Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Reportage -
Glaz : Aimer la nature, c'est aussi sauver la biodiversité
L'excellence des dossiers et des images vaut certainement les 20 euros d'un numéro. Nous avons interviewé Emmanuel Holder, son créateur, lors du festival de livre en Bretagne de Carhaix.
Philippe Argouarch pour ABP le 10/11/23 17:29
interview d'Emmanuel Holder :
Réalisation : ABP
(391 vues)

Lancée le 19 mai 2021 par un des responsables de la très ancienne association Bretagne Vivante, Emmanuel Holder, et édité par Coop Breizh, Glaz est une revue semestrielle bretonne qui en est à son sixième numéro.

Salarié de Bretagne vivante, Emmanuel Holder est conservateur de deux réserves naturelles dans les monts d'Arrée, il est aussi l'auteur d'ouvrages sur la nature dont Landes vivantes, A travers le bocage et Eaux douces.. Journaliste, il tient une chronique nature dans Poher Hebdo.

L'excellence des dossiers et des images vaut certainement les 20 euros d'un numéro de Glaz. Nous avons interviewé Emmanuel Holder lors du festival du livre en Bretagne de Carhaix. Pour lui, ce qui est grave, ce n'est pas tant que l'on enseigne pas aux enfants la faune et la flore lo locale mais que les adultes sont en train de détruire la biodiversité qui nous entoure. Combien d'entre nous ont vu une hermine, symbole de la Bretagne demande t-il ?

Pour Emmanuel Holder, la préservation de la biodiversité est avant tout une orientation personnelle, une prise de conscience individuelle. La nature commence aux marches de son perron, dans son jardin où habite un hérisson nous explique t-il. Le but de Glaz est de faire découvrir cette nature et de nous pousser à l'explorer, de chausser nos bottes et de partir en randonnée.

En ce qui concerne les parcs marins, puisque le parc marin d'Iroise est cité, il est important de préciser que la pêche n'y est pas interdite, même pas la pêche à pied. Il est essentiel que sur terre comme pour l'océan des parcs soient créés, plus petits que les parcs naturels actuels, mais où la nature pourrait y retrouver son état de virginité sans aucune activité humaine. Pêcher dans le parc marin d'Iroise c'est un peu comme si on pouvait chasser le bison à Yellowstone. Impensable. Les réserves naturelles en Bretagne n'ont pas grand chose de naturel. Ce sont avant tout des zones aménagées pour le tourisme. Rien à voir avec les parcs nationaux américains avec heures et jours d'ouverture, un ranger pour vous accueillir, vous donner des consignes à respecter et une brochure explicative sur la flore et la faune que vous pouvez y voir.

En ce qui concerne l'estran, le minimum en Bretagne serait disons 10km de côte rocheuse grillagée où la pêche à pied, la pêche sous-marine, la pêche côtière, les sports de glisse etc. seraient strictement interdits et autant pour l'approche de bateaux par le large. Cette zone serait surveillée et accessible uniquement aux biologistes et éventuellement à des excursions guidées. Cette situation existe sur certains îlots inhabités entre Ouessant et la terre mais il en faudrait une sur la côte bretonne. Une vraie réserve naturelle est indispensable, l'estran breton étant unique au monde et un trésor sans prix renouvelé au rythme des marées.

Voir aussi :
4  0  
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 6 commentaires
Anne Merrien Le Dimanche 12 novembre 2023 11:27
Le premier loup attesté en Bretagne, c'était à Saint-Brévin-les-Pins.
(1) 
De Anne Merrien à Anne MerrienLe Dimanche 17 décembre 2023 12:45
Et très probablement le tout dernier loup de Bretagne à avoir été tué, en 1903, c'était en Loire-Atlantique et non dans les Monts d'Arrée.
(0)

Jack Leguen Le Dimanche 12 novembre 2023 17:48
Yellowstone, le premier parc national au monde. Créé en 1872, il fait 9000 km2 et est plus grand que le Finistère (6733km2).
(0) 

Anne Merrien Le Dimanche 12 novembre 2023 22:04
L'orthographe universitaire "glaz" a été retenue. Sans doute pour faire en sorte que la finale soit prononcée. En effet, l'orthographe plus usitée "glas" aurait été prononcée à la française, comme dans "Pour qui sonne le glas ?". Glas qui sonne pourtant pour la biodiversité !
Prononcer la finale, c'est bien, la prononcer "S", c'est mieux.
(1) 

Anne Merrien Le Lundi 13 novembre 2023 11:47
gouelan bras (goéland marin)
gouelan gris (goéland argenté)
gouelan kein du (goéland brun)
gouelan maskl du (mouette rieuse)
karaveg pavioù du (mouette tridactyle)
sparfell-vor (mouette pillarde)
(1) 

Rafig 44 e Breizh Le Mardi 14 novembre 2023 13:14
En effet le 1er loup (re)vu en Bretagne est bien en Loire-Atlantique en sud Loire à St Brévin.
En ce qui concerne l'hermine, je croix en avoir eu une sous mon toit l'été 2022. j'ai du boucher le passage dans un "champignon" d'aération pour ne plus l’entendre rentrer au petit matin.
Un soir je l'ai vue, elle était en livré d'été, marron clair.
... à oui, j'habite en Pays de Retz pour situer le coin de Bretagne.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons