-- Politique --

ABP interviewe Nil Caouissin

Nous avons interviewé Nil Caouissin hier au meeting de la liste OUI LA BRETAGNE ! à Rennes. Nil Caouissin, porte-parole de l'Union Démocratique Bretonne (UDB), est troisième sur la liste Oui La Bretagne pour l'Ille-et-Vilaine.

L'Union démocratique bretonne était jusqu'à dernièrement l'alliée des Verts. Cet engagement à ce titre a fait que les militants udébistes se sont retrouvés divisés, voire désarmés, devant le mouvement des Bonnets Rouges en octobre 2013. Le but principal de la révolte était la suppression de l'écotaxe. «Nous avons fait des erreurs» avait avoué à l'ABP Herri Gourmelen, un élu UDB au Conseil régional. L'UDB s'était retrouvée à l'écart d'un vaste mouvement populaire qui, s'il avait à l'origine l'écotaxe, déboucha très vite sur des revendications bretonnes aussi partagées par l'UDB et que résume le slogan des Bonnets rouges «Vivre, travailler et décider au pays» un slogan qui aurait très bien pu être celui de l'UDB. Un deuxième désastre survint en 2015 avec la pseudo réforme territoriale manigancée par le parti socialiste au pouvoir, qui laisse de côté la réunification de la Bretagne, lorsque le Parti socialiste, avec lequel l'UDB avait souvent appelé à voter au second tour, trahit ses engagements. L'UDB se retrouvait pour la seconde fois le bec dans l'eau et était vivement critiquée d'avoir jouer la carte socialiste. (1)

A la suite du premier désastre, la vieille garde udbiste menée par Mona Bras fut mise en échec lors du congrès de Préfailles en novembre 2014. Des jeunes furent élus au bureau donnant un nouveau souffle au parti autonomiste. Nil Caouissin, 24 ans, fut élu porte-parole. Le second désastre, la non-réunification, ne fit qu'accentuer le schisme et le départ de la vieille garde. Le parti autonomiste vota alors astucieusement pour une alliance avec Christian Troadec aux régionales pour élaborer les listes Oui la Bretagne !, alors que les anciens comme Mona Bras et même le député Paul Molac, proche de l'UDB, rejoignaient le parti socialiste et la liste Le Drian.

LUDB est en force sur la liste «Oui la Bretagne» avec dans le Finistère Gaëlle L’Amoulen, Pierre-Yves Moal, Frédérique Le Nedellec, Ronan Divard, Naig Le Gars. Dans le Morbihan : Martine Auffret, Loïc Cheval, Victor Gallou, Laure Le Maréchal, Nathalie Merlet. Dans les Côtes d'Armor : Andrée Kerleguer-Viougea, Maryse Laurent, Patrick L’Hereec, Benoît Montagne, Rozenn Morice, Gwennoline Salaun, Philippe Simon, Monique Feuvrier et dans l'Ille-et-Vilaine : Nil Caouissin, Valérie Coussinet, Loïc Berthelot, Trefina Kerrain, Stuart Lesvier, Eliane Leclercq, Brigitte Le Moigne, Pascal Chevrel, Marie-Pierre Sénéchal, Nicole Logeais, Sabine Comes.

(1) En ce qui concerne le bilan de l'UDB au Conseil régional, ABP a demandé à Christian Guyonvarc'h de nous le communiquer mais l'élu n'a pas daigné nous répondre. On suppose que les accomplissements sont si maigres que ça ne valait pas le temps passé à nous en communiquer la teneur.

©agence bretagne presse

mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 4 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat