Des cours de breton sur Youtube pour les anglophones... et pour tous

-- Langues de Bretagne --

Reportage
Par Philippe Argouarch

Publié le 4/10/21 11:09 -- mis à jour le 04/10/21 19:17
Episode 1 : ZO
Réalisation : Pierre Noyer
(7445 vues)
Episode 2 : Kevin Ya Da Bourmen
Réalisation : Pierre Noyer
(651 vues)
Episode 4 : RA
Réalisation : Pierre Noyer
(187 vues)

Né à Paris en 1958, Pêr Noyer grandit au milieu de meubles et autres objets bretons : marines, lit clos, armoire bretonne, bonnetière sculptée d’un Sacré Cœur etc. Bien que son père ne soit pas breton, il avait développé un attachement pour la Bretagne rurale de sa belle-famille, allant jusqu’à acheter une maison dans le centre de Quiberon. La langue maternelle du grand-père de Pêr était le breton cornouaillais, la seconde langue que Pêr a entendu dans sa tendre enfance après le français. Sa mère en connaissait un nombre substantiel de mots et d’expressions dont il hérita lui-même et qui étaient utilisées fréquemment dans le cercle familial, y compris par les non-Bretons.

Ayant poursuivi l’étude de l’allemand et de l’anglais dans le cadre d’un D.E.U.G. de Langues-Étrangères appliquées, Pêr partit, à la fin des années 80, pour l’Australie où il passa un diplôme d’enseignement de l’allemand et du français dans le secondaire.

Au début des années 2000, un voyage fortuit en Bretagne l’amena à décider de maîtriser le dialecte familial, culminant dans la production d’une thèse de doctorat décrivant l’ensemble des aspects linguistiques de ce dialecte. À la suite de ce travail, il décida de produire des vidéos de familiarisation avec le parler de son grand-père.

[ABP] Que veut dire Brezhoneg DRE BELL ?

[Pêr Noyer] Littéralement : « Le breton par le lointain » ou plus explicitement « le Breton depuis les antipodes » .

[ABP] Comment vous est venue l'idée de faire ces tutoriels de breton ?

C’était la suite logique du travail énorme qu’à représenté ma thèse : il me semblait impensable de laisser ma description du dialecte de Briec inutilement enterrée parmi les rayons de la bibliothèque de l’université de Sydney et seulement accessible à quelques chercheurs. Ceci d’autant plus que ce dialecte est très intercompréhensible avec un grand nombre d’autres dialectes bretons et représente donc un tremplin pour une maîtrise du breton en général.

J’ai par ailleurs l’intention de traduire ma thèse en français.

[ABP] Ca s'adresse aux anglophones et aux francophones ou au deux ?

[PN] Ces vidéos s’adressent aux deux. Beaucoup d’anglophones qui ont un intérêt pour les langues celtes du Royaume-Uni, s’intéressent au breton. Pour autant, mon public principal est breton, et c’est pourquoi je sous-titre ou commente le propos de ces vidéos en français et anglais.

[ABP] Il y a eu 4 leçons depuis l'été 2020, il y en aura davantage ?

[PN] En fait, je n’ai publié que trois ‘leçons’ : Episod 1 ZO, Episod 2 KEVIN YA DA BOURMEN et Episod 4 RA. J’ai aussi publié une Édition Spéciale : Censure de la loi Molac, où je tente d’analyser cette manœuvre politique.

L’épisode 3, qui traitera de la nature des dialectes en général et de celui de Briec en particulier, est en préparation et bien avancé. L’épisode 5, qui est une leçon, est aussi en chantier.

[ABP] Merci de vos réponses

Voir aussi :
tags : langue bretonne,,
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
Jean-Pierre Beclere
Lundi 4 octobre 2021

Pourriez-vous nous expliquer (brièvement ici) ce qui fait la spécificité du dialecte de Briec alors que vous le qualifiez d' "intercompréhensible" , ce qui est le cas de la plupart des autres dialectes, non ?
Merci.

Naon-e-dad
Mardi 5 octobre 2021

La thèse de Pêr Noyer est -elle disponible (en version anglaise) sur le net? Et éventuellement où?
.
Daoust ha posubl eo kavout tezenn Pêr Noyer (e stumm saozneg) dre ar rouedad. Dre peseurt lec'hienn?

Per Noyer
Mercredi 6 octobre 2021

A Jean-Pierre Béclère: vous avez raison, je peux communiquer dans mon dialecte avec des locuteurs de langue maternelle allant du pays bigouden à Lannion. Je n'ai pas non plus de problème pour communiquer avec de bons Bretonnants, ayant étudié le Breton de façon formelle et familiers du peurunvan. Il est difficile en quelques mots de démontrer une spécificité du dialecte de Briec proprement dit. On parle pareil qu'aux abords de Quimper et notre breton est proche de ce qu'on parle vers Pont-l'Abbé. Un des traits souvent mentionné à propos du Breton de Briec est qu'on prononce merc'hed, miét.
À Naon-e-dad: si vous me donnez une adresse mail, je vous y enverrai une copie de ma thèse. Je ne sais pas si elle est disponible sur le site de l'université

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.