Thibaut Guillemot candidat MRB sur le canton de Lanilis

Communiqué

Le MRB présent aux cantonales dans le Finistère : Lannilis.

Présent entre autres dans le canton de Lannilis-Plouguerneau, le Mouvement Régionaliste de Bretagne avance un argumentaire qui va au-delà de toute opinion politique, et met au premier plan des revendications bien connues : l'unité de la Bretagne, un statut pour la langue, partisan de mesures radicales contre tout risque de marées noires, la protection de l'environnement, dont le problème de l'eau, à Lannilis particulièrement, etc…

Ce ne sont pas que des idées : le MRB imprime par exemple des bulletins et des professions de foi en breton et en français, invoquant que si il est impératif que la langue bretonne ait un véritable statut en Bretagne, ceux qui sont "pour" le breton, doivent le montrer sans attendre l'abolition de l'article 2 de la constitution. Question de logique.

Par ailleurs récemment, comme beaucoup de forces vives bretonnes, le MRB s'est opposé au projet d'autoroutes à la place des voies express, au motif notamment que l'habitat breton est beaucoup plus éparpillé que dans le reste de l'hexagone (50 % de la population est en milieu urbain ou rurbain). Il s'oppose aussi à la politique de l'autruche de Mr de Rohan au sujet de la promesse d'un TGV en Bretagne, puisque les crédits ne sont pas votés, alors que le TGV "Est", lui, est bien en route !… Deux poids, deux mesures !

Mais en plus, il faut bien souligner l'irresponsabilité des politiques des partis parisiens face aux enjeux économiques en Bretagne : sans infrastructures comme le TGV, notre région est condamnée à devenir une maison de retraite l'hiver et une résidence secondaire l'été…

Quant à la question de l'immigration, le MRB ne comprend pas comment l'actuel projet de loi sur la laïcité a pu passer presque inaperçu devant le Haut Conseil pour l'Education par 16 voix "pour" et 9 voix "contre" et… 26 abstentions ! Si le MRB ne remet pas en cause la laïcité de l'Etat et ne cache pas qu'il faille faire cesser incontinent l'immigration clandestine, il affirme la liberté religieuse de chacun et rappelle que nos Grand Mères ont dû enlever leurs coiffes pour faire leurs photos d'identité de citoyenne d'une république rouleau compresseur. Dans le privé, ces problèmes de voiles islamiques, quand ils viennent d'une volonté de prosélytisme affirmée, sont réglés par le Règlement Intérieur et l'autorité du Chef d'Etablissement. Pourquoi en serait-il autrement dans le public ? La république française serait-elle si fragile ?

Thibaut Guillemot (cousin de l'actuel président du MRB Xavier Guillemot) se présente donc à Lannilis, militant – c'est une gageure ! – pour la suppression des préfets (non élus et pourtant investis d'un pouvoir énorme) et des départements, au profit des communes, des communautés de communes et des Régions afin de préparer l'émergence de véritables exécutifs régionaux à mêmes de s'adapter à l'Europe qui se construit.

T. Guillemot

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 8 ?

Publicités et partenariat