-- Histoire de Bretagne --

À Guérande, une conférence où Hervé Le Bras va prouver que les Pays de la Loire existent !
À Guérande, une conférence où Hervé Le Bras va prouver que les Pays de la Loire existent !
De Hervé Le Bras Pays de la Loire, la forme d'une région, éd. de l'Aube, juin 2014.
À Guérande, une conférence où Hervé Le Bras va prouver que les Pays de la Loire existent !

À la stupéfaction de militants de la réunification de la Bretagne (1), cette conférence aura lieu en plein territoire de revendication de l'unité historique de la Bretagne et pas au Mans, Angers ou Laval (2) à juste huit jours de la grande manifestation de Nantes du 27 septembre (voir notre article) par exemple.

Hasard ou provocation ?

Hervé Le Bras (3) a écrit un livre Pays de la Loire, la forme d'une région (4) paru en juin dernier, préfacé par Jacques Auxiette, président de la Région Pays de la Loire... Il est qualifié, dans l'article de Ouest France annonçant la conférence, comme un éminent spécialiste en histoire sociale et en démographie.

La médiathèque Samuel Beckett de Guérande, située dans le centre Athanor, présente cette conférence comme exceptionnelle ! Et signale qu'il faut s'y inscrire ! (Ill. 3).

Au centre Athanor, à 19 h le 19 septembre

Salle Perceval

2 avenue Anne de Bretagne

44350 Guérande

mediatheque[a]ville-guerande.fr

02 40 24 75 91

Conférence organisée en partenariat avec la librairie L'Esprit Large de Guérande (5).

Entrée libre sur réservation.

L'auteur dédicacera son livre à l'issue de la conférence.

Quelques annonces de la conférence

L'article de Ouest France est en ligne, titré : Le centre culturel Athanor reçoit Hervé Le Bras (voir le site)

La présentation du sujet est un peu différente sur calaméo : (voir le site)

En voici la copie complétée :

Le débat sur la réforme territoriale et le redécoupage des Régions agite la France aujourd'hui.

À l'occasion de la sortie de son livre Pays de la Loire, la forme d'une région aux éditions de l'Aube, Hervé Le Bras présentera son analyse de la réforme appliquée à la Région Pays de la Loire.

Il démontrera la réalité du fait régional et son ancrage, souvent ancien, dans les réalités socio-démographiques.

Son ouvrage contribue, avec force, à alimenter un débat objectif et apaisé pour ce qui concerne les Pays de la Loire. « À tous ceux qui affirment que la région Pays de la Loire n'existe pas, Hervé Le Bras prouve le contraire » souligne ainsi Jacques Auxiette, président de la Région Pays de la Loire, dans sa préface.

Avec Hervé Le Bras, vous plongerez dans le peuplement de cette France ligérienne, ses croyances, ses politiques d'héritage, ses structures profondes. À travers les principales thématiques abordées (la famille, l'éducation, les catégories sociales, le chômage, le logement ou encore la migration), son ouvrage insiste sur les caractères humains des Pays de la Loire, sur leur continuité et leurs ruptures historiques. Il compare l'évolution de cette région à celle de la France entière en utilisant un système passionnant de cartographie.

Le 5 juin dans un article de Ouest France :

(voir le site) titré Fusion des Régions. Une méthode de travail discutable , paraissait un entretien avec Hervé Le Bras titré La réforme territoriale a été présentée lundi. Pour Hervé Le Bras, démographe, “ce n'est ni fait, ni à faire”.

Où ce Breton né à Paris critiquait la réforme territoriale, déclarant notamment « L'éclatement des Pays de la Loire n'est pas souhaitable » ou encore « Une Bretagne à cinq départements avec Rennes et Nantes, deux villes de commandement, n'est pas viable ».

À la dernière question Êtes-vous favorable au retour de la Loire-Atlantique dans son giron historique ? il répondit : « Le repli identitaire est souvent un refuge, dans les périodes de crise économique. Le gouvernement a ouvert la boîte de Pandore... » (8 commentaires à ce jour).

Notes

(1) Les échanges par courriels ont été nombreux :

- Certain espère y réunir le plus de gens possible pour affirmer dans le calme, notre désir de retrouver notre Bretagne telle qu'elle était avant le décret de Pétain, et approuvé par les gouvernements français successifs.

- Un autre déclare avoir entendu l'auteur dire qu'il était fier d'être Breton de Paris, il aurait des parents à Saint-André-des-Eaux (Brière).

- On dit aussi que c'est très fort de faire une conférence sur les PDL à Guérande dans une cité qui a été importante dans la naissance de la nation bretonne au IXe siècle et dans la création de l'État breton au XIVe siècle.

- On réplique encore que Nous savons que pour assurer ses vieux jours il s'est mis au service de la région vichyste et de son actuel président. (6)

Pour défendre leurs prébendes tous les deux sont prêts à faire avaler au bon peuple n'importe quelle ineptie géographique, historique, économique ou culturelle alors que nous savons tous que la réalité derrière ce charcutage administratif est purement politique.

Depuis la Libération, la politique du pouvoir, quelle que fut sa couleur, a été d'empêcher par tous les moyens la réunification administrative de la Bretagne et de pérenniser la scission imposée par le régime vichyste.

Il sera certainement intéressant d'entendre cet éminent démographe développer ses arguments en faveur de la promotion d'une région fantoche, sans légitimité ni pertinence..

- et on ajoute (ce lundi 15) Nous sommes à un tournant majeur de l'histoire de la Bretagne et des Bretons, en 12 siècles. (…) Cette conférence de Guérande, dans l'une des villes les plus bretonnes de Bretagne, a un objectif et un seul : convaincre les Bretons que leur avenir ce sont les pdl et leur future alliance [Pdl-Centre ou Pdl-B4].

(2) Google n'en signale aucune autre, en recherche “Hervé Le Bras” conférence, à propos de ce livre... (6 pages explorées).

(3) Hervé Le Bras est démographe, directeur d'études à l'Institut national d'études démographiques (INED), enseignant à l'EHESS (École des Hautes études en Sciences sociales). Il est aussi, comme le signale son éditeur ( (voir le site) ) ancien élève de l'École polytechnique (1963).

(4) (voir le site) de l'éditeur.

Éditions de l'Aube

Rue Amédée Giniès

84240 La Tour d'Aigues

tél : +33 (0)4 90 07 46 60

(voir le site)  : page contact courriel.

Extrait du site : Les Éditions de l'Aube ont à coeur de réaliser des partenariats avec des institutions, publiques ou privées, afin d'enrichir le débat sur les problématiques liées au territoire, aux grandes thématiques de notre époque comme la mobilité, la consommation, etc.

L'Aube est aussi depuis longtemps le partenaire de nombreuses collectivités locales ou entreprises privées pour promouvoir le dialogue territorial et faire vivre le débat public.

Le livre est éreinté par le géographe Jean Renard, dans Place publique n° 47, comme le signale Michel François sur son blog : (voir le site) qui précise que Jean Renard n'est [pourtant] pas connu comme un farouche adversaire des Pays de la Loire... Voir sur wiki Jean Renard (géographe).

(5) La librairie complice : L'Esprit Large à Guérande : (voir le site)

Contacts : librairie [at] esprit-large.com et 02 40 23 44 44

(6) Hervé Le Bras participa aux 3es assises régionales 2012-2013 Pays de la Loire 2040, quelle vision pour demain ? (voir le site) des assises, conférence de clôture en PDF.

Et de nouveau à un colloque Débat sur l'avenir des Pays de la Loire en juin 2014 : (voir le site) où il est enregistré sur YouTube :

- (voir le site)

- (voir le site)

- (voir le site)

- (voir le site)

- (voir le site)

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1682 lectures.
mailbox imprimer
correspondante abp depuis février 2007

Vos commentaires :

philippe metchnikoff
Dimanche 14 septembre 2014

Ce monsieur devrait consulter un psy.

Caroline Le Douarin
Dimanche 14 septembre 2014

Oui ! Certainement, mais pas un psy payé par les PDL, comme a dû l'être le livre...

PIERRE CAMARET
Dimanche 14 septembre 2014

Dans un pays si "BRETON" comme Guerande ..... c'est une provocation !!!

Que cherchent - ils ???

PIERRE CAMARET
Dimanche 14 septembre 2014

Expose HERVE LE BRAS .Debat sur l'Avenir des Pays de Loire . J'' ai ecoute ce Monsieur sur son site .. ce Dimanche 14/09 . Bien , nous sommes a 180 o l'un de l'autre . Je suis Regionaliste identitariste . Donc ses pensees ne sont pas les miennes et nous sommes opposes . Breton , je me sens humilie et trahi de vivre dans les "Pays de Loire ".Donc j'ai quitte , car trop malheureux et vis ,avec ma fdamille actuellement en Australie . La je suis Breton expatrie , ce qui est quand meme un point au-dessus .

Le guérandais
Dimanche 14 septembre 2014

Venir faire une telle conférence à Guérande qui fait partie de la basse Bretagne est une véritable provocation.

SPERED DIEUB
Dimanche 14 septembre 2014

Pitoyable de voir jusqu'à quelles extrémités peut aller la mauvaise foi du pouvoir parisien et de ses acolytes pour torpiller la notion même de Bretagne

voici la biographie de Le Bras

(voir le site)

felix d
Dimanche 14 septembre 2014

Tout le bazar et la quincaillerie mythologique identitaro-celtico-bretonne dans ce papier et ces réactions ! Cela devient pathétique... L'un qui appelle le psy, l'autre qui se préfère Breton en Australie plutôt qu'au bord de la Loire! Faut arrêter le cidre, les gars!

Maryvonne Cadiou
Dimanche 14 septembre 2014

Merci à Spered Dieub d'avoir rappelé la page de cet auteur sur wiki, même si elle est déjà mentionnée dans le texte (au-dessus des illustrations), mais peu visible il est vrai.

Quant à félix, je trouve que ce qui est pathétique c'est surtout l'étalage de son inculture assorti d'une expression quasi injurieuse pour la Bretagne...

An Floc'h
Dimanche 14 septembre 2014

@felix d

Bah oui, hein ! Le délire, il est chez l'ABP, ses contributeurs, ses commentateurs...

Pas du tout dans la démarche de cette conférence. Où il faut s'inscrire pour entrer.

Un éditeur qui travaille régulièrement avec les institutions publiques (c'est toujours bon pour les subventions). Un démographe-fonctionnaire (bossant à l'ENA à 60 ans passés) qui n'a pas vécu dans la région qu'il défend vient donner sa leçon d'universitaire. Qui a droit à une préface d'un président de la dite-région, qui n'est même pas foutu de mener à bien sa fusion "GO" alors qu'il est dans le parti aux manettes. C'est pas pathétique, ça ?

Non, vraiment, ils sont aveugles les Bretons ici !

En attendant, le cidre, ils se le paient.

Par contre, le cocktail à cette conférence sera financé par nos impôts.

PS: à Guérande qui a sauvé ses marais en se mobilisant contre la baron Guichard (qui a eu son buste dévoilé par Fillon et Auxiette, dans l'enceinte de l'hôtel de région, il ne faut jamais faire confiance au peuple dans l'espace public).

Ca devait encore être des arrières identitaires défendant une production saline moyenâgeuse sans avenir dans le monde moderne... Et puis, ça veut dire "pays blanc", ça sent l'identitaro-celtico-breton tout ça ! Restons vigilants ! Au nom de la raison ! Le fascisme ne passera pas !

Job LE GAC
Dimanche 14 septembre 2014

soyons parmi les 100.000 premiers manifestants à Nantes le 27 septembre prochain !!! . ..

Alwenn
Dimanche 14 septembre 2014

Il semble que le livre devait s'appeler à l'origine Le mystère ligérien , Atlas des hommes et des femmes des Pays de la Loire

(voir le site)

Dur de trouver un nom à son livre !!!

"La forme d'une région" : ridicule !!!!

On sait que Le Bras est anti-Bretons. Et qu'il travaille avec Auxiette a forgé une "identité" "ligérienne", en bon stalinien qu'il est.

SPERED DIEUB
Dimanche 14 septembre 2014

felix et pas uniquement pour vous

S'obstiner à pointer du doigt les défenseurs de la cause bretonne ,entre autres ,permet aussi de créer un écran de fumée empêchant de voir et faisant oublier la corruption du pouvoir parisien ,de la sacro sainte république, la surenchère jacobine de ses partis de tout l'échiquier et ses dignitaires de plus en plus corrompus

Mais c'est intéressant de savoir aussi comment certains d'entre eux peuvent gagner jusqu'à 150000 euros de l'heure !!! bonne lecture car là aussi on plonge un peu dans le communautarisme slave cette fois !!!

(voir le site)

castor
Dimanche 14 septembre 2014

le 27 septembre à Nantes les Bretonnes et les Bretons donneront leurs version des faits en réponse a ce vieux monsieur d'un autres temps nostalgique du régime de occupation de 1941 , en verra bien! le dynamisme de quel coté ce situera et pour se mobilisé pour sa région.

Conclusions toutes faite l'explosion des Pdl est déjà programmé prochainement, les élus et le maire du Mans demande de quitté cette région artificiel assez vite pour rejoindre la région centre et les Angevins sont trés remonté et en colère contre les Pdl qui leurs empêche de développer leurs appellation de l'Anjou alors perte sèche de l'économie et du tourisme.

La Loire est une frontière et trait d'union et pas un pays ce fleuve majestueux n'est pas à la propriété de monsieur Auxiétte et le Bras et Cie...

Caroline Le Douarin
Dimanche 14 septembre 2014

@ Alwenn

Le mystère ligérien? ! !

En effet il est vendu sous ce titre sur pas mal de sites, il serait même dans un grand nombre de librairies de Paris : (voir le site)

Mais toujours pas plus de conférences annoncées.

Quel titre inapproprié... Les Bretons savent bien

1 - qu'il n'y a pas de mystère, juste une pompe à fric ;

2 - que le mot, réservé aux habitants du département de la Loire est aussi impropre.

Je pense qu'avec le nouveau titre ils ont voulu faire montre de culture avec l'allusion au livre de Julien Gracq La forme d'une ville.

Dont “le titre est tiré d'un vers du poème de Charles Baudelaire Le Cygne : “la forme d'une ville / Change plus vite, hélas ! que le c½ur d'un mortel”, comme nous l'apprend wiki : (voir le site)

Espérons que la forme de cette région va aussi vite changer et même disparaître !

Maryvonne Cadiou
Dimanche 14 septembre 2014

@ castor

Merci pour vos bons arguments mais je regrette que vous ne vous soyez pas relu ou fait relire pour corriger vos fautes d'accord...

Cordialement

Yann LeBleiz
Dimanche 14 septembre 2014

Ca discute... et ça discute!

Hervé le BRAS a affirmé dernièrement qu'il ne fallait PAS réunifier la Bretagne pour une raison simple : "Si la Bretagne est réunifiée, elle aura la capacité économique d'avoir des ambitions à l'image de l'Ecosse et de la Catalogne!"

Bon, c'est clair non?

C'est un fanatique jacobin!

Mais ce que j'aime chez lui, c'est qu'à la différence de nombreux bretons, il croit dur comme fer à la capacité de la Bretagne de redevenir une force économique!

Sauf que lui est contre!

C'est qu'en même génial, quand nos adversaires sont d'accord avec nous sur l'essentiel!!!

Maintenant pour ses valeurs humanistes, il mérite un bon coup de pied au c... Mais, ça c'est une autre histoire!

marc iliou
Dimanche 14 septembre 2014

En dehors des fautes d'orthographe il vaudrait mieux appeler à la réunification de la Bretagne tous et toutes à Nantes le 27 septembre pour dire merde à l'idéologie pétainiste de ce monsieur à la botte d'auxiette et sans doute largement subventionné par ce dernier baron des pdl !

Rachid Kermanac'h
Dimanche 14 septembre 2014

L'ultra-jacobinisme dans toute sa splendeur! Je crois qu'il faut appeler un chat un chat et cesser d'utiliser le terme unique et gentillet de Jacobin. Un Jacobin est un Nationaliste français Ultra identitaire, communotariste adepte du repli sur soi franco-français, c'est un xéno-phobe au sens éthymologique du terme, c'est à dire quelqu'un qui a la phobie de ce qui est lui est étranger et surtout qui ne va pas dans le sens de son projet Nationaliste Jacobin. Ce système français semi-totalitaire (ou semi-démocratique selon le pt de vue dans le lequel on se place) a une peur atavique de la Diversité, vous connaissez la formule : qu'est ce qu'un français? c'est un monolingue ...je rajouterai ethnocentré avec un complexe de supériorité, ou de condescendance, qui exaspère la planète entière. Mais sa peur et sa haine la plus grossière de la Diversité se manifeste avec le plus de virulence contre ses cultures endogènes (bretonnes, basques, occitanes...peuples complétement administrés et acculturés). Ces civilisations représentent la menace intérieure la plus dangereuse pour le Nationaliste jacobin français, fasciné qu'il est par sa Déclaration du Droit des Pommes et par L'Empire Napoléonien,grand nostalgique de son Empire colonial de Brest à Tamanrasset...belle époque de l'universalisme français, et de sa mission civilisatrice fondée sur la xéno-phobie de toutes les cultures exogènes...L'époque que l'on vit actuellement avec La montée du FN n'est que l'expression logique et ultime du système français nationaliste jacobin. Bécassine et Banania, le mythe universel français dans toute sa splendeur, l'application radicale du droit des pommes au Plouk comme au Bicot. Réécriture, manipulation et mensonge consensuel, voilà la France que défend Monsieur Le Bras, normal après tant d'années de bons et loyaux services ! Une hitoire de France plurielle respectueuse de sa Diversité endogène, Messieur Auxiette et Le Bras ne peuvent le tolérer, car contraire à leur projet de monoculture nationaliste française...Mais leur système a sérieusement du plomb dans l'aile, et ils le sentent, comme tous les systèmes totalitaires il finira par s'effondrer....alors ces messieurs paniquent et écrivent des livres pour Bécassine... Mais votre histoire Messieurs ne nous intéressent pas, les droits de l'Homme parlent aujourd'hui bien plus occitans ou bretons que français car nous portons dans notre c½ur bien plus de cultures que la votre...

An Floc'h
Dimanche 14 septembre 2014

@Alwenn

Comme l'écris Caroline Le Douarin, c'est inspiré de Gracq.

C'est au contraire un excellent nom pour cette conférence, si on se place dans la malhonnêteté de ses initiateurs. Je vois d'ici leur jubilation quand ils l'ont trouvé.

Julien Gracq est un natif des Mauges, amoureux de sa ville natale Saint-Florent-le-Vieil, bordée par la Loire. Ils utilisent une figure angevine amoureuse de Nantes.

Cependant, je ne crois pas que Gracq aurait vu la réunification bretonne d'un mauvais oeil.

Et là, je me demande où j'ai mis le livre (aux éditions Conti, avec les pages à arracher là)...

De mémoire, je crois qu'il écrit quelque chose comme "ni tout à fait bretonne, ni vendéenne" (et ne fait pas de rapprochement entre Nantes et l'Anjou alors que son histoire personnelle lui permettrait). Je me trompe peut-être mais je crois qu'il légitime un peu plus l'identité bretonne plutôt qu'une autre.

Si quelqu'un peut confirmer...

Caroline Le Douarin, peut-être ?

Je suis par contre sûr qu'il évoque son vieil ami du lycée Clémenceau: Morvan Lebesque. Lorsqu'il aborde le palais Dobrée (essentiel dans la construction identitaire de Lebesque). C'est d'ailleurs une des rares personnalités qu'il a directement connu à Nantes qu'il cite. J'imagine alors qu'il n'était pas antipathique aux "réunificateurs". Ou alors, très fidèle en amitié.

Et le "Comment être Breton ?", je ne le trouve plus non plus ! Enfin, ça ne serait pas le 1er que je perds, ayant l'habitude de le distribuer à gauche et à droite, en Bretagne ou ailleurs.

Bref, je dois ranger mes bouquins...

En tout cas, encore une fois, Auxiette&co tordent les faits.

@Maryvonne Cadiou

Le commentaire de castor est certes difficile à lire mais intelligible (et pas moins intelligent que la moyenne).

J'imagine qu'il est au courant de ses problèmes avec la grammaire.

Naon-e-dad
Dimanche 14 septembre 2014

@Caroline Le Douarin

@Alwenn

Oui, d'évidence le titre "La forme d'une région" est un pastiche du titre du livre de Julien Gracq "La forme d'une ville" (à propos de Nantes). Ce dernier ne méritait pas çà.

Ces gens - Auxiette et Le Braz - prennent les lecteurs et le public pour des imbéciles!

Auxiette et Le braz, esprits "jacobinaires" (jacobins+identitaires). Laissez respirer la Bretagne.

Laissez s'ouvrir les portes de l'avenir!

Ra zigoro dorioù an dazont!

Affligeant! Gwall-dipitus!

nota: Le Braz est par ailleurs intéressant sur son métier. Mais pour ce qui est de la problématique bretonne (histoire géographie, sociologie, économie, etc...), c'est nul archi-nul. Ce monsieur est imperméable à la Bretagne...

Maryvonne Cadiou
Dimanche 14 septembre 2014

@ Marc Iliou

Merci

1 - Les fautes d'orthographe sont un manque de respect. Selon les règles de mise en ligne des commentaires, je n'aurais pas dû le publier.

2 - J'ai rappelé la manif dans l'article (premier paragraphe) en sous-entendant un lien de cause à effet, et je prépare un article ABP avec la nouvelle affiche... publiée le 10 septembre, d'après (voir le site) le nouveau site dédié Construire la Bretagne.

Jacques Le Moal
Dimanche 14 septembre 2014

"La forme d'une région" est effectivement le plagiat du titre d'un livre de Julien Gracq, auteur francophone extraordinaire qui a eu la dignité de refuser les prix littéraires décernés dans l'entre-soi des salons du département de la Seine.

Ce titre n'insulte pas les Bretons, il déshonore un très grand écrivain français, parmi ceux qui portent la langue française à l'universalité.

Julien Gracq avait compris la complexité de Nantes, de son histoire et surtout l'impossibilité de l'enfermer dans un corset de certitudes et de conventions intellectuelles confortables. Il faut lire ce livre que JM Ayrault sortait d'un tiroir pour le poser ostensiblement sur son bureau quand il recevait un invité ou un journaliste.

Gracq aimait beaucoup la Bretagne, a vécu et enseigné à Quimper qui l'honore en donnant son nom à sa médiathèque.

La Loire est partie intégrante de l'identité nantaise. Mais pas n'importe laquelle. Pas celle des technocrates qui va de Paris à La Baule en prenant l'autoroute.

Celle de Gracq, celle de Rabelais, celle du sabotier de J. Demy, celle de Jules Verne, celle des marins bretons qui y embarquaient pour le vaste monde.

Alwenn
Dimanche 14 septembre 2014

Ce n'est pas parce que c'est inspiré de Gracq que ça fait un bon titre ! "La forme d'une région", ça sonne faux et ça sent le truc pas net, le copiage (en fait j'avais en tête "La forme d'une île", je croyais que c'était le titre d'un livre, mais non, le titre est à prendre ! Par contre, "La possibilité d'une île", c'est pris !

Sinon, ce qui serait intéressant, ce serait de connnaître les dessous financiers de cette histoire.

Jakez CASTREC
Lundi 15 septembre 2014

Le problème essentiel est que cet Hervé Le Brâ (c'est lui qui y tient) est un habitué des plateaux parisiens, comme "C dans l'air", qui pénètrent profondément les foyers de l'hexagone.

Les nouveaux géographes ( Todd, Guilluy et celui-ci) sont très dangereux parce qu'ils revendiquent une (pseudo)notoriété reconnue par quelques titres ronflant. D'où leur nocivité.

ellaco
Lundi 15 septembre 2014

Moi j'appellerai ce "livre" - si on peut appeler ça un livre, "L'INFORME REGION", car en effet, lorsqu'on essaie d'assembler de force des objets, des êtres, des territoires de nature différente, ça ne marche pas. Sauf si on les broie au mixer, ou si on utilise des liants. Le mixer s'appelle "dictature", les liants sont la propagande politico-médiatique que nous subissons depuis des dizaines d'années. La question qui se pose sérieusement en France est celle de la Démocratie ! Des présidents de la République élus par 20 à 25% des Français, deux, voire trois partis éligibles nationalement, et des lois construites de toutes pièces pour que Régionalement aucun parti local ne puisse prendre un quelconque pouvoir devant les partis nationaux. Concernant notre Bretagne (je suis nantais), c'est bien évidemment la peur stupide et franchouillarde d'une "éventuelle envie de possible tentation d'un référendum" qui de toute façon n'aurait pas lieu, visant à une certaine autonomie, qui hante les sbires parisiens chargés de veiller à "l'unité nationale" et à la séparation Bretonne. Et puis, il y a tout ce petit monde Auxiettiste, s'agrippant coûte que coûte à ces moignons de régions constituant les pdl, car finalement, c'est leur raison d'être, et leur source de revenus: Ben oui, c'est nos impots qui les nourrissent. Enfin, maintenant qu'on sait que ça ne dérange pas la France d'aider et de soutenir un coup d'état pour installer un gouvernement d'extrème-droite (Ukraine), ne plus s'étonner qu'une région construite par les collabos ne dérange pas plus que ça! Rendez-vous le 27. Kenavo.

PIERRE CAMARET
Lundi 15 septembre 2014

Ellaco . Mettons les choses a plat ... tres simple . Leur attitude suit leur ideologie ( qui est la garantie de leurs interets ) .Ce sont des fanatiques , des talibans qui n'hesiteront a rien , pour garder les privileges assortis a cette ideologie .

Ils appellent cela , la republique , les valeurs republicaines, pour rendre confus le message au peuple .

Nous en sommes la et aucun de ces Messieurs n'a le courage ou la perception de changer les choses . Resumons nous nous faisons face a trois problemes : l'ideologie , les hommes qui l'animent et la meconnaissance de nos compatriotes .

Nous ne sommes pas sortis de l'Auberge.

Théo Neutron
Lundi 15 septembre 2014

Bienvenue dans le monde impérialiste de gens qui tentent de justifier les conséquences d'innombrables faits extrémistes ayant commencé avec le massacre de Saint Aubin du Cormier ! Ils oublient qu'en validant les conséquences de ces injustices et de ces horreurs passées, ils les cautionnent et motivent les futures ! On est loin du devoir de mémoire que beaucoup en France imposent aux autres !

Léon-Paul Creton
Lundi 15 septembre 2014

Il est a remarquer que pour l'émission animée par Stéphane Bern "Le monument préféré des Français", les Pays de la Loire à l'honneur, ont sélectionné pour les représenter le Château des Ducs de Bretagne, dans une liste de six monuments choisi de cette région.

Une campagne devrait être mise en place pour signifier au public nombreux de cette émission, qu'aucun monument breton de la Loire Atlantique ne peut être utilisé pour dans une représentation de cette région Patchwork-Loire! À plus forte raison le Château des Ducs ...de BRETAGNE!

B5C6
Lundi 15 septembre 2014

« Une Bretagne à cinq départements avec Rennes et Nantes, deux villes de commandement, n'est pas viable ».

C'est assez cocasse quand on sait qu'Auxiette est pour une fusion Bretagne/Pays de Loire... Dans le cas de cette fusion on vire une des deux villes de la nouvelle région ?

Léon-Paul Creton
Lundi 15 septembre 2014

...et donc pour le choix du "monument préféré des Français"la Ville Close de Concarneau pour la BRETAGNE, trouvera sur son chemin le Château de Ducs de BRETAGNE... pour les PdlLoire

Louis Le Bars
Lundi 15 septembre 2014

Hervé Le Bras n'est pas favorable à la fusion B4/PdlL...il est au moins concurrent avec lui-même contrairement à son camarade Auxiette coiffé de son casque colonial.

PIERRE CAMARET
Mardi 16 septembre 2014

Le monument prefere des francais dans les PDL est le Chateau des Ducs de Bretagne ????????? cela il faut le faire . Jamais MOI Pierre CAMARET je n'aurais ose dire une telle idiotie .

Je n'ái jamais bien compris les francais , mais maintenant cela s'accentue ,nous avons un language , une sensibilite completement differents.

Maryvonne Cadiou
Mardi 16 septembre 2014

Le détournement ou usurpation est choquant, en effet.

Un petit tour sur Google :

Dans la présentation, le château des ducs de Bretagne est qualifié de “certainement le monument préféré des Nantais”... On n'a pas osé dire Bretagne...

Il est cité en premier ici : (voir le site)  ! Dans les monuments des Pays de Loire...

Découvrez les monuments préférés des Français de la région Pays de la Loire.

De l'Anjou à la Vendée, du Mans à Nantes, la région des Pays de la Loire abrite quelques-uns des plus beaux châteaux de notre pays, et des édifices religieux remarquables : château des Ducs de Bretagne...,

Émission diffusée le 15/09/2014

On peut la revoir pendant quelques jours sur (voir le site)

Et (voir le site) de France 2 où un espace Commentaires est prévu.

Ceci pour répondre à M. Creton un peu plus haut.

Quant à celle sur la région Bretagne, diffusée le 01/09/2014, elle n'est plus proposée en rediffusion.

Les Bretons Philippe Gloaguen, directeur du Guide du Routard, qui n'a pas hésité à publier un guide routard des Pays de Loire, et Jean-Paul Ollivier font partie de l'équipe de Stéphane Bern pour cette émission.

(voir le site) – voir en bas de page.

La finale, résultant du vote de 200.000 internautes, sera diffusée le 22 septembre pour les journées du patrimoine.

Léon-Paul Creton
Mardi 16 septembre 2014

N'y a t-il pas un intérêt politique pour les Bretons de voter pour le Château des Ducs de BRETAGNE, plutôt que pour la Ville Close de Concarneau? Et si oui est-il possible de le faire savoir avec motivations dans nos votes? Ce serait peut-être un bon moyen de fixer l'attention des télénautes sur la question de la réunification.

À moins que ce geste ne soit interprété par Auxiette et consorts comme une communion, sinon une fusion, psychologiquement acceptée par les Bretons de la BRETAGNE et le Patchwork-Loire...

Maryvonne Cadiou
Mardi 16 septembre 2014

Oui, la question est complexe, les retombées et interprétations étant variables, comme le souligne Léon-Paul.

Malgré ce labyrinthe que sont trop souvent les sites tv, j'ai trouvé la page du règlement du vote ! En recourant encore à Google :

(voir le site)

Extrait :

Pour voter, il suffit au participant de se connecter sur la page “Le monument préféré des Français” du site de France 2, accessible à l'adresse url suivante : (voir le site) (…) 120 monuments dans 22 régions seront présentés. Le participant pourra voter pour un seul monument par région. Le participant pourra donc voter 22 fois, mais jamais 2 fois pour le même monument ou pour un autre monument appartenant à la même région qu'un monument pour lequel il aurait déjà voté.

Mais la page est indisponible. Les votes ont été clos le 19 juin (Stéphane Bern a parlé quelque part de 200.000 internautes).

Le monument gagnant, (...) sera annoncé lors de la diffusion de l'émission en prime time sur France 2, au plus tard le 30 septembre 2014 après validation, le 19 juin 2014, des résultats par D. Calippe et T. Corbeaux, Huissiers de Justice associés, 416, rue Saint-Honoré 75008 Paris.

MAIS ! En bas de page, des commentaires sont ouverts.

Je pense que c'est là qu'il faudrait protester... (17 à ce moment).

Une autre possibilité de commentaires sur (voir le site) de France 2.

Louis Le Bars
Mardi 16 septembre 2014

Une interview croisée de Hervé Le Bras et Jean Ollivro...

L'"argumentation" (je devrais dire le trollage, car il s'agit d'un vrai trollage) de Hervé Le Bras vaut son pesant de cacahuètes !

Contrairement à des déclarations pourtant récentes, il défend dorénavant la fusion Bretagne/Pays-de-la-Loire tout en niant toute identité bretonne en Loire-Atlantique... le raisonnement est au final totalement schizophrène, il dit tout et son contraire (le ridicule ne tue point dit-on) !! Un peu comme Monsieur Auxiette qui doit sans doute lui murmurer dans l'oreille.

(voir le site)

On cherchera la rationalité économique à une région mélangeant Brest au Bassin Parisien (?)...quant à la question de la capitale sur laquelle il insistait lourdement, elle a soudainement disparue.

La mauvaise foi doit bien payer, il serait intéressant de connaître les honoraires dus par le Conseil régional des Pays-de-la-Loire à Monsieur Le Bras.

La fusion Centre Pays-de-la-Loire est bien évidemment la seule qui tienne vaguement la route. Mais évidemment le fief de carton de Monsieur Auxiette y serait encore plus fragile.

Maryvonne Cadiou
Mardi 16 septembre 2014

Merci M. Le Bars pour ce commentaire et le lien - édifiant - ce qui nous permet de revenir plus près du sujet !

An Floc'h
Mardi 16 septembre 2014

Verre à moitié plein: le côté ubuesque des PdL sera en prime-time.

Combien de Français savent que le château des Ducs de Bretagne est à Nantes ? Pas beaucoup à mon avis.

Après, c'est une émission de Bern sur France2, ça ne vole pas haut et le principe du suffrage est contestable.

Nantes étant la ville la plus peuplée, le chauvinisme a dû jouer. D'un autre côté, c'est positif, il démontre que le lien culturel en PdL n'est pas si développé.

Parce qu'objectivement, sur la liste, l'abbaye de Fontevraud est bien plus séduisante pour un touriste étranger.

Mais le charme indéniable du château de Bretagne (à mes yeux, cela devrait être son nom officiel, la mairie de Nantes cherche à le rebaptiser "château de Nantes", le musée est honteux) est ce mélange unique d'une forteresse moyenâgeuse et d'un palais Renaissance. C'est pour moi ce qui en fait un édifice exceptionnel et peut-être bien unique.

Alwenn
Mardi 16 septembre 2014

"La cohérence est surtout visible dans le système urbain, bien constitué, avec une métropole, deux villes importantes, puis d'autres plus petites. C'est un modèle géographique qui fonctionne. Cette réalité permet de faire passer les questions économiques avant les questions identitaires qui sont un poison pour toutes les grandes nations. On le voit en Espagne, en Grande-Bretagne avec l'Ecosse, en Belgique, en Italie avec la Vénétie. Je crois que ce qui fait la force des Pays de la Loire, ce sont des critères objectifs, pas les brumes du passé."

On a là avec Lebrâ un idéologue qui dit tout et son contraire, et donc n'importe quoi, quoique ! On comprend bien que ce qu'il veut empêcher c'est la réunification de la Bretange, peu importe les arguments !

Même trajectoire que Ayrault, d'abord contre la fusion puis pour, pourvu qu'il n'y ait pas de réunification, c'est leur seule motivation !

Ce que pensent les gens, il s'en moque. Il a décidé que la Loire-Atlantique n'était pas bretonne, point !

Dans ce cas, la Vendée n'est pas vendéenne, la Mayenne n'est pas mayennèse, l'Anjou n'est pas angevin et la Sarthe n'est pas sarthoise, toutes quatre sont ligériennes, c'est ça le Mystère ligérien !

Maryvonne Cadiou
Mardi 16 septembre 2014

Ah ! Alwenn, si le sujet n'était pas si grave, je dirais que vous êtes très amusant ! En effet j'ai ri en lisant la fin de votre texte !

Je me souviens bien de Jean-Louis Jossic, lors de la festimanif du 20 septembre 2007 (voir ABP 12282) (pardon de me citer!) développant la question des “deux villes” (en bas de l'article) :

Et il nota entre autres que le problème mis en avant par les détracteurs était toujours le choix de la capitale : Nantes ou Rennes ? Ce n'en est pas un. Il donna des exemples en Europe de développement conjoints de deux grandes villes : en Écosse, Édimbourg n'empêche pas de développer Glasgow ; au Portugal, Porto et Lisbonne ; en Irlande, Dublin et Cork... « ...alors pourquoi nous, en Bretagne, aurions-nous une difficulté à développer en même temps Nantes, Rennes, Vannes, Lorient, Quimper, Brest, Saint-Brieuc, et même Plozevet ! »

On pourrait ajouter La Haye et Amsterdam aux Pays-Bas...

Nous ferons cette manif du 27 septembre 2014 à la barbe de l'Europe qui a négligé cette plainte de 2010 (voir ABP 18877) (pardon encore...) et ne nous soutiendra pas plus pour la réunification...

Nota : (voir ABP 12238) parle de plus de 10.000 manifestants en septembre 2008...

Maryvonne Cadiou
Mardi 16 septembre 2014

La festimanif de septembre 2008, bien sûr !

B5C6
Mercredi 17 septembre 2014

@ Alwenn

"La cohérence est surtout visible dans le système urbain, bien constitué, avec une métropole, deux villes importantes, puis d'autres plus petites. C'est un modèle géographique qui fonctionne." (H Le Bras)

Oui c'est hallucinant.

Alors essayons de décortiquer ce salmigondis... Alors selon cette logique, B4 ne serait déjà pas un modèle qui peut fonctionner puisqu'il y a déjà deux métropoles (Brest et Rennes)!

Ensuite B5 ne serait pas viable à cause de deux métropoles (trois en fait) (Rennes et Nantes), mais B5/PDL oui !

Par ailleurs si il tient son raisonnement jusqu'au bout j'espère qu'il est pour le démantèlement de PACA (deux métropoles Marseille et Nice) et de Rhône Alpes (deux métropoles Lyon et Grenoble) ! Ce sont deux régions qui ne savent pas qu'en fait elles ne sont pas viables....

PIERRE CAMARET
Mercredi 17 septembre 2014

C'est du n'ímporte quoi .

Resumons nous , ces gens sont dangereux , car incompetents .

Dehors !!!!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.