30e festival Jazz à l'Ouest

-- Festivals --

La 30e édition du festival « Jazz à l'Ouest » a duré du 6 au 23 novembre.

49337_1.jpgL'affiche officielle Jazz à l'Ouest 2019

Le festival a eu une bonne fréquentation même si le budget était plus modeste cette année.

Les concerts des têtes d'affiches étaient complets.

Michel Portal et Baptiste Trotignon

L'un des premiers concerts fut la prestation d'une vraie légende du jazz : Michel Portal. Il était accompagné par le pianiste Baptiste Trotignon. Ce fut une fusion artistique et complice entre les deux musiciens. Ils ont transformé la salle du MJC Bréquigny en aéroport international. Grâce au talent multi-instrumental de Michel Portal, plusieurs voyages musicaux nous ont été proposés : on a pu découvrir l'Espagne, l'Argentine, l'Afrique, la Bretagne qui se jouaient sur saxophone, clarinette ou bandonéon.

Il a été particulièrement touchant quand il nous a interprété l'un des morceaux de son enfance.

Il a également produit ses compositions cinématographiques, qui ont triomphé aux Césars.

Un concert inoubliable.

La samedi on a pu voir et écouter :

Soultime et La Récré

Le groupe Soultime était habitué à se produire au Ty Anna avant son entrée sur la scène du MJC.

Ce trio est composé de Jean-Patrick Cosset qui joue de l'orgue hommond, Patrick Jouannic à la batterie et Guillaume Julien à la guitare.

Même s'ils disaient qu'il n'y n'avait pas de leader dans leur groupe, Patrick Jouannic a pris le plus la parole pour présenter leur nouvel album « Unspoken stories ».

On a écouté un jazz assez classique avec certaines influences venant du cinéma.

Soultime crée une ambiance calme pour danser un slow, lâcher prise...

Un peu plus tard pendant le soirée on a vu le concert de La Récré

Le duo est composé du chanteur Emile Sornin et du batteur Cédric Laban.

Leurs compositions sont très joyeuses et vives. Ils nous ont fait vibrer avec leur jazz-électro-folk.

Une belle proposition pour les amateurs de jazz moderne.

La prestation de l'accordéoniste Toucas Trio Vasco qui s'est produit sur la Péniche spectacle était tout aussi rythmée et originale.

Il était accompagné par son guitariste Thierry Vaillot et le percussionniste Khalid Kouen.

Pour l'artiste, chacune de ses chansons est une escapade. On était dans la peau de Vasco de Gama qui découvre des pays et continents comme le Cap Vert, le Brésil, l'Afrique, l'Australie...

Il nous a offert une chanson très personnelle sur la vie de sa mère.

Ses compositions étaient vibrantes. La Péniche est devenue un grand navire où les rythmes hispaniques, africains et indiens étaient mélangés pour la plus grande joie des spectateurs.

Pour finir en beauté, le festival a invité l'artiste-performeur Chassol .

Ce pianiste très talentueux a été formé depuis son plus jeune âge en France puis aux États Unis.

Il devint chef d'orchestre à l'âge de 21 ans.

Son concert était une vraie expérience musicale et visuelle.

Ses films sur le sujet du jeu qu'il a réalisés aux quatre coins du monde illustrent le personnage avec une perfection absolue.

Il venait présenter son nouvel album « Ludi ».

©agence bretagne presse

mailbox imprimer
journaliste-photographe abp pour rennes

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.