-- Europe --

L'imaginaire politique dont nous avons tant besoin...

Chronique de Kerne Multimédia (porte parole Fanny Chauffin) publié le 27/12/17 22:55

Pour Edwy Plenel, le manifeste de Jean-Michel Le Boulanger dresse cet horizon que le randonneur se fixe dans son ascension, même s'il ne l'atteindra jamais.

«Un imaginaire qui élève un peuple, qui le relève» et qui se dresse contre un imaginaire de régression où l'identité ne se conjugue jamais qu'au singulier, un horizon de fermeture et de recherche de boucs émissaires, voilà ce que nous proposent les deux amis, le Breton de Bretagne et le Breton des Antilles, dont le père universitaire rennais bâtissait déjà une Bretagne de la diversité.

Si les minorités sont dérangeantes, elles sont la preuve d'une «démocratie vivante». C'est d'une diversité culturelle dont nous avons besoin et les minorités «posent aux majorités les questions qu'elles ne veulent pas se poser».

La Catalogne, la Corse, l'Ecosse posent la question des souverainetés en relation, d'un nouveau modèle politique à chercher.

«La France doit réécrire son grand roman national en tenant compte de ce multiple, sa vraie richesse. À la République abstraite et désincarnée, devenue objet de discours incantatoires tournant à vide, préférons une République du lien, du mouvement, de la reconnaissance du divers».

(Le Boulanger, 2016)

Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer