300 manifestants à Quimper devant les bureaux de Radio Bleu Breizh Izel
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 25/03/06 20:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Il faisait froid et il pleuvait, mais aujourd'hui, à Quimper, rien ne pouvait ébranler la détermination des militants bretons de tous bords, y compris trois vice-présidents de la région: Naïg Le Gars(UDB) [video1] ,Christian Guyonvarc'h (UDB) et J.P. Thomin (PS) [video2] de faire valoir leur droits culturels devant la réduction des émissions en langue bretonne. Des reporters gallois de la BBC-WALES étaient aussi là, comme annoncé. Dans une déclaration sans équivoque [video3], Patrick Malrieu, président du Conseil Culturel de Bretagne, a dénoncé le double langage de l'état. Un état qui participe aux confèrences internationales sur la diversité culturelle d'un côté, mais qui a entrepris de sérieusement réduire, voir d'ignorer, sa propre diversité culturelle. Fanny Chauffin de l'inter-syndicale a présenté le point de vue des employés de la radio [video4]. Hervé Le Gall [video5], coordinateur de l'association des Auditeurs de Radio France Bleu Breizh Izel pour la création de programmes créés en Bretagne (RFBBI), a remis les plus de 1000 signatures d'une pétition au directeur de Radio Bleu Breizh Izel: Mr Massiot. Le directeur a signifié qu'il ferait suivre à la direction de Radio France à Paris.

Pour s'abonner aux podcasts ABP: copier/coller ce lien dans votre lecteur: (voir le site)

ABP/PFA

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 5217 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.