-- La réunification --

30 juin 2011, les 70 ans du décret Pétain, et donc de la partition de la Bretagne : Bretonnes, Bretons, indignons-nous ! Faisons-nous entendre !

Appel de Défi Breton / Dae Breizh (porte parole Kerven Kerven) publié le 21/06/11 16:18

Nous allons non pas célébrer mais commémorer le 30 juin, le 70e anniversaire du décret signé par le maréchal Pétain le 30 juin 1941... et toujours en vigueur !

Ce décret avait comme but la partition de la Bretagne en deux, d'un côté le Finistère, les Côtes-d'Armor (Côtes-du-Nord), le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine, et d'un autre côté la Loire-Atlantique (Loire-Inférieure).

Par la suite, et jusqu'à ce jour, tous les gouvernements, quels qu'ils soient, ont laissé en l'état, confirmé, ou pire encore, ont aggravé cette partition en créant de toutes pièces, une région, les Pays de la Loire, en y incluant la Loire-Atlantique, et pérennisé ainsi la scission de la Bretagne.

Des manifestations ont eu lieu régulièrement à Nantes, sans que les gouvernements et sans que les médias n'y prêtent attention...

La démocratie doit s'appliquer, et l'ensemble des Bretonnes et des Bretons doit pouvoir s'autodéterminer. Les chefs successifs de l'état français ont, à plusieurs reprises, modifié les lois ou la Constitution dans ce but, en prenant soin qu'un référendum éventuel ne soit pas réalisable !

Nous avons changé d'époque. Les peuples, dans le monde entier, utilisent les moyens de communication actuels ! Pourquoi pas nous, Bretonnes et Bretons ?

Les partis politiques (qu'ils soient hexagonaux ou bretons) n'ont pas de détermination, ou sont tout simplement anesthésiés par des accords entre eux, ou pire encore les élus parlent beaucoup, votent des motions en faveur de la réunification et... ne bougent pas !

Le Défi Breton vous propose d'utiliser les moyens mis à la disposition de tout un chacun, comme Facebook ou Twitter... pour créer les événements nécessaires. Qu'ainsi chacun d'entre nous les retransmette via les réseaux sociaux pour que l'on se retrouve à manifester toutes et tous ensemble le 30 juin à partir de 18 heures, le plus nombreux possible devant chaque préfecture et chaque sous-préfecture bretonnes (et pourquoi pas devant le ministère de l'intérieur à Paris !). Nous y ferons entendre notre indignation et notre demande de la mise en place d'un référendum par décret, pour aboutir à la réunification, rendre à la Bretagne son territoire et ainsi lui permettre de reprendre la place qui est la sienne au sein de l'Europe.

Ces manifestations doivent être déterminées, dignes, pacifiques, et dans le respect des lois !

Ce mouvement ne peut être que le mouvement de tous et de chacun, sortons de la politique gauche/centre/droite... !

Nous savons qu'il y a de nombreuses forces vives prêtes à œuvrer en ce sens ! Que celles qui veulent participer à ce mouvement (bagadoù, cercles celtiques, associations sportives, cercles de réflexion, élus politiques, etc, etc...) et qui souhaitent prendre en charge l'une de ces manifestations nous contactent via un mail dédié ( 30juin [at] defibreton.com), pour retransmettre l'information.

Comptons tous sur nous mêmes, une réforme ne nous sera jamais proposée, nous ne pouvons que l'exiger de l'état ! Dépêchons nous, il ne nous reste que 9 jours pour nous organiser !

Kerven

http://www.defibreton.com

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1356 lectures.
mailbox imprimer

Le blog des Bretons et de la Bretagne.

Vos commentaires :

Pierre CAMARET
Mercredi 22 juin 2011

Biensur le Gouvernement de VICHY a cree cette situation ( pour des raisons alimentaires ????? que l'on m'explique ,car je ne comprends pas ) mais apres la Liberation , qui etait en charge ??? il etait si facile d'annuler ce decret et remettre les choses en place ????.

Non , et je dirai que les gouvernements qui ont suivi en France , ont profite de cette situation , qui affaiblissait la "vieille Rebelle ".

J'accuse les Gouvernements depuis 1945 d'etre malhonnetes et d'avoir profite de la situation creee, par des circonstances exceptionnelles,pour encore diminuer la Bretagne , alors que les circonstances etaient revenues ( je le pensais ) normales .Honte a eux et Honte aux representants de la Bretagne qui ne font rien , preferant la bonne bouffe des Banquets ,et la soumission , a leur devoir.

Yann Le Goff
Mercredi 22 juin 2011

@Pierre Camaret " il etait si facile d'annuler ce decret "

Ce qui a été fait.

Les régions PDL et Bretagne ne datent pas de Vichy mais de 1955. C'est encore n'importe quoi l'éternel référence à Pétain dans cette affaire. Cela décrédibilise toujours un peu plus nos revendications.

Yannig Bichon
Mercredi 22 juin 2011

Tout à fait, M Le Goff.

Je dirais qu'en 1955, ils ont "ressuscité" le décret 2727 du 30/06/41, sur cette future "région" et, pour cacher l'horreur du régime de Vichy, y ont mis un pansement appelé Vendée, arrachée à sa région d'origine, sans vote, consultation ou référendum...

Kerven
Mercredi 22 juin 2011

@Yann Le Goff

Le décret Pétain n'a pas à notre connaissance été abrogé... (dans le cas contraire merci de nous dire par qui et quant...)

Quant à la création des Pays de la Loire tels que nous les connaissons ont été créés par l'arrêté ministériel du 28 novembre 1956 qui se calquait sur la partition du décret Pétain qui avait fait naitre une région nommée "Région de Rennes" comprenant les 4 départements de la Région Bretagne actuelle, et une région nommée "Région Loire" à laquelle était rattaché le département de Loire-Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique)

Ce que propose le Défi Breton / Dae Breizh n'était pas justement de polémiquer sur le décret Pétain (et d'en faire une nouvelle "masturbation intellectuelle bretonne") mais de commémorer le 30 juin 2011 le premier partitionnement de la Bretagne qui dure depuis maintenant 70 ans et a été "courageusement" confirmé par l'ensemble des gouvernements qui se sont succédés à la tête de l'état français...

Arrêtons de parler et de réfléchir... faisons nous entendre... servons nous des moyens modernes de communications pour relayer l'info et ainsi faire naitre un mouvement breton de reconnaissance..

J-Luc Le Floc'h
Mercredi 22 juin 2011

@Pierre Camaret « pour des raisons alimentaires »

L’idée était d’organiser le ravitaillement, en période de disette, en se calquant sur le réseau ferré. A rapprocher du surnom de « région TGV » dont nombre de politiques, parait-il., affublent la région Nantes-Le Mans.

Plus profondément encore, il faudrait revenir à la période de Philippe-Auguste [je sais bien que la Bretagne était indépendante, à cette époque] quand, depuis Paris, on a commencé à penser des voies de communication terrestres (voir addendum).

Cela a abouti à cette absurdité conceptuelle qu’est « l’hexagone », qui figure sur la face « française » des pièces de Un Euro . A comparer aux autres représentations nationales: la France est seule à se satisfaire d’un motif géométrique. Ce n’est pas anodin.

Notre péninsule reprend ses droits d’existence sur la face « européenne », comme si l’Europe – qui se sait d’abord géographique (tout comme la Bretagne !) - était plus ouverte aux réalités concrètes.

Le découpage des « régions » - en fait des super-départements- dans la logique hexagonale, s’appuie sur la volonté de favoriser le développement des pôles urbains dans un maillage (supposé intangible ?) de voies de communication routières ou ferrées, voire aériennes.

Ce mode de pensée est bien sûr tout à fait inadapté pour la péninsule bretonne, qui doit être vue et pensée telle que la géologie et l’océan l’ont construite : c'est-à-dire comme une entité remarquable. D’où l’importance d’une liaison ferrée efficiente entre Rennes et Nantes, annoncée pour dans …quinze ans…

Ce conflit, qui prend de l’acuité avec les années, vient de loin. Il porte une dimension historique, culturelle, économique, mais bien plus que cela. Il montre aussi les failles de la démocratie et de la liberté collective, dans notre république hautement idéologique.

Je pense que dans n’importe quel autre pays d’Europe, la reconnaissance d’une région aussi historique et naturelle que la Bretagne irait de soi. Encore une fois, la Bretagne crie pour elle et pour tous.

Et certains ont quelque difficulté à l’entendre !

…………………………………………………………………………………………..

Petit addendum : la preuve archéologique est faite que la navigation marchande dans l’antiquité romaine, desservait la côte nord de la Bretagne.

Pierre CAMARET
Jeudi 23 juin 2011

Comme je comprends bien ce texte .

La France est un pays artificiel , qui a ramasse tout ce qu'il pouvait .Meme le nom est artificiel : Pays des Francs , peut etre dans le Nord jusqu'a la Seine , mais apres ???? je ne pense pas que les Corses soient des Francs , par exemple .

Pays construit sur un mensonge et ce mensonge perdure .Comme le dit JL LEFLOCH , l'ideologie d'abord, la verite bien apres .

Remarque
Jeudi 23 juin 2011

@P camaret

Le royaume/duché de Bretagne était tout aussi artificiel. Les conquêtes militaires ont aggloméré des populations très différentes quoiqu'on en dise. Le dynamisme croissant des associations culturelle de haute bretagne en est la preuve, et l'opposition tout aussi croissance de certaines composantes de l'Emsav en est l'illustration.

Pour la corse il me semble qu'il y a eu des brassages de population d'origines diverses (italiques, celtes, franques, mauresques...).

JLuc Le Floc'h
Jeudi 23 juin 2011

@Remarque

"Kant bro, kant giz,kant iliz" / Cent pays, cent modes, cent clochers.

et encore:

"Bretaigne est univers"

A méditer! Mat da brederiañ!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.