Menace sur les oiseaux sauvages.

-- Environnement --

Dépêche
Par Marc Le Toullec

Publié le 14/05/06 18:04 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Décidément, la grippe aviaire a bien terni l'image des oiseaux. Et pourtant, nos amis à plumes ont encore du mauvais sang à se faire ! En effet, un arrêté ministériel de mars dernier permettrait le commerce des oiseaux sauvages. L'association morbihannaise CRIFAP, spécialisée dans la protection des oiseaux sauvages et exotiques s'inquiète des dérives relatives à cet arrêté. Ce commerce est strictement interdit (Convention de Washington sur les espèces menacées). Apparemment ce texte permettrait à toute personne de commercer des oiseaux sauvages bagués. Le CRIFAP insiste qu'il soit possible de baguer des oisillons dans leur habitat naturel, de les récupérer ensuite pour les vendre ! Ou bien d'extraire directement les jeunes de leur nid, de les élever en cage, de les baguer, puis les vendre. Pour contrôler ces dérives, le ministère proposerait des testes génétiques de paternité pour savoir si l'animal provient d'un élevage ou pas. Mais ces testes ont un coût élevé. Certaines espèces peuvent se vendre plusieurs centaines d'euros. Le littoral breton est une cible pour les esprits malveillants. Et la faune de notre région est si importante, qu'il est difficile de contrôler l’ensemble de l'habitat naturel de la faune et de la flore sur tout le territoir breton. Et comme fait savoir le CRIFAP, le commerce d'animaux sauvages est la 2ème cause d'extinction des espèces après destruction du milieu !

Dans un autre registre, le 7 mai dernier une manifestation de défense du milieu naturel et bien entendu des oiseaux avait lieu à St. Nicolas du Tertre (56), près de la Gacilly. En effet, un projet régional de grande envergure sur la réalisation d'un complexe de sports mécaniques et d'un circuit de vitesse moto devrait voir le jour sur cette commune via l'initiative des élus locaux. Le domaine est un havre de paix où promeneurs et amateurs de la faune sauvage peuvent en toute quiétude admirer les oiseaux et autres animaux. A suivre. ABP / MLT

Cet article a fait l'objet de 1185 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.