-- Langues de Bretagne --

3 000 personnes manifestent à Rennes pour la langue bretonne

...
...

« Justice pour Diwan et la langue bretonne » : c’était le mot d’ordre de la manifestation de soutien aux écoles Diwan, ce samedi 26 mai 2018, à Rennes. Environ 3 000 personnes ont défilé selon les organisateurs.

Les écoles Diwan, des écoles en immersion qui existent depuis 40 ans, demandent plus de moyens et un meilleur statut. Diwan est un mouvement de parents et d'enseignants faisant le choix de faire vivre une culture par le moyen de l'école et prenant comme support principal de cette culture la langue bretonne, outil moderne de pensée, d'expression et de communication.

Jusqu'à la création de Diwan, aucun choix n'était possible, l'école véhiculant une seule culture, la culture française au travers d'un unique support : la langue française.

Les écoles Diwan demandent 4 choses : de contractualiser toute nouvelle école Diwan, de mettre en place des solutions pérennes pour salarier les employés non-enseignants, de faire en sorte que toutes les collectivités versent le forfait scolaire, et d'ouvrir les concours à davantage d'enseignants du breton.

Les artistes bretons ont lancé un appel dans lequel ils rappellent que «Diwan est une œuvre collective dont les Bretons peuvent être fiers. Un miracle qui dure depuis 40 ans. Une école qui a fait ses preuves en matière d’ouverture d’esprit et de résultats scolaires.»

En effet «toutes ces années, des femmes et des hommes ont bâti un véritable service public d’éducation en langue bretonne (école gratuite, laïque et ouverte à tous, et, ce, de la maternelle au lycée) sur la foi d’un droit humain fondamental : celui d’un peuple à disposer de ses droits culturels élémentaires, reconnus dans les conventions internationales, signées par la France elle-même».

Malgré tous les beaux discours, la France n’a jamais offert un statut adapté à la mission de service public de Diwan.

Cet article a fait l'objet de 1030 lectures.
mailbox imprimer

la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

GHERAB Abdellah
Dimanche 27 mai 2018

Ce qui est merveilleux est que les Bretons savent qu'ils ont une langue et de ce fait ne sont pas des français ,et ce qui fait plaisir encore plus est que s'ils manifestent pour cette langue cela se traduit par une evidente réalité qui signifie qu'ils ne veulent aucunement être assimilés à ce qu'ils ne sont pas et de ce fait savent que le combat identitaire sera le seul moyen qui leur fera recouvrire leur identité usurpée

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat