Non à l’annulation d’évènements culturels lors des Jeux Olympiques de Paris 2024
Communiqué de presse de Le blog de paul Molac

Publié le 4/11/22 9:50 -- mis à jour le 05/11/22 18:55
Intervention de Paul Molac au sujet de l'interdiction des festivals pendant les J.O. :
Réalisation : Assemblée Nationale
(270 vues)

Non à l’annulation d’évènements culturels lors des Jeux Olympiques de Paris 2024

 

Ce jeudi 3 novembre, lors de la séance de Questions au Gouvernement, j’ai alerté la ministre de la Culture sur le risque d’annulation ou de report qui plane sur les évènements culturels durant la tenue des Jeux Olympiques de Paris de 2024. Le ministre de l’Intérieur a en effet demandé de telles mesures en raison de la mobilisation des effectifs des forces de l’ordre lors de cet évènement et qui ne pourraient être affectés notamment aux grands festivals de l’été.

Nous n’accepterons pas l’annulation de tels festivals en Bretagne, et les propos du Gouvernement en réponse à ma question ne me rassurent pas : l’organisation des Jeux Olympiques de Paris ne peut se faire sur le dos de la vitalité culturelle et associative dans nos territoires.

De telles contraintes pourraient affecter durablement la pérennité de certains événements. Le tissu associatif et culturel, encore convalescent de la crise sanitaire, pourrait être définitivement fragilisé.

Nos festivals et évènements culturels sont générateurs de vitalité économique pour les structures organisatrices comme pour les partenaires. C’est particulièrement le cas en Bretagne, territoire riche en la matière avec le Festival de Cornouaille, le Festival Interceltique de Lorient, Les Vieilles Charrues, le Festival du Bout du monde, le Hellfest et bien d’autres encore.

Si les Jeux Olympiques représentent pour Paris un évènement majeur, je me refuse à ce que nos territoires soient mis sous cloche durant l’été 2024.

 

Paul MOLACCe communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

6  0  
mailbox
imprimer
Vos 9 commentaires
  Penn Kaled
  le Vendredi 4 novembre 2022 11:59
Mat peus graet Paul Molac .L’attitude du ministre de l’intérieur est symptomatique de l’hégémonie francilienne ,davantage que du jacobinisme qui dans son idéal utopique tout en étant dans la réalité , hypocrite, impliquerait l’égalité territoriale pour l’ensemble de l’hexagone .D’autre part ces jeux olympiques sont un gouffre financier alors que l’endettement de la France s’accroit de manière exponentielle ,la remontée des taux d’intérêts ne faisant qu’aggraver la situation .Ces jeux sont également une gabegie environnementale ,sauf erreur de ma part le silence de EELV à ce sujet est assourdissant et incompréhensible .
(1) 
  jakez Lhéritier de Sant Nazer
  le Vendredi 4 novembre 2022 15:04
Se manifester sur tous les "grands rendez vous " sportifs et culturels en Bretagne avec des solgans sur des banderolles contre cet autoritarisme français. en 2023.
S'il leur faut des renforts ;il faut muter tous le personnel qui est au service des anciens présidents,ministres ,personnalités,etc,
Vivre et travailler au pays doit redevenir une de nos devises.
Déjà que nos finances sont pompées pour le "gross" Paris,alors là il y a de quoi lancer des actions sur nos réseaux,routes,gares etc..en 2023
(2) 
  Jorj Treger
  le Vendredi 4 novembre 2022 18:03
D'où la nécessité d'une Bretagne autonome avec ses propres services de l'ordre n'ayant rien à se justifier devant les francais.
(3) 
  Pascal Lafargue
  le Samedi 5 novembre 2022 09:34
Surtout pour ces evenements que l'on nous vend comme porteurs de grandes valeurs, "l'esprit sportif", le surpassement de soi, etc... lesquels ne sont en fait, a mes yeux, que nihilisme, narcissisme pousse a l'extreme, agression, violence faites aux corps de jeunes gens a l'intellect atrophie pour avoir passe la plupart de leur vie a s'entrainer comme des hamsters dans leur roue. Le tout enrobe de capitalisme. Et c'est un ancien champion de Bretagne de kayak slalom qui parle ici.
(2) 
De Emilie Le Berre à Pascal Lafargue
 le Dimanche 6 novembre 2022 20:39
Je suis bien d'accord avec vous, j'ajouterais tout ça pour participer à la propagande des états, verser une p'tite larme lors des hymnes. Le discours dominant n'est plus "l'important est de participer" mais "on vient pour gagner à tout prix." Après dans les séminaires d'entreprises ils sont cités en exemple voire même viennent sur place servir leur discours pour que les salariés, déjà rincés, s'identifient à eux et donnent toujours plus. De plus tous les clubs et adhérents versent une cotisation qui alimente cette machine où seulement quelques uns se goinfrent tandis que l'immense majorité n'a que très peu de moyens et fonctionne grâce aux bénévoles. La Fédération Sportive Bretonne, nouvellement créée, souhaite fonctionner autrement en redonnant aux praticants la maîtrise de leurs disciplines aussi bien technique et économique par un système de redistribution. Avec un soucis de bien être et de longévité. Nous le voyons bien aujourd'hui, beaucoup de choses marchent sur la tête. Il ne tient qu'aux bretons de chaque disciplines en y adhérant à lui donner de la puissance.
(0) 
  P. Le Guern
  le Samedi 5 novembre 2022 20:03
"Notre problème, c'est la France" (Alain Glon)
(1) 
  Penn Kaled
  le Dimanche 6 novembre 2022 08:05
vous dites "Notre problème, c'est la France" (Alain Glon)
Je pense que pour celui qui avait un bout de chemin à faire avec Sarkozy ,son problème est davantage le système social français que la France .A un moment donné il expliquait comment on peut vivre avec sept cent euros par mois .Ceci dit ,au plan mondial à l'heure ou les richesses se concentrent dans les mains d'une minorité ,il n'est pas pire que la moyenne de cette catégorie . D'autre part heureusement que à un moment donné la Bretagne a eu des chefs d'entre prise audacieux de son genre .Cependant son discours en trompe oeil éloigne les classes populaires de la cause bretonne
(0) 
  KlG
  le Dimanche 6 novembre 2022 08:59
Non non, ce n'est pas le RN qui est au pouvoir...
Encore un exemple de la France sous cloche de la macronie...
(0) 
  Kervegon
  le Lundi 7 novembre 2022 10:35
On a vraiment besoin d'autant de flics pour tenir des événements CULTURELS ?
(1) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.