Christian Troadec en appelle à se fédérer et à s’unir

-- Politique --

Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 30/10/21 19:09 -- mis à jour le 31/10/21 08:13
Christian Troadec appelle à l’unité
Réalisation : ABP
(363 vues)

Tous les ans, lors de l’inauguration du festival du Livre en Bretagne de Carhaix, Christian Troadec, le très populaire maire de la ville, en profite pour parler fort, voire sonner le tocsin. ABP est toujours là pour faire résonner ses mots le plus loin possible au maximum de gens.

Le message cette année ? On ne peut pas continuer comme çà, il faut s’unir ! « Je crois que les temps sont venus, on ne peut pas rester ainsi en permanence dans une lutte effrayante où même parfois après 20, 30, 40 ans de lutte, on recule même »

Il nous faut nous fédérer, nous unir, pour l’avenir simplement de la Bretagne, du peuple et de la nation bretonne - Christian Troadec

Les mots de Christian Troadec s’inscrivent dans la continuité de ceux de Xavier Grall, dont il a fait l’éloge, et qu’il a cité comme celui qui l’avait éveillé à la Bretagne, et de la poétesse Anjela Duval à qui le festival rends hommage cette année. Anjela Duval avait compris que les mots et les choses les plus simples pouvaient tracer des sillons au plus profond de l’âme bretonne.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1126 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 15 commentaires
penn kaled
Samedi 30 octobre 2021

Pourquoi pas ,cependant il est élu de la majorité ,relative ,il est vrai ,au conseil régional de Bretagne .En ces temps de post brexit ,il y a urgence pour l'économie bretonne ,c'est un cataclysme qui se passe dans un quasi silence, exemple la pêche bretonne représente au moins la moitié de cette activité au niveau de l'hexagone .Le problème du transport maritime avec notamment les difficultés de la Brittany ferries .Que fait le conseil régional et ses membres ,ils dorment ,alors que au minimum le pr, ésident devrait engager des négociations avec le gouvernement anglais ,pour demander des licences pour les pêcheurs des cinq départements bretons .D'autre part actuellement l'agriculture biologique ,très développée en Bretagne connait des problèmes de débouchés ,ils pourraient répondre en partie aux pénuries alimentaires en cours en Angleterre , tout comme évidemment les produits issus de l'agriculture conventionnelle .Les problèmes liés à ce brexit pourraient être une opportunité historique pour que la Bretagne réapparaisse en temps qu'entité politique ,le conseil régional est en principe avec l'appui des acteurs économique la partie la plus diligente pour prendre l'initiative ,je suis consterné par son inaction ,il me semble que les élus autonomistes sont également complètement inconscients de la situation focalisés qu'ils sont sur d'autres thématiques dont je nie pas l'importance ,mais qui sont moins urgentes .

Kerbarh
Samedi 30 octobre 2021

Tout à fait. Qu’il commence à s’unir avec le Parti Breton. Il faut montrer l’exemple.

AFB-EKB
Samedi 30 octobre 2021

Troadeg lance un appel à "nous fédérer,nous unir..". Que n' a-t-il pas mis ces bonnes paroles en application plustôt en rejoignant le collectif "Bretagne majeure/Hag e vo Breizh mestr war he zraoú" ?
Tiern e peb Amzer

jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
Dimanche 31 octobre 2021

Bien d'accord avec les 3 avis précédent;
Pour un rassemblement pacifique -SIRENE D'ALARME - d'urgence avec toutes les organisations humanistes bretonnes:DU NORD AU SUD ?DE GAUCHE A DROITE;
En Novembre 2 villes où se rassembler:
A Chateaubriant Loire Atlantique ,liaison ferroviaire,Nantes Rennes
St Malo:Ille et vilaine -effets du Brexit...Brittany ferrie et pêche

Alain E. VALLÉE
Dimanche 31 octobre 2021

Bien, mais parler d'union et de fédération alors que l'on est allé désunis aux dernières élections régionales est assez baroque. Mais reste que "l'union est le seul combat gagnant", si et seulement si chacun accepte de quitter une modeste part de sa superbe. En attendant, la Bretagne souffre.
AV

Killian Le Tréguer
Dimanche 31 octobre 2021

@ Penn Kaled, la pêche bretonne a été laminée par l'entrée dans la CEE de l'Espagne et de sa pêche industrielle agressive. Cela + les normes par la suite suite à ces surexploitations.
La Grande-Bretagne a toujours protégé ses pêcheurs et comment expliquer qu'aujourd'hui encore, suite au Brexit, les pêcheurs de l'UE veulent absolument pêcher dans les eaux territoriales britanniques ? Il y reste sans doute du poisson. Est-ce anormal après le Brexit que les eaux territoriales britanniques soient encore moins accessible aux pêcheurs venus de l'UE ? Cela ne me semble pas scandaleux !?
On reproche aux autres ce que l'on est pas capable de faire pour soi-même. Affligeant.

AFB-EKB
Dimanche 31 octobre 2021

L' AFB-EKB a envoyé une lettre au Pt Conseil Regio.Bzh + double à Le Cueff ( chargé théoriquement de la Mer) + 5 présidents Comités départ. Pêche, pour lui demander de s'investir sérieusement dans dossier pêche en demandant rencontre directe (sans Macron, Bodjo et E.U) avec représentants gouvernements Jersey et Guernsey
Tiern e peb Amzer.

Michel Bernard
Dimanche 31 octobre 2021

Il faut en effet s' unir face aux menaces exterieures sur l' economie bretonne,et avec les vendeens,pour defendre notre element identitaire majeur la peche ,et ce qui en decoule l ' agro alimentaire.voila un test pour l ultra jacobin macron ,s' il se fait rouler par les anglais parce que c 'est un mou et l' europe aussi ,mettons lui la pression et mettons la nous memes sur les anglais en refusant toutes leurs marchandises.

penn kaled
Lundi 1 novembre 2021

Sans être un fan du libéralisme anglo saxon , je suis surpris des sentiments systématiquement anti anglais ,au sein de la mouvance bretonne .Pourtant s'il est vrai que historiquement ,il y a eu du négatif ,il y a eu du positif par la suite ,au point que l'Angleterre était la garante de l'indépendance bretonne ,elle y avait intérêt .Pour AFB si votre initiative va dans le bon sens , je doute fort de son efficacité .Il faut frapper fort au plus haut niveau à Londres ,tout en montrant au gouvernement français que cette action lui sera aussi profitable ...Quand on dit que la Bretagne doit prendre son destin en main ,voilà une opportunité à saisir .

Charles de Kermenguy
Lundi 1 novembre 2021

Il a raison mais personne n'a la solution pour unir les bretons, à part une crise majeure où nous serions engagés comme les BR.

Killian Le Tréguer
Lundi 1 novembre 2021

@ Michel Bernard : "Il faut en effet s' unir face aux menaces exterieures sur l' economie bretonne,et avec les vendeens,pour defendre notre element identitaire majeur la peche ".
Je suppose que vous prônez une sortie de la Bretagne de l'UE du coup ? (merci tout de même de ne pas nous associer "identitairement" aux vendéens qui me semblent (qui plus est) moins concernés par la pêche dans ce secteur que les normands)

Aime jean
Mardi 2 novembre 2021

.... et oui ! s'unir ! avec un parti politique breton : le Parti Breton par exemple !!!!

Gilles Bretagne
Mercredi 3 novembre 2021

Il a existé un mouvement unissant des milliers de Bretons derrière onze revendications.
Quelle crédibilité peut avoir un appel à l’union venant de ceux-la mêmes qui, pour d’obscures raisons, l’ont torpillé de l’intérieur ?
Certains jeunes Bonnets Rouges paierons encore des années le prix de leur naïf engagement pendant que d’autres continuerons à battre les estrades.
Ainsi va la petite politique.

penn kaled
Mercredi 3 novembre 2021

Gilles si la vérité s'écrit souvent au pluriel ,merci d'affirmer une vérité qui a été étouffée .Une fois qu'ils avaient obtenus satisfaction concernant l'écotaxe , les instigateurs du mouvement, mais pas forcément Troadec ,se sont éclipsés abandonnant des militants à la justice française .C'est un très mauvais signal car une telle attitude ne va pas encourager des Bretons à s'engager pour leur cause .

Alter Écho & Ego machin
Mercredi 3 novembre 2021

L’UNION PRINCESSE de BRETAGNE, lorsqu’on l’épluche, même un peu, fait pleurer beaucoup. Toujours !!!
Bonnets Rouges ? Un peuple trahi ! Dont une part est sans doute perdue pour la défense et la survie de la BRETAGNE ! Bravo l’élite disparate bretonne qui pense sans doute que leurs « élytres » sont des ailes! C’est pourquoi que ça ne vole pas haut, ni loin surtout ! Les ouvrir de temps en temps, n'est jamais qu'une promesse de grand voyage pour le Peuple! Une illusion d'envol...
Plus un, avec vous Gilles Bretagne

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.