a été nettoyé en un temps record par les services municipaux. Il doit être félicité pour avoir obtenu ce service dans des délais inhabituels pour les habitants qui demandent l'effacement de graffitis.

Éditions Yoran Embanner : (voir le site)

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1139 lectures.
mailbox imprimer