800 haiku en gallo, français et breton : il a fallu choisir
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 10/01/15 22:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Huit jurés gallésants, bretonnants, francophones ont étudié les haikus, attentivement

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

L'ambiance est studieuse ce samedi matin à Quimper dans la petite salle du restaurant rue de Douarnenez. Les poèmes reçus sont de qualité et les jurés essaient de se convaincre les uns les autres de la qualité de chaque "petite machine à rêver" comme aime à le dire Mélaine Favennec.

Il faudra attendre samedi à Quimperlé pour que soient divulgués les résultats : on peut déjà dire que les collégiens du Relecq Kerhuon ont bien travaillé en breton avec leur enseignant Gwenole Bihannig. Et qu'un Roumain a encore composé un haiku de qualité en français. Les jurys ont beaucoup apprécié la fraîcheur des haikus d'enfants, spontanés, faisant référence à leurs familles, leurs papys, leurs poupées...

Rendez-vous donc ce samedi à 15h30 à la librairie Penn da benn à Quimperlé pour écouter d'abord la conférence de Malo Bouessel du Bourg, puis à 16h30 savoir enfin quels haikus ont été choisis pour le 13e concours.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.