-- Politique --

Jakez Bernard : Quand on veut, on peut

Jakez Bernard est une des rares personnes reconnues par tous pour avoir fait bouger les lignes en Bretagne lors des 30 dernières années.

42400_1.jpgJakez Bernard

Après l'épopée des albums de l'Héritage des Celtes, il a fait avancer la réunification sur le plan le moins contesté : l'engagement de grosses entreprises localisées en Loire-Atlantique et ceci grâce à son audace et sa persistance comme président, de «Produit en Bretagne» de 2006 à 2016. A noter aussi, que le 18 juin 2013, il avait lancé, avec Alain Glon, président de l'Institut de Locarn, le Comité de convergence des intérêts bretons pour demander la suppression de l'écotaxe. Un engagement qui déboucha sur le mouvement des «Bonnets Rouges» et le retrait de l'écotaxe.

Ces réalisations importantes font que Jakez Bernard peut se permettre de botter le cul de ceux qui ont abandonné trop facilement le combat pour notre pays. Hier soir, au Chapeau Rouge, Jakez Bernard a posé la question : «Saurons-nous prendre le relais ou juste nous contenter de l'héritage des hommes et des femmes de l'ombre qui ont consacré leur vie à la Bretagne ?».

«Si chacun fait sa part, nous irons beaucoup beaucoup mieux» a conclu Jakez.

©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1144 lectures.
mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Job Le Gac
Vendredi 9 juin 2017

Il a mille fois raison...!

Quand je pense à ces politiques qui sont "pour" la Réunification mais qui "suivront la majorité "...(ex: JJ Urvois)..., je me pose la question sur le sérieux de leur démarche ...!!

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat