Le Conseil Régional mène la danse : un pas en avant, deux pas en arrière

-- Politique --

Communiqué de presse de BEMDEZ
Porte-parole: Bertrand Deléon

Publié le 4/05/06 23:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La grève de Yannig Baron contre la mauvaise foi ambiante dans l’enseignement catholique a dépassé son 15ème jour. Pour l’heure, la majeure partie des élus restent muets. C’est l’occasion de faire un bilan sommaire de la politique de la Région, présidée par M. Jean-Yves Le Drian du Parti Socialiste, en matière de culture bretonne, depuis l’élection de sa nouvelle majorité en 2004. Ainsi, malgré de multiples promesses et effets d’annonce, où sont les avancées ?

- Le CRL (Centre Régional du Livre) est en liquidation. Il avait remplacé une des fonctions principales de l’Institut Culturel de Bretagne, retirée par M. Josselin de Rohan dans sa croisade anti-bretonne.

- Un autre coup dur porté à l’édition bretonne est la disparition des éditions An Here, principal fournisseur de livres en breton pour les écoles et unique éditeur de dictionnaires monolingues en breton. L’arrêt définitif de l’activité de cette maison d’édition entraîne par le même biais la dispersion du conseil scientifique pour la langue bretonne, véritable académie qui réunissaient les principaux experts en linguistique bretonne.

- Le gel des subventions aux structures constituant les clefs de voûte de l’avenir de la culture bretonne : Institut Culturel de Bretagne, Office de la langue bretonne…

- La diminution du temps des émissions créées en Bretagne et du breton dans l’audiovisuel. Malgré cela, aucun projet n’est porté par les élus dans ce domaine.

- Aucune avancée dans la réunification administrative demandée par les Bretons. Les très coûteux et artificiels « Pays-de-la-Loire » nous envahissent toujours de leur propagande.

- Une onéreuse revue régionale, dénoncée par les acteurs culturels bretons, qui expose strictement le contraire des engagements pris par cette majorité au Conseil de Région.

- Autre promesse sans effet, atteindre 20 000 enfants bilingues en une poignée d’années alors que la Région n’a demandé aucun pouvoir ni rien reproché à l’État en matière d’éducation. La rentrée 2006 s’annonce très mal : 3 nouveaux postes pour les écoles Diwan, 2 postes de suppléant pour Div Yezh dans les écoles publiques et, dans le feu de l’actualité, le sort de la filière Dihun dans l’enseignement catholique qui repose sur les épaules de Yannig Baron et sera relatif aux nombreuses marques de soutiens quotidiens à son égard.

La politique culturelle de la nouvelle majorité régionale et de ses alliés se solde donc par un bilan catastrophique. Le passé a indiqué aux Bretonnes et aux Bretons l’impasse dans laquelle les centrales politiques parisiennes nous ont mené à plusieurs reprises.

Paradoxalement, l’unique avancée significative de ces dernières années concerne la décision de mettre en place une signalisation bilingue prise par la majorité UMP du Conseil Général du Morbihan et de son président, M. Joseph Kerguéris… mais à quel prix et au bout de combien de décennies de retard sur d’autres départements !

Pour Bemdez,

Amélie Le Bras.

Kevredigezh / Association BEMDEZ Ti ar c’hevredigezhioù / Maison des associations 6 straed ar Govuerezh / 6 rue de la Tannerie 56 000 GWENED / VANNES – BREIZH / BRETAGNE – Pgz/Tél. 06 11 51 43 15.

(voir le site)

mailbox imprimer