Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
A la veille des JO, Paris vide son trop plein de migrants
Le préfet d’Ille-et-Vilaine annonce l’installation de centres d’accueil pour des personnes sans logement venant de Paris. Un premier centre est prévu à Bruz d’ici septembre.
Émile Granville pour Action Pays de Redon le 26/05/23 10:23

Lors d’une conférence de presse le 24 mai 2022, le préfet d’Ille-et-Vilaine a annoncé l’installation de centres d’accueil pour des personnes sans logement venant de Paris. En fait, il s’agit de la nouvelle appellation administrative pour les migrants. Depuis la mi-mars, le gouvernement a demandé aux préfets de toutes les régions, à l’exception des Hauts-de-France et de la Corse, de créer des sas d’hébergement temporaires. En région administrative, un premier centre est prévu à Montgermont près de Rennes qui sera ensuite transféré à Bruz d’ici septembre.

La préfecture prévoit des rotations de 50 migrants toutes les trois semaines. Puis ces personnes seront dirigées vers différentes structures d’accueil en fonction de leur situation. Pour les demandeurs d’asile, elles intégreront le dispositif national d’accueil. Celles en situation irrégulière seront orientées vers le DPAR (dispositif de préparation au retour). D’autres rejoindront les places d’hébergement d’urgence généralistes. Quant aux personnes qui sont sous le coup d’une obligation de quitter le territoire (OQTF), soit elles seront renvoyées dans leur pays, soit leur situation pourra être réexaminée. Mais probablement l’Etat cherchera au maximum à répartir ces vagues de migrants dans les autres départements bretons.

La préfecture assure que cette opération n’a rien à voir avec l’organisation de la Coupe du monde de rugby et des JO 2024 à Paris (OF 24/05/2023). Pourtant, il s’agit bien d’éviter les campements sauvages ou du moins de les résorber et de libérer des chambres d’hôtels où sont logés des migrants. Les hébergements d’urgence en Ile-de-France sont saturés. Les chiffres sont là : Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, assurait il y a quelques jours que 205 000 places sont ouvertes chaque soir en France. Le nombre de personnes à la rue serait de 330 000 selon la fondation Abbé Pierre.

Cela pose la question générale de la gestion et du contrôle des flux migratoires. En 2022, il y a eu en France 320 000 arrivées légales et 156 000 demandes d’asile. A Calais, plus de 40 000 migrants ont réussi à traverser la Manche en 2022. Mais la France et le Royaume-Uni ont signé un accord de coopération contre l'immigration irrégulière. Les Britanniques ont investi 72 millions d'euros, et la France va déployer 350 policiers supplémentaires. Ce qui veut dire de facto plus de migrants à répartir en France dans les années à venir.

Les maires concernés s’insurgent à juste titre contre la démarche descendante de l’Etat français. Cela ressemble à une réaction de panique. Il s’agit en fait de nettoyer au plus vite les rues de Paris de tous les campements de migrants. Qui nous dira encore que la situation est sous contrôle et que l’immigration n’est pas un sujet en France et en Bretagne ?

Emile Granville, le 26/05/2023

Complément d’information : l’édition d’OF 35 du 27/05/2023 nous en dit plus. A Montgermont près de Rennes, l’ancien Hôtel Ibis qui doit servir de sas de transfert de migrants venant de Paris et qui dispose de 60 chambres, était déjà occupé par des migrants. Les services d’urgence du 115 ont du les transférer ailleurs à la date du 15 mai. Le 16 mai, il restait 13 ménages, soit 25 personnes : ils ont été envoyés vers d’autres départements bretons. Une personne du 115 interrogé par OF, précise que le gouvernement veut créer des sas d’hébergement en « têtes de région » puis ce sera ensuite « Brest, Lorient, Quimper, Saint-Brieuc ou Vannes ». Affaire à suivre …

Voir aussi :
9  1  
Cet article a fait l'objet de 1680 lectures.
Vos 17 commentaires
Emilie Le Berre Le Vendredi 26 mai 2023 14:08
Il y a quelques temps, lors de la métropolisation, j'avais dit que l'avenir des campagnes était de devenir le dépotoire des métropoles, aussi bien industriellement qu'administrativement… voire même une néoféodalisation
(6) 

Didier Lebars Le Vendredi 26 mai 2023 23:31
Le processus des petites doses indolores continue.
Quand on presente un prospectus des chateaux de Versailles, de la Loire aux touristes asiatiques, c est la diversite de l'ancien regime. Cherchez le migrant sur la chaine youtube du Chateau de Versailles.
Heureux d avoir delocalise mon patrimoine hors de cette gabegie, je n'ai aucun compte bancaire en France. Investissez en Bretagne dans les zones les moins cheres sans service publique, sans transport en commun, sans commerce. Misez sur vos voisins et l'entraide.
Quand je reviens en Bretagne, je passe par l'autoroute de Normandie, plus aucun contact avec les grandes villes.
Dans des pays en developpement, je discute avec des migrants qui transittent. Les controles aux frontieres n'ont aucun interet, ce sont les aides sociales qui controlent les frontieres.
(3) 

jakez Lhéritier de Sant Nazer Le Samedi 27 mai 2023 08:53
Avec les effets des cas :Callac,St Brévin les pins ..etc voilà que l'état colonialiste français frappe à nouveau et décide, tout seul ,de cacher les migrants qui font tâche à Paris vers la Bretagne et dans ses "provinces". ignorant la région bidon des PDL..La Baule...Les Sables d'Olonne...Bizarre?
La Bretagne est donc toujours une colonie avec ce genre de décision et surtout la militarisation abusive .
D'autres pays ,cachent de la vue des touristes, les bidonvilles ,les misères,en rehaussant les murs
Exception à Casablanca au Maroc ou plus d'un millier de migrants "dorment"avec beaucoup de difficultés de subsistance entre deux voies urbaines..
Les migrants venus pour des causes diverses doivent être accueillis dignement et leur situation examinée légalement.
Notons qu'il y a des filières de migration entretenues par des "chefs" africains.avec l'existence d'un nouveau commerce triangulaire!
Je propose qu'après entretiens avec les associations humanitaires, les villes de La Baule,de Pornichet ,du Poulgwenn ,de Carnac de Bénodet, de Dinard,etc avec leur 20 000 résidences secondaires accueillent une parti de ces migrants.
Signalons que des professionnels du tourisme,des services,des chantiers manquent de main d'oeuvre,et que l'état Français étudie la venue de 300.000 tunisiens sous conditions salariales-curieuses ,coloniales?
Les villes ont fait moins de difficultés en accueillant les "migrants du COVID en 2020,2021,
(1) 

Al Coin Le Samedi 27 mai 2023 11:59
En fait ce qui , peut-être, vous dérange le plus Jakez Lhéritier c'est que "l'état colonialiste français" décide de frapper...tout seul! Sans vous???... (:0))
(2) 

Thomas Le Samedi 27 mai 2023 20:32
Rien de nouveau, L'union européenne ne gère pas le problème et se défausse sur l'état francais, qui lui même le fait sur les régions et qui elles même le font sur les communes.
Et après tout ce beau monde sur plaindra de la montée de l'extrême droite...ou pas.
(3) 
De Jojo à ThomasLe Mardi 30 mai 2023 16:46
En fait ça n'a rien à voir avec l'union européenne... En France c'est l'excuse pour tout mais non, le problème c'est bel et bien l'état français qui ne gère convenablement aucun dossier et pourtant impose les decisions sur tous les sujets aux régions... Sans compter sur la communication sur l'immigration qui se résume à raciste ou pas raciste... Accueillir sans condition ou virer tous les étrangers... Au lieu de réfléchir à la question de façon sociale et économique, dans l'intérêt des populations en place et celles nouvellement arrivées.
(4)

Brocélbreizh Le Dimanche 28 mai 2023 20:47
L'union européenne n'est pas plus responsable de l'immigration que de la montée de l’extrême droite en France. L'Europe est atteinte de nanisme politique et c'est donc bien Paris et son trop plein de centralisateurs qui sont responsables de cette politique intérieure.
De toute façon la victoire de l'extrémisme en France est inexorable et la Bretagne doit redevenir PLEINEMENT autonome à moyen terme pour s'en prémunir. Centralisme d'état et consanguinité idéologique suffisent aisément à faire passer la républik et Paris avant la France...
En revanche, vouloir faire table rase du passé ne rendra pas service au jacos car une démocratie sereine ne peut se développer que par la réforme et la proximité et non par la guillotine et le supplice.
L'Europe est destinée à marquer la France jacobine de son empreinte.
(10) 
De Jojo à BrocélbreizhLe Mardi 30 mai 2023 16:51
on est d'accord. En tant que breton, basque, catalan, etc... L'europe n'est pas le problème mais plus certainement la solution. L'état français reste embourbé au XIXè siècle, a en fait perdu ses guerres du XXè en se faisant passer pour un vainqueur mais le XXIè est en train de le remettre à sa place.
(5)

Penn Kaled Le Mardi 30 mai 2023 10:44
J'approuve votre chronique , si elle est même modérée par rapport à ce scandale . La méthode est tout à fait digne du pouvoir politique francilien méprisant et condescendant vis à vis de la Bretagne et d'autres provinces françaises également .Il semblerait que la désapprobation de cette décision brutale fait une certaine unanimité ,ne serait t-il pas possible de faire un front commun au niveau de l'hexagone pour y faire face ?
(3) 

Thomas Le Jeudi 1 juin 2023 02:08
@Jojo
C'est vrai que l'union européenne n'a rien à voir avec l'espace schengen qui a le contrôle législatif sur les frontières et que frontex n'est pas du tout l'agence qui à la charge de ce contrôle. D'ailleurs sur le principe est-ce que cela change quelque chose avec l'ONU et son pacte de marrakech pour une mondialisation heureuse sur l'immigration.
Le but de l'union européenne c'est de créer les états unis d'europe et comme les peuples autochones des amériques, je vous dis pas la dégelée que les peuples européens vont se prendre pour la réalisation de ce projet.
C'est marrant votre commentaire car il n'y a que la france qui croit en l'union européenne et,comme vous le soulignez, cela permet de galvaniser le débat entre deux pôles mais surtout de faire avancer la troisième voie.
Juste pour rappel les régions sont une extension de l'état, c'est par l'état qu'elles existent.
Et, enfin, il n'y aura pas de réflexion sur la question car trop de monde sont heureux de cet état de faits, de la bourgeoisie capitaliste en passant par les intégristes catholiques jusqu'à l'extrême gauche laique qui espère grâce à cela, enfin, gagner la présidentielle.
(0) 

Brocélbreizh Le Jeudi 1 juin 2023 11:34
@Thomas,
Bonjour, pourriez-vous s'il vous plait étayer vos judicieuses affirmations/informations ?
- Pourquoi 26 autres états sont-ils membres de l'union (naissante) Européenne si seule la France y croit selon vous? Sont-ils masochistes???
- Ce sont les états qui décident des financements alloués par des négociations et non un président ou chancelier Européen... y compris Schengen et le mini-frontex.
Dans combien de pays en Europe l’extrême-droite fait 43% pour des présidentielles avec 50% d'abstentionnistes selon vous ??
-"Les régions sont une extension de l’État"... Une région est un espace géographique. Vous parlez donc probablement des espaces administratifs que Paris nomme région par commodité. Avez vous noté que l'espace géographique et culturel des Bretons n'est pas celui de l'espace administratif décidé par paris ?
Je ne sais quel est la 3ème voie dont vous parlez, pourriez vous étayer ?
Enfin, "seule la France y croit". Ah bon , est-ce pour cela que la France souhaiterai que l'Europe finance notre armée et que Lepen et Melanchon veulent quitter l'union lors des élections présidentielles ? Tout en acceptant les émoluments pour leurs propres députés soit dit en passant...
Si Macron voulait quitter l'Europe, Lepenenchon dirait l'inverse...
Votre commentaire relaye finalement très bien leur objectif : La recherche de boucs-émissaires afin d'alimenter une forme de confusion/de manque d’intérêt et même d'ignorance pour une unique fin: la préservation du pouvoir central. Si Paris n'est pas responsable de sa politique intérieure et diplomatique, alors oui c'est la faute à l'Europe, l’immigré, le musulman, l'africain, le chômeur, le breton, le corse, le patron ou la femme...
Ridicule.
Cordialement et bon courage.
(5) 
De Thomas à BrocélbreizhLe Mardi 6 juin 2023 00:19
- Tant que vous suivez plus ou moins la plannification européenne, cela vous donne acces à la planche à billets infinie et à des exceptions fiscales. Ce qui donne lieu à quelques frictions et à la menace de "couper les vivres" quand la planficiation n'est pas suivie. Sans compter aussi le volet militaire par le biais de l'otan. Pensez que lepen et Melenchon soit masochistes ? - Pas compris en quoi cela remet en cause le droit européen en terme d'immigration Sinon les taux d'abstention sont plus ou moins similaires partout en europe avec certains pays ayant déjà élus l'extreme droite/gauche -Selon la commission européenne, les régions sont des espaces démographiques (approche capitaliste). C'est essentiellement l'armée et les chambres de commerce (pacifier-commercer) qui ont mis en place les régions, l'administration n'a fait que suivre/enteriner une voie de fait. Avez vous remarqué que selon les critères choisis l'espace breton peut fortement être différent ? - "seule la France y croit" ca vous a marqué cette phrase^^ la france souhaiterait surtout que l'otan ne soit pas sous domination américaine/otan et donc que les contrats d'armement ne soit pas toujours en faveur de l'industrie américaine. Lepen étant nationaliste socialiste elle est pour une europe des nations, melenchon semble être dans la négociation musculée un peu comme l'italienne qui s'est couchée vite fait. -La france tout comme la bretagne a un long passé royaliste qui a progressivement tendu vers le centralisme(poids de la noblesse de robe et marchande) Si demain c'est l'europe et plus la france alors ça sera strasbourg et non plus paris et si demain les "catholiques" intégristes prennent le pouvoir ça sera Lyon. Je pense que la centralisation du pouvoir se fait par le fait qu'on peut pas être au four et au moulin ainsi, naturellement, l'humain telle la cascade tombe toujours vers ses bas instincts.
(1)

Kerbarh Le Jeudi 1 juin 2023 21:38
Les européens travaillent peu et n’ont pas d’enfants. Sans l’immigration l’Italie,l’Espagne, la Grèce, la France sont incapables de payer les futurs retraites .
Sans immigration c’est tout droit vers la faillite de ces états avant 20/30 ans et un niveau de vie qui sera divisé par 2.
(1) 
De Jojo à Kerbarh Le Samedi 3 juin 2023 17:08
Attention, le financement des retraites se fait par création de richesse. Que l'Europe a un véritable problème démographique est un fait, dire que sans l'immigration c'est la fin n'est pas une évidence, c'est un débat, Nul besoin d'avoir 10 actifs pour un retraité, tout dépend du modèle économique. Le japon préfère miser sur la robotique, l'espagne sur le "retour" des latinos d'origine hispanique et la France sur l'immigration africaine. Ce sont des choix, nul ne sait à l'heure actuelle ce qu'il en adviendra.
(3)

Ronan Courtial Le Vendredi 2 juin 2023 09:54
Effectivement, une majorité des européens travaillent peu et ont peu ou pas d'enfants. Donc il faut des immigrés qui feront des travaux dégueulasses, mal payés avec de nombreux enfants qui ne voudront pas effectuer le travail des aînés. Je conseille à Kerbarh de s'impliquer dans ces entreprises qui tournent, avec des patrons honnêtes( il en reste), il constatera que malheureusement notre économie fonctionne avec une poignée de travailleurs courageux ( le courage est-il génétique, culturel?) qui ont des enfants et souvent choisis chez certains peuples pour leur courage reconnu(pour l'instant), les Bretons par exemple, mais aussi les Portugais, les Polonais,les Philippins,etc... alors que ces mêmes employeurs évitent d'autres origines par mauvaises expériences passées.
(0) 

Al Coin Le Vendredi 2 juin 2023 10:26
Propagande tout ça, Kerbarh! Ce que vous estimez et éventuellement au pire surviendrait , témoigne tout simplement de l'indigence séculaire au moins, de nos gestionnaires, petit gérants de toutes origines invasives, œuvrant depuis si longtemps dans leurs/nos petites boutiques politiques! Indigence confortée par celle des électeurs en BRETAGNE (Bretons?), français (?), et européens (?)!
(0) 

Kerbarh Le Samedi 3 juin 2023 20:16
La dette des pays européens latins est détenue en majorité par des pays étrangers. Ces pays deviennent peu à peu dépendants / esclaves de leurs créditeurs s’il n’y a pas de sursaut économique, c’est à dire sans augmentation des richesses produites par le travail.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons