"Vient de paraître" : Bretons de la bataille d'Hastings/ Hillion, une famille, un village...

Vient de paraître :

Bretons de la bataille d'Hastings

Hillion, une famille, un village

Des centaines de Bretons d'Armorique, le samedi 14 octobre 1066, ont participé à la bataille d'Hastings, puis à la conquête de l'Angleterre, au service de Guillaume le Bâtard, duc de Normandie.

Il y avait là les seigneurs de Dinan, de Fougères, de Vitré, de Dol-Combourg, de Gaël... mais aussi les Penthièvre, dont deux des cinq fils du comte Eudes : Brien et Alain "Le Roux", lequel fut désigné pour commander sur le champ de bataille, la division des Bretons, Manceaux, Angevins et Poitevins.

Eudes de Penthièvre régnait, entre autres terres, sur la châtellenie de Lamballe - où il résidait - et dont dépendaient le seigneurs de Hillion, vassaux directs des Penthièvre.

Parmi ces mercenaires bretons, comme le révèlent les anciens manuscrits, un certain Hervé de Hillion, mais aussi Tihel de Hillion, ont combattu à Hastings.

Le nom de Hervé de Hillion - et celui de son épouse anglaise, Emma - est en effet mentionné dans le " Domesday Book " (1086), le célèbre registre aujourd'hui conservé aux Archives nationales du Royaume Uni à Londres (Kew).

Dans le Domesday Book (Great Domesday, p.117), au chapitre XLV, sont détaillées les possessions anglaises attribuées après la bataille de Hastings par Guillaume, nouveau roi d'Angleterre, à Hervé de Hillion : Ashton, Hackworthy, Chilton, trois domaines tous situés dans le Devonshire, près d'Exeter, dans le sud-ouest du pays.

Toujours en Angleterre, les comptes-rendus des enquêteurs royaux (" heralds ") relatés dans les ouvrages intitulés " Visitation du comté du Devon ", éditions de 1564 et de 1620, exposent dans le détail l'arbre généalogique de " Hervé de Hillion " (ainsi littéralement orthographié) décrivent ses armes, et précisent qu'il possédait le manoir d'Ashton (Devon), au temps de Guillaume le Conquérant.

Le comte Eudes (frère cadet du duc Alain III) régna de 1035 à 1079 sur l'apanage du Penthièvre. C'était le fils de Geoffroy 1er, duc de Bretagne, et d'Havoise de Normandie, elle-même fille de Richard 1er, duc de Normandie.

Les fils d'Eudes étaient donc cousins de Guillaume le Conquérant.

D'où leur destin exceptionnel après la conquête de 1066, qui leur donna l'occasion d'étendre considérablement leur puissance jusqu'aux limites de l'Ecosse.

Ainsi, Alain "le Roux", fils d'Eudes de Penthièvre, reçut notamment l'immense " Honneur de Richmond " (plus de 200 seigneuries dans 11 comtés anglais), mais aussi Brien, lui aussi généreusement doté, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Cette bataille fut précédée d'une extraordinaire prouesse maritime et militaire : le passage d'une rive à l'autre de la Manche, en pleine nuit, d'un millier de navires transportant 15 000 hommes et femmes (dont 8 000 combattants), 3 000 chevaux et toute la logistique indispensable à une armée d'invasion : lances, javelots, épées, boucliers, broignes et casques, vivres et bois de construction. Un événement dont l'issue changea radicalement le destin de l'Angleterre... et celui de ces Bretons, qui s'intégrèrent rapidement à la noblesse normande et anglo-saxonne.

Grâce aux récits des chroniqueurs de l'époque, grâce au " Domesday Book " mais ausi à la tapisserie de Bayeux (inscrite au patrimoine de l'UNESCO), le déroulement de la conquête de l'Angleterre, à partir de 1066 par Guillaume le Conquérant, a pu être rapporté jusqu'à nos jours.

"Bretons de la bataille d'Hastings", ouvrage de 170 pages, 82 illustrations dont des copies d'originaux des 11e et 12e siècles, évoque aussi des personnages bretons du 13e au 17e siècle, comme le chevalier Roland de Hillion; son père, Geoffroy Roussel de Hillion, sénéchal de Lamballe; Gui. de Hillion, "garde du corps" de Jean V, duc de Bretagne...

. Bretons de la bataille d'Hastings./Hillion, une famille, un village. 18 ¤.

L'auteur, Pierre Hillion, est journaliste, passionné par l'histoire de la Bretagne du XIe au XIIIe siècle. Après avoir scrupuleusement exploré et analysé les sources historiques existantes, il a effectué ses propres recherches, pendant près de trente ans, en appliquant la rigueur scientifique de l'historien et les méthodes du journaliste d'investigation, associant documentation, enquêtes de terrain et consultations d'historiens.

Le livre est disponible sur Amazon.fr

et aussi auprès de l'association "Histoire et Patrimoine de Hillion"; 2, rue de la Tour du Fa. 22120 Hillion.

Ou en effectuant la demande à l'adresse suivante : hillioncom [at] orange.fr

Voir aussi : Ces Bretons qui s\'emparèrent de l\'Angleterre par HILLION

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

HILLION

Pierre Hillion, journaliste-écrivain

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 0 ?

Publicités et partenariat