Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Enquete -
A Châteaubriaant la ville privatise le bowling

Conseil Municipal le 15 novembre à Châteaubriant . Pas grand chose det'important à se mettre sous la dent. Il y a un salarié qui travaillait 31h45 par semaine, et qui va travailler 32 heures. Il y a le lotissement des Lys dont une rue portera le nom de Rue

bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 22/11/06 22:27

Conseil Municipal le 15 novembre à Châteaubriant . Pas grand chose d'important à se mettre sous la dent. Il y a un salarié qui travaillait 31h45 par semaine, et qui va travailler 32 heures. Il y a le lotissement des Lys dont une rue portera le nom de Rue des Orangers. Il y a le terrain destiné aux gendarmes qui va être raccordé à l'EDF. Des bricoles, quoi !

Et puis il y a le bowling.

Les élus majoritaires avaient dit : et#171; Ca roulera et#187;. Et même que ça ne coûterait rien aux Castelbriantais puisque le coût de location correspondrait au coût de la construction. Les élus minoritaires avaient émis des doutes.

Et puis : 2004 : déficit et#8212; 2005 : déficit et#8212; 2006 : déficit sans doute. Ca coûte cher le bowling !

En plus des 41 000 et#8364; (par an) que la ville a versés au gérant pour compenser le prix de location, la ville a versé : 78 803 et#8364; en 2004, et 91 985 et#8364; en 2005). Et, au Conseil Municipal du 6 juillet 2006, la municipalité a reconnu qu'elle devrait verser 110 085 et#8364; pour 2006 (en plus des 41 000 et#8364; annuels).

Finalement la ville a dénoncé le contrat signé avec NGE (Nantes Gestion Equipement) et a confié la gestion du bowling à un prestataire privé, SARL Frame Bowling qui paiera un loyer de 3000 et#8364; par mois.

Mais comment va-t-il faire pour rentrer dans ses fonds alors que le bowling est gravement déficitaire depuis son lancement en décembre 2003 ? et#171; C'est son problème et#187; a dit Georges Garnier, adjoint au maire de Châteaubriant. et#171; il nous a dit qu'il allait travailler 12 heures par jour et#187;.

Concrètement :

- Les bâtiments du Bowling ne font plus partie du domaine public de la commune, mais du domaine privé

- La ville de Châteaubriant renonce à imposer au futur gestionnaire des obligations de service public.

- Le futur gestionnaire récupérera la et#171; licence IV et#187; qui lui permettra de vendre des alcools forts.

- La ville reprend les anciens salariés du bowling.

Cher bowling !

L'opération bowling a coûté 1 250 000 et#8364; HT environ en 2003 (la municipalité évite de donner le chiffre exact!). Les habitants des communes environnantes ont participé à hauteur de 234 690 et#8364;. En tout les subventions publiques représentent environ 53 %.

Danièle Catala, élue minoritaire, estime que cette situation est et#171; fâcheuse et#187; et qu'il est regrettable qu'un établissement privé soit ainsi financé par une bonne part de fonds publics. Jean-Pierre Le Bourhis, autre élu minoritaire, rappelle que ce genre de et#171; sport et#187; commercial n'entre pas dans les attributions d'une commune. Mais, évidemment, la municipalité refuse ces commentaires !

La société Frame Bowling est en cours de constitution. Le futur gérant a l'habitude du travail en bowling. Espérons pour lui qu'il saura gérer et#8230;

Ecoles privées

La loi du 31 décembre 1959 a prévu, pour les écoles privées, un contrat simple ou un contrat d'association. Les écoles Nazareth-St Joseph et La Trinité, à Châteaubriant, désirent signer un contrat d'association. C'est un avantage pour le personnel qui aura désormais un emploi public. Quant aux dépenses de fonctionnement des écoles privées, elles seront prises en charge, obligatoirement (et non plus facultativement) dans les limites de ce qui est versé à l'école publique.

Actuellement le coût des écoles est, par élève de Châteaubriant :

1200,73 et#8364; en maternelles publiques

543,32 et#8364; en primaire public

341,32 et#8364; en primaire privé

La ville de Châteaubriant verse 130 000 et#8364; à l'organisme de gestion des écoles privées. Pour 2007 cela devrait faire environ 20 000 et#8364; de plus.

Un et#171; hic et#187; : les écoles privées se sont pas soumises à la carte scolaire !

Service civil volontaire

La municipalité de Châteaubriant envisage d'embaucher des jeunes en et#171; service civil volontaire et#187;. Les jeunes recevront 627 à 650 et#8364; pour 26 heures de travail hebdo [La municipalité recevra, elle, 900 et#8364; par jeune et par mois]..

Danièle Catala s'est inquiétée de la mission qui sera attribuée à ces jeunes et s'étonne : et#171; le centre communal d'action sociale n'a pas été consulté, le Contrat local de Sécurité non plus, pas plus que la commission Jeunesse. Ces jeunes seront-ils recrutés pour suivre le Relais-Rencontre ? Ou gérer le local des SDF ? A-t-on pensé à leur situation psychologique dans ce cas ? Comment sera assuré leur suivi ? et#187; . Réponse de la municipalité : et#171; on demande juste un agrément, on rediscutera du contenu plus tard et#187; et#8230;

Ceci est un gros mensonge puisque la délibération et#171; autorise le maire à signer avec des jeunes des contrats de volontariats civils de cohésion sociale et de solidarité et#187; et#8230; Donc, si le maire est déjà autorisé, chiche qu'il ne rediscutera plus !

La police et#8230; à l'eau

On se souvient que, pour créer une issue de secours au Bowling, la municipalité de Châteaubriant a dû acheter la et#171; propriété Geslin et#187; pour 260 000 et#8364;. C'est là qu'elle veut aménager le poste de police municipale. Selon Martine Buron, ancien maire, cela va créer des problèmes de circulation et de débouché car la rue du 11 novembre est étroite et souvent embouteillée. Mais la municipalité ne veut pas en entendre parler : elle a acheté la propriété, faut bien qu'elle en fasse quelque chose !

Pour les prochaines manifs à Châteaubriant, il sera très facile pour les manifestants de bloquer l'étroite entrée : ils en rigolent d'avance.

Mais peut-être que la municipalité va prévoir une sortie de secours, par le bowling peut-être ou et#8230;. en bateau sur la Chère ! Déjà le petit lavoir en pierre bleue a été démoli. [A Châteaubriant on ne respecte pas le patrimoine !]

ABP/BP

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 4 ?