Place publique remercie les 97 318 Bretons qui lui ont fait confiance
Place publique remercie les 97 318 Bretons qui lui ont fait confiance

Merci aux 97 318 Bretons qui nous ont fait confiance !

Depuis sa création en fin d’année dernière, Place Publique veut fonder une gauche du XXIe siècle, rassemblée autour d’un projet qui

- réponde aux urgences écologiques, sociales et démocratiques.

`

- construire une société qui ne fasse pas que subir les bouleversements environnementaux et géopolitiques mais qui propose un avenir positif, dégagé des intérêts financiers et des dogmes néo-libéraux, et profondément humaniste.



Le combat a commencé au niveau européen avec nos premiers élus et ceux des autres sensibilités qui s’opposent parfois depuis longtemps aux politiques de court terme du libre-échange, destructrices de l’environnement et des solidarités.



C’est un niveau d’action essentiel, nous continuerons à le faire vivre, pour bâtir une Europe qui ne sera forte que si elle est juste.



Notre combat se poursuit aux autres niveaux politiques où pourront se forger des alliances sur des bases fortes et claires et qui respecteront les sensibilités politiques, qui chercheront une unité dans la diversité et non contre elle.



Merci donc aux électrices et électeurs de notre territoire qui ont voté pour la liste Envie d’Europe en espérant une gauche nouvelle et rassemblée, et à tous ceux qui voudront dès demain partager une envie de politique qui ne cède rien au vieux monde libéral régressif et certainement pas progressiste, rien aux tentations hégémoniques, rien aux stratégies de la colère.


La social-écologie humaniste est à présent une alternative.


Place Publique - Pays de Saint-Malo avec


Aziliz Gouez, candidate et référente Place Publique Bretagne

mailbox imprimer
logo

Place publique est un mouvement politique assumé, mû par l’urgence d’agir et la nécessité de changements structurels pour répondre aux périls écologique et démocratique.
Pour construire notre mouvement, beaucoup d’acteurs de terrain, d’experts associatifs, de chercheurs sont consultés : leur consultation ne signifie pas qu’ils appartiennent politiquement à Place publique.

Vos commentaires :

jakez Lhéritier
Samedi 1 juin 2019

Votre chiffre est il sur la Bretagne historique ?Je ne le crois pas.

Ensuite nous avons déjà donné quelquefois nos votes pour vos anciens collègues(PS)qui souvent nous ont trahis, surtout en Loire Atlantique.Ayrault,Evin,Batteux,etc...

Nos voix se sont donc portés sur d'autres listes, même si nous ne sommes pas d'accord avec ce sytème d'élection en liste Française.

Alors rejoignez donc les progressistes humanistes,acteurs de la vie bretonne sur la Bretagne historique,

et dénonçez la région bidon des PDL.

Le temps des permanents notables qui jouent avec les balances électorales doit se terminer

Un ancien élu ,ancien délégué syndical etc,de St Nazer.......

Burban xavier
Samedi 1 juin 2019

Hélas , beaucoup de généralités , le menu politique est attrayant mais depuis des décennenies les Breton(ne)s ont été abusé(e)s par ce genre de programme , car le PSF a exercé le pouvoir et la Bretagne occidentale est le parent pauvre de l'économie quant aux problèmes culturels bretons enseignement de la langue bretonne et statut pour celle-ci , au passé , au présent et au futur , vous resterez Jacobin !

Pour ce qui concerne "la réunification de la Bretagne , c'était le point N°56 du programme Hollande pour la présidentielle de 2012 , en 2014 les Breton(ne)s lors de la réforme territoriale , le bidouillage Parisien( avec l'aide des ténors bretons et ligériens du PSF a maintenu le statu quo copinage oblige , maintenant nous savons encore mieux apprécier la leçon et les trahisons politiques . Cette Gauche là on connait désormais , elle est parisienne et aime le pouvoir et les places ou sièges . Comment les militants Breton(ne) pourraient se faire berner à nouveau . Comment des militant(e)s peuvent encore s'égarer aussi facilement ???? En résumé , c'est se moquer du monde !

Biskenn eo!

AFB-EKB
Dimanche 2 juin 2019

"Place publique Bretagne Intégrale " ?

André Gilbert
Dimanche 2 juin 2019

Tout est écrit dans la présentation : pour la région Bretagne et non pour la Bretagne

Place Publique St Malo
Dimanche 2 juin 2019

Des généralités, certes, mais prenez-les au pied de la lettre. "Une gauche nouvelle et rassemblée" disons nous. Si seuls le PS, Nouvelle Donne et le PRG se sont alliés à nous, ce n'était pas une volonté mais un regret. Ce n'est que le début d'une tentative de transformation de la gauche, seule façon cohérente de la rassembler, et tous ceux qui voudront "partager une envie de politique qui ne cède rien au vieux monde libéral" sont le bienvenu. Autrement dit : gauche néo-libérale est un oxymore.

Et PP n'est pas un parti breton, mais lorsqu'on place Aziliz Gouez sur notre liste de candidat-e-s, on dit quelque chose de notre sensibilité aux questions bretonnes. La relocalisation de l'économie ne va pas sans identité culturelle, nous sommes inconditionnels de la diversité, qu'il s'agisse de diversité politique (avec des lignes blanches : humanisme et anti-libéralisme) ou de respect et promotion de ce qui fait l'identité de nos territoires. Ne serait-ce que parce que la mondialisation en est l'exacte contraire et arase les particularismes au nom d'une "culture" globale uniformisée.

Place Publique St Malo
Dimanche 2 juin 2019

Des généralités, certes, mais prenez-les au pied de la lettre. "Une gauche nouvelle et rassemblée" disons nous. Si seuls le PS, Nouvelle Donne et le PRG se sont alliés à nous, ce n'était pas une volonté mais un regret. Ce n'est que le début d'une tentative de transformation de la gauche, seule façon cohérente de la rassembler, et tous ceux qui voudront "partager une envie de politique qui ne cède rien au vieux monde libéral" sont le bienvenu. Autrement dit : gauche néo-libérale est un oxymore.

Et PP n'est pas un parti breton, mais lorsqu'on place Aziliz Gouez sur notre liste de candidat-e-s, on dit quelque chose de notre sensibilité aux questions bretonnes. La relocalisation de l'économie ne va pas sans identité culturelle, nous sommes inconditionnels de la diversité, qu'il s'agisse de diversité politique (avec des lignes blanches : humanisme et anti-libéralisme) ou de respect et promotion de ce qui fait l'identité de nos territoires. Ne serait-ce que parce que la mondialisation en est l'exacte contraire et arase les particularismes au nom d'une "culture" globale uniformisée.

Evelyne
Dimanche 2 juin 2019

"Notre candidate Place Publique Aziliz Gouez représentait pour nous la Bretagne à 5 départements. Aziliz Gouez comme nous tous ici à PP Bretagne, pensons que notre culture est le meilleur antidote à ceux qui aujourd'hui conjuguent l'identité au singulier. (voir post du 6 mai sur @PlacePubliqueSaint-Malo). Aziliz Gouez s’est d’ailleurs exprimée en Breton le 14 mai dernier au meeting de Rennes. Elle était également présente au meeting de Nantes le 6 mai dernier. Cette prise de parole vaut reconnaissance de notre langue et de nos différences culturelles sans exclusive.

Le chiffre comme il est précisé porte sur la Bretagne administrative, selon les chiffres officiels, qui eux n’intègrent malheureusement que les 4 départements bretons.

Place Publique a à peine 8 mois d’existence et n’avait jusqu’aux Européennes aucun élu. Nous ne pouvons porter le poids des décisions du passé de certains de nos alliés, même si nous comprenons le sens de votre remarque.

Notre texte, porte une affirmation humaniste des objectifs écologiques, sociaux, et démocratiques de Place Publique. Notre différence : Place Publique est profondément convaincue que la résolution des inégalités et la justice sociale sont les conditions de réussite du défi écologique.

Face aux urgences, nous sommes des citoyens décidés à adopter le principe de réalité, à savoir faire de la politique pour agir parce que les scientifiques nous le disent, nous n’avons plus que 10/15 ans pour changer en profondeur notre gouvernance pour garder notre planète habitable.

Parmi les fondateurs de Place Publique avec Aziliz Gouez, Joseph Spiegel, maire d’une petite commune d’Alsace concrétise chaque jour avec ses concitoyens une démocratie participative forte où ils ont toute leur place dans la conduite de l'ensemble des projets, dans le respect de leurs valeurs régionales."

En effet, nous publiions au nom de Place Publique et pas au nom du PS.

Nous entendons les remarques cependant.

Vous trouverez sur sa page Facebook @AzilizGouez, un post avec son intervention en breton (post du 17 mai 2019).

Je pense que Place Publique a toute sa légitimité au sein du débat régional et dans notre parti Place Publique nous entendons porter cette dimension en Bretagne.

Burban xavier
Dimanche 2 juin 2019

C'est toujours le refrain habituel , un ou une militante bretonne sert de caution à la pratique politique sur les questions culturelles pour le PSF et ses partis satellites , de nos PP et ND , seulement , il faut etre cohérent , les gens sont déçus des promesses non- tenues . Les partis nationaux veulent prendre des voix en flattant la fibre locale puis l'élection passée comme sur nombre de sujets , c'est l'oubli voir le mépris : "la réunification de la Bretagne " un point secondaire en politique; alors que 105 000 personnes ont signées la pétition de l'association Bretagne réunie dans le seul département de la Loire-Atlantique soit 12°/° du corpus électoral inscrit dans le département 44 , refus du socialiste et président du Conseil Départemental de la Loire-Atlantique Mr Grosvalet Ph Parti socialiste au mépris de loi qui prévoit l'organisation d'un référendum dans le département concerné .

La démocratie pour qui ? Mr Grosvalet Ph opposant traditionnel à la réunification de la Bretagne s'oppose donc à la volonté des électeurs , le Code des Collectivités permet ce vote pourtant . Mais il renvoie à L'ETAT cette responsabilité ! Bien sur après avoir consulté l'assemblée départementale qui lui est acquise et qui ne peut contester ce fait du cacique local .

Aziliz Gouez est sincère j'en suis certain mais le postulat français est centraliste sur ses sujets qui traversent la société bretonne . Il existe une demande sociale pour l'enseignement du breton également , une pétition à l'échelle européenne a recueilli ( achevée en mars 2019 ) + 1 200 000 signatures en faveur des minorités linguistiques par le biais Euro Minorities Safe Pack . Nous verrons la réponse des institutions européennes à cet égard .....????

J'ai voté Jadot Yannick EELV , cependant je me méfie à raison désormais des partis "hexagonaux" et surtout du PSF du fait des 155 transfuges socialistes passés et élu(e)s à la Larem , remettant en cause le statut SNCF , le CICE 40 milliards sans contre partie , la loi travail , la CSG accrue pour les retraités ....ect ... .

La sociale démocratie a rejoint les partis de Droites et du Centres Droits , il n'y a pas de différence , les mesures prises sont en faveur des très riches , les classes moyennes paient pour le + grand nombre .

Enfin puisque nous sortons de l'élection européenne 2019 , j'ajoute que les sociaux démocrates( socialistes) ont gouvernés l'hémicycle européen avec Le PPE c'est à dire les Conservateurs depuis sa création , de ce fait nombre de textes ont servi la réforme au service de grands groupes européens appuyés par des lobbies 57 pour 1 député européen en moyenne . Alors qui gouverne ? Pour ma part , je n'ai plus confiance en vous et votre crédit est entamé politiquement pour le moment .

Jakez Lhéritier
Dimanche 2 juin 2019

A Evelyne,merci pour des débuts de réponses.

Mais c'est à vous de vous rapprocher des objectifs bretons?

Positionnez vous donc clairement sur la réunification en demandant à vos adhérents de Loire Atlantique d'en faire de même.

Je connais des militants de votre groupe qui y sont clairement hostiles et qui ont torpillé la prise en compte des 105 000 signatures de Bretagne Réunie,au conseil général de Loire Atlantique (P Grosvalet),cela comme prévu.

Ce n'est plus à nous de vous suivre pour faire carrière à Paris.

Que pensez vous du droit des peuples colonisés de France à s'auto déterminer à leur manière,sans violence et dans le respect de leurs droits

Quelles sont vos positions sur les démarches des Catalans ,des Ecossais,Gallois,etc..qui veulent rester dans l'Europe?

Ne pensez vous pas qu'il faille construire une autre Europe en dépassant les frontières imposées par des républiques,royaumes du 19 ème siècle?

Anne Merrien
Lundi 3 juin 2019

Trop facile de se dédouaner sur le découpage régional! Rien ne vous oblige à ne pas remercier les Bretons du 44...Votre formulation est maladroite : il fallait remercier les habitants de la Bretagne administrative, et non les Bretons. Ce n'est pas la même chose, il vaut mieux le savoir, cela évite de se faire mal voir, surtout quand on cherche des électeurs...

Evelyne
Lundi 3 juin 2019

Ne vous trompez pas d’adversaires.

Je vous renvoie à la lecture de notre post plus haut de Place Publique Saint-Malo et de notre article.

Nous sommes à Place Publique pour la construction d’une nouvelle voie politique girondine et humaniste du XXIe siècle qui intègre justice sociale, écologie et démocratie. Notre mouvement Place Publique se construit sur cette base pour se rassembler autour de ces valeurs.

Si nous aimons les Girondins, c’est pour leur passion du droit, leur rationalisme ; c’est pour leur double refus d’un centralisme autoritaire et d’une idéologie de la régénération radicale. Nous plaidons contre l’homme nouveau jacobin façonné par un universalisme uniforme et abstrait. Nous parlons en faveur du pluralisme des appartenances politiques, ­religieuses, ­provinciales, linguistiques ; Nous prônons le respect des différences – y compris de la différence entre hommes et femmes, où nous nous refusons à ne voir que ségrégation et source d’inégalité.

Nous avions pour objectif de remercier les Bretons sans vouloir faire d’erreur de chiffres sujets à contre-verse en les prenant « officiels ». Nous vous parlions de Bretagne, pas de Paris. À Place Publique, au-delà du cycle électoral, nous continuerons à travailler pour un espace de dialogue ouvert à toutes et à tous.

Rafig
Lundi 3 juin 2019

Il n'y a que le PS et l'Ex-UMP qui continus à appeler bretagne une région qui ne l'est pas.

Il y avait une possibilité, en 2015, de résoudre la problème des Pays de Loire qui empoisonne la vie des bretons. Le gouvernement socialiste n'a pas eu le courage de réunifier les 5 départements bretons dans la Région BRETAGNE.

Maintenant que leur défaite est consommée, ils essayent encore de nous amadouer mais c'est fini !

à Nantes les gens ne votent plus PS mais écologistes ou REM.

Brocélbreizh
Lundi 3 juin 2019

Mais alors si vous êtes Girondins en France, vous présenteriez-vous comme conservateur ou de philosophie libérale? Vous considérez vous avant tout Girondin ou d'abord de gauche? Et le terme "libéralisme économique" qui est simplifié par "libéralisme" sans aucune précision de la part des politiques...

Qu'en pensez vous?

Une droite qui fini par s'opposer aux privatisations tandis que la gauche au pouvoir défendait cette idée...

Quel est l'intérêt de ce clivage dans un état unitaire qui ne fait aucune place au Fédéralisme dans les média si ce n'est par le biais des nationalistes -RN par exemple- qui n'ont de cesse de le vomir ?

Marine Le Pen n'a telle pas démontré qu'elle pouvait s’accommoder et même dévorer des idées de gauche?

La porosité des électeurs de Mélenchon vers le RN est une réalité. N'est ce pas là un marqueur qui témoigne de la fin d'un vieux monde conservateur chétif et désuet que tout Girondin peut contempler?

Vous noterez que Yannick Jadot à fait un score acceptable. Il a parlé d'écologie au sens large en s'émancipant des termes gauche/droite. Ne pas parler de la gauche le rendrait-il moins humaniste que d'autres?

Le compromis qu'il tente de mettre en œuvre en France en associant ,certes timidement, les termes écologie et libéral font-ils de lui un homme de droite selon vous?

Finalement, en quoi un Grovaslet socialiste serait-il plus utile qu'un Retaillau LR et vice-versa?

"La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité" (A.Camus)

Corse, Breton, Alsacien, Basque...La liste est trop longue.

Et je n'ai pas souvenir que Hollande est fait mieux que Sarkozy sur ce sujet.

C'est dire l'imperfection chronique de cette démocratie, terme galvaudé au service d'une idéologie républicaine très particulière et bien inférieure à d'autres Républiques plus démocratiques en Europe et dans le monde.

Le pays des droits de l'homme géré par le "Petit-Est" est 29ème.

Burban Xavier
Mardi 4 juin 2019

Le problème constant en France c'est que le mot"Liberté" qui nous est cher s'est transformé dans son acceptation ; c'est à dire qu'à présent il est remplacé par le mot "libéralité" dévoyé sous toutes les formes du mot libéral dans tous les domaines : économiques , sociales , culturelles , institutionnelles , géographiques ...ect.. La Bretagne administrative (sans le 44) illustre ce phénomène , je te découpe une région sans consulter les intéressé(e)s pour exemple .... Le vote délégataire des électeurs pour mandater un élu(e) lors des scrutins n'est pas une autorisation pour galvauder la conscience politique de la population pendant une mandature mais au contraire écouter et infléchir son action programmatique politique pendant la campagne initiale ..... Sinon les malentendus gagnent dans les esprits et le pouvoir devient lointain et arrogant si l'élu reste campé dans ses certitudes .

Réformer : c'est nécessaire , libéraliser c'est conduire à créer des fractures dans la population au profit d'un petit nombre comme le démontre nos sociétés occidentales , l'argent et sa possession deviennent le crédo de la réussite individuelle laissant sur la route des millions de personnes sur le bord du chemin . Qui peut contredire que 5 °/ ° des Français possèdent plus de 50°/° des richesses en patrimoine financier et immobilier ? La crise climatique fait partie de nos vies à présent et s'annonce ardue à résoudre .... La classe politique fait des choix pertinents ou non .....

Pour assurer la paix sociale et la paix tout court en Europe , il faut si l'on regarde les traités comme celui de Versailles en 1919 (c'est loin ) et pourtant L'Europe de la Paix est née en partie à ce seuil .Ce traité a créé aussi L'OIT (prix Nobel de la Paix en 1969 ,organisation internationale du travail) dont la mission édicte des normes du travail , les niveaux de protections minimaux , des conventions et recommandations pour les salarié(e)s qu'il faut respecter , or l'exemple des travailleurs détachés est en -dessous de celles -ci en Europe sensée défendre le droit , le libéralisme est passé par là . Autre exemple la convention 158 prévue par l'OIT ratifiée par la France est contournée , cette convention parle des indemnités de licenciement pour les salarié(e)s le bareme n'est plus respecté depuis 2010 .... En 2012 , Mr Hollande François socialiste était Président de la République (2012 à 2017) comme le fut son prédécesseur Mr Sarkozy Nicolas ,conservateur ( 2002 à 2012) ..Pourtant l'OIT comporte des représentants "tripartites" : état(leurs représentant(e)s , employeurs et syndicats( conservateurs et réformistes ) sur un pied d'égalité ....

Au mois de Juin 2019 le Congrès de L'OIT a lieu à Genève , les chefs de Gouvernement y viendront , feront des déclarations de principes généreuses ignorants la LOi en vigueur . Oui , liberté n'est pas libéralité !

Oui , L'Europe a inspiré le droit mondial après guerre mais désormais elle est dans certains domaines en dessous de celui-ci dans le domaine du monde du travail !

Quant aux questions de liberté pour les minorités comme en Bretagne les nouveaux venus dans l'Union Européenne doivent protéger leurs minorités ex en Roumanie 7°/° de Hongrois, les Roms ont des droits reconnus ou encore les Cachoubes ou les Allemands en Pologne également conditions d'entrée de ces derniers après ratification des traités européens , la France n'est pas contrainte quant à elle en tant que pays fondateur de ratifier ces dispositions c'est à dire en clair de protéger les langues minoritaires . Là aussi l'Europe est à géométrie variable !

Nous voulons tous garantir la Paix acquise pour le moment en Europe , mais sans justice sociale , économique et culturelle , ce sera difficile !

Yvon ollivier
Jeudi 6 juin 2019

Si place publique est sincère il leur faut rompre avec Le ps grosvalet Urvoas et tous ceux qui ont trahis la Bretagne

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.