L'UDB refuse de défiler avec un groupe d'extrême droite

-- La réunification --

Communiqué de presse de UDB
Porte-parole: Nil Caouissin

Publié le 25/09/16 19:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'UDB était mobilisée pour la manifestation organisée à Nantes par Bretagne Réunie ce samedi. Elle a quitté le cortège au bout de quelques minutes de marche, pour marquer son refus d'accepter l'extrême-droite dans le rassemblement.

Environ 80 militants fascistes (sur plus de 4.000 manifestants),venus d'on ne sait où par car, criaient des slogans racistes en faisant des saluts nazis. Aucun d'entre-eux n'avait jamais été vu dans les luttes pour la réunification de la Bretagne. Depuis 40 ans, jamais une manifestation pour la réunification n'avait été détournée par l'extrême-droite.

L'UDB refuse fermement de laisser le mouvement démocratique pour la réunification être récupéré par des fascistes. Elle poursuivra son engagement sur ce sujet, avec détermination et sans aucune place pour l'extrême-droite.

L'UDB appelle Bretagne Réunie à se démarquer clairement de ce groupe provocateur, à indiquer, pour les prochains événements que l'extrême-droite ne sera pas accueillie parmi les manifestants. Il nous semble essentiel qu'un service d'ordre soit organisé à l'avenir. Faute de mesures sérieuses, l'UDB appellera ses adhérents à ne plus participer à ces rassemblements et à organiser leurs propres événements.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1226 lectures.
Vos 5 commentaires
Brocélbreizh
2016-09-27 10:24:03
Je partage votre avis concernant une prochaine manif.Cependant je ne comprend pas l'attitude qui consiste à se séparer de 3800 personnes pour en éviter 80.
(0) 
Jean-Louis G.
2016-09-27 10:31:09
L'UDB a le mérite d'avoir une position claire et constante sur ce sujet.
(0) 
Yann Menez are
2016-09-27 17:26:59
C'est la seule solution pour la revendication bretonne, pas d'extrême-droite!
A du ganeoc'h!
(0) 
Léon-Paul Creton
2016-09-28 18:11:08
S'il y a une extrême droite vraiment « Bretonne » je préfère que ce soit elle qui fasse 18 % aux élections en Bretagne que le FN hexagonal qui les a réalisées aux dernières, et qui représente bien autre chose…
Il faut que vous vous imposiez une sérieuse réflexion si vous n’êtes pas capables vous Bretons au service depuis tant d’années du PS, du Pc, NPAn et autres, de dépasser 5 % depuis cinquante ans !!! Sans oublier ceux qui roulent pour les partis de droite ump, udi, ecolo, qui se trouvaient parmi vous.
Alors au lieu de vous rouler au sol en gémissant et de jouer les vierges effarouchées d’un autre temps, s’il y a une extrême droite authentiquement bretonne, ouvrez donc le débat !...Et une réflexion pragmatique pour ce que vous prétendez défendre !…
(0) 
Jacques
2016-09-28 23:54:03
"L'UDB a le mérite d'avoir une position claire et constante sur ce sujet."
C'est sûr, quand il s'agit de taper sur les Bretons... mais c'est beaucoup moins clair quand il s'agit de taper sur le FN!
Dans la mythologie de la gauche française le FN fait perdre la Droite donc il est utile!
Rappelons que le mouvement breton fut catalogué par la République comme fasciste/nazi après la guerre pour minimiser l'action des Bretons et justifier la répression politique... l'UDB a très largement surfé sur cette vague douteuse pour s'imposer en terre Chrétienne-Démocrate!
Incapable de proposer quoi que ce soit aux Bretons, tapant sur tout ce qui est Breton si non socialiste, jouant du micro, le seul succès de l'UDB sera d'avoir ouvert en Bretagne une autoroute au FN!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.