À la Chambre d'agriculture du Finistère la soupe est bonne
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 24/02/16 21:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En pleine crise agricole, la Chambre d'agriculture du Finistère a dépensé 80 000 euros pour envoyer 25 personnes, dont 11 élus, deux administratifs et 12 conjoints, pour un voyage d'étude en Afrique du sud, tout cela avec l'argent des cotisations, a révélé la Coordination rurale du Finistère. Dans un communiqué (voir le site) étude-qui-fait-polemique.html .

Une escapade de 10 jours du 28 novembre au 11 décembre dernier. La soupe est bonne même si les agriculteurs, eux, n'ont plus rien à manger et pour certains mangent les pissenlits par la racine. Voyage d'étude ? Il est prouvé que depuis une dizaine d'années, on peut tout étudier sur internet, même la physique quantique et certainement le développement de l'agriculture en Afrique du Sud..

La Coordination rurale est un syndicat agricole français. Il se veut indépendant de toute organisation économique et politique, et défenseur de tous les agriculteurs. La Coordination rurale est le deuxième syndicat agricole de France. Il dirige 4 chambres d'agriculture départementales mais aucune encore en Bretagne. Ses scores aux élections des Chambres d'agriculture augmentent à chaque élection. Il a atteint 21% en 2013. Afin de redonner une marge de compétitivité aux agriculteurs français et garantir la pérennité de leur protection sociale, la Coordination rurale propose de supprimer les cotisations sociales pour les agriculteurs et de les remplacer par une TVA sociale. Une proposition qui, pour certains, résoudrait la crise actuelle.

Et si on commençait par supprimer les Chambres de commerce de l'industrie, les Chambres d'agriculture, les ministères qui servent à rien, les administrations obsolètes, les sections départementales de tout ce qui peut être régional, les agences touristiques à chaque niveau de collectivité territoriale, les voyages d'études au bout du monde, les séminaires internationaux où tout le monde est transporté, nourri, et logé aux frais des collectivités, des corporations ou des contribuables et tous les emplois parasites qui vivent des charges sociales et autres cotisations ?

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 4 commentaires
spered dieub
2016-02-25 15:46:31
Vu la crise ce voyage aurait du être au moins ajourné ,cependant ce n'est pas de part les informations de l'internet que l'on se rend compte de la situation et du potentiel d'un pays aussi éloigné ,ce d'autant plus que peuvent présenter des opportunités commerciales pour l'agriculture et l'élevage Breton
Un arbre qui cache une fois de plus des excès sans commune mesure de la sphère politique parisienne ,combien coute un voyage de Hollande ,et qui peut être n'apporte pas davantage en termes économiques ? .Combien coute l'entretien de l'ancien président Giscard d'Estaing ? Sans compter les gardes corps de ministres ou d'anciens ministres pour garder leurs propriétés ou leurs résidences privées et secondaires .J'en passe et des meilleures .Je suis allergique à la FNSEA bien trop infiltrée par le lobby céréalier ,je suis critique vis à vis des tendances ultra libérales de la fdsea du Finistère ,d''autant que son manque de cohérence dans cette orientation qu'elle n'assume pas jusqu'au bout, l'amène dans des attitudes hypocrites .Cependant l'alliance de la carpe et du lapin à cette occasion m'exaspère A savoir la coordination rurale fille de la fédération française de l'agriculture syndicat ultra jacobin proche du FN,et d'autre part la la confédération paysanne de gauche, lèche bote à l'occasion du PS français,et donnant aveuglément des chèques en blanc aux organisations écologistes Ces deux organisations ont comme dénominateurs communs une perspective régressive de l'agriculture ,s' se crispant sur le marché hexagonal même européen en régression alors que une demande mondiale solvable va en s'accroissant peut permettre des opportunités ,en veillant à ce que se développement se fasse de manière raisonnée sans portée atteinte aux économies de subsistances des pays du tiers monde
Oui un syndicat agricole Breton prenant en compte l'ensemble des tendances et des types d'agriculture était d'une nécessité depuis longtemps .Seulement je crains que cela ne soit maintenant trop tard ...
(0) 
lionel jeanaimarre
2016-02-25 18:13:00
Idem au RSI ( régime social des indépendants ). La France crève de ces systèmes !
(0) 
Jean LE BORGNE
2016-02-25 21:05:11
La collusion des politiques et des médias jette une chape de plomb sur tous les avantages indus dont se servent les profiteurs de tout poil d'un système pourri à la racine. A quand le coup de balai.
(0) 
gokemper
2016-02-26 11:23:16
"Et si LES BONNETS ROUGES avaient commencé par supprimer les Chambres de commerce de l'industrie, les Chambres d'agriculture, les ministères qui servent à rien, les administrations obsolètes, les sections départementales de tout ce qui peut être régional, les agences touristiques à chaque niveau de collectivité territoriale,....ect " ils seraient toujours dans l actualité ! Mais voilà au lieu d être pragmatiques et oser ils ont préféré l ' utopie. Les doléances c étaient des vœux pieux et de l incantation, en un mot du vent. Il fallait commencer par balayer devant notre porte Pour ceux qui gravitent dans ces réseaux , on le sait tous ou sont les abus qui sont massifs D ailleurs Troadec a perpétué la politique politicienne il n a même pas essayé une autre posture .Quel gâchis tout ça c est vraiment décevant !!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.