Finisterres celtiques : une première mondiale !

-- Festivals --

Chronique de Kerne Multimédia
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 22/08/21 12:44 -- mis à jour le 22/08/21 13:15
Finisterres celtiques : un projet ambitieux pour les musiciens d'Europe
Réalisation : fea - tvbk
(72 vues)

Marc Feldman, directeur de l'Orchestre National de Bretagne et Lisardo Lombardia sont des amis de longue date : grâce à eux, de nombreuses créations ont lié l'Orchestre au festival interceltique de Lorient : Carlos Nuñez, Dan ar Braz,... Mais cette dernière création est encore plus ambitieuse...

Le bébé est enfin né, malgré la pandémie, les voyages annulés des artistes irlandais et anglais, la création a eu lieu, mêlant compositeurs, chanteurs, musiciens des deux mondes : celui de la musique dite "classique" et l'autre "traditionnelle" ou "populaire". Les spectateurs venus nombreux pour applaudir cette nouvelle création, n'ont pas boudé leur plaisir, applaudissant chaque morceau (cinq compositions de cinq compositeurs des cinq pays celtiques) debout, à tout rompre.

De très bons interprètes, une Marthe Vassallo remplaçant les chanteuses outre Manche très en forme, un chef d'orchestre blessé qui a assuré coûte que coûte, deux organisateurs heureux en fin de spectacle. La création a rencontré son public. Il lui reste maintenant à parcourir le monde, avec l'ensemble du spectacle ou en parties. L'Interceltique, Lisardo n'a pas arrêté de le marteler, à chaque point presse du festival, inaugure les siècles interceltiques, c'en est fini du passé classique, romantique, figé des capitales... Et la plus belle illustration, ce sont ces deux hommes, Marc Feldman, New Yorkais habitué aux langues et cultures du monde, et Lisardo, Asturien en charge de l'Interceltique pendant quatorze ans.

Précisions glanées sur le site du FIL :

"Une nouvelle création exceptionnelle et unique vous est présentée en exclusivité à Lorient pour célébrer la 50e édition du FIL. Cette oeuvre est l’aboutissement de 6 années de collaboration entre le Festival et l’Orchestre National de Bretagne, écrite en 5 mouvements par des compositeurs de différents pays : Ramon Prada (Asturies), Frédérique Lory (Bretagne), Paul Leonard Morgan (Écosse), Sir Karl Jenkins (Pays de Galles) et Bill Whelan (Irlande) accompagné de Fiona Monbet.

Cette immersion au coeur du monde celte vous fera voyager en musique dans des atmosphères, des légendes, des sonorités et des langues celtiques. La richesse et la diversité de ces « peuples » installés sur l’Arc Atlantique européen ont créé, grâce à l’ouverture aux autres et à l’expérimentation, une culture originale et évolutive qui a traversé les siècles. L’Orchestre National de Bretagne, sous la baguette de Grant Llewellyn, accompagnera sur scène plus d’une quinzaine de solistes des pays celtes : Ross Ainslie, X.A.Ambás, Abraham Cupeiro, Hevia, Anxo Lorenzo, le Bagad de Pontivy, Marthe Vassallo, Fiona Monbet et la flûtiste Sarah Van der Vlist."

Voir aussi :
tags : FIL, krouidigezh, sonerien
mailbox imprimer
Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante à Quimperlé. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tro Dro Dit. Pages facebook Cent pour un toit, Ermine CRBC, Féa, Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton, 1 500 000 lectures sur l'ABP.
Vos 1 commentaires
Michel bernard
Jeudi 26 août 2021

Voila une belle initiative qui peut rassembler les celtes et de nouveau soutiens autour de leur riche et singuliere culture ,et en particulier de leur musique .

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.