3 jeunes représentent la Bretagne au plus grand rassemblement de jeunes issus de minorités nationales en Europe

-- Europe --

Communiqué de presse de Skeudenn Bro Roazhon
Porte-parole: Glenn Jegou

Publié le 19/04/07 18:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Congrès européen des jeunes issus de minorités nationales européennes : Aurélie LE BRUN, chargée de développement au Conseil Culturel de Bretagne, Glenn JEGOU, administrateur au Conseil Culturel de Bretagne et coordinateur de Skeudenn Bro Roazhon et Romain SPONNAGEL, Vice-président de Skeudenn Bro Roazhon ; se sont rendus à Tarbes du 9 au 13 avril, pour représenter la Bretagne au congrès coorganisé par l'association européenne YEN ( Youth of European Nationalities) et le Conseil de la Jeunesse Occitane (Conselh de la Joventut d'Oc).

110 jeunes représentant 25 minorités autochtones issues de 15 Etats-nations européens se sont rassemblés à Tarbes, en Occitanie. Ce congrès annuel est le plus important rassemblement de jeunes issus des minorités autochtones en Europe. Cette année, le thème général était : « Langues au-delà des frontières ». Ce fil conducteur appliqué à l'ensemble des débats a été traité en s'attachant spécifiquement au cas Français, pays très en retard au niveau du droit international, européen et national, quand à la protection de la diversité culturelle et linguistique sur l'ensemble de ses territoires. Les jeunes participants ont pu découvrir, débattre et analyser la situation en France, notamment grâce aux interventions de Gustave Alirol, représentant Français de l'Alliance, un des 6 partis représentés au Parlement Européen et professeur de droit à l'Université de Lyon, et de représentants des principaux partis politiques Français et Occitans…

Aleksander Studen-Kirchner, Président du YEN s'est exprimé en ces termes à la réception d'ouverture du congrès à la Mairie de Tarbes mercredi dernier, au sujet de la diversité culturelle et linguistique en France et du traitement de ses minorités autochtones : « Au YEN, nous traitons des situations très différentes entre l'est et l'ouest de l'Europe, nous sommes très heureux d'avoir pu organiser ce congrès en France, pour la première fois depuis 1996 ». Etant issu de la minorité slovène en Autriche, ce jeune président a su garder la franchise germanique et insiste : « Nous avons bien noté que, les hommes politiques locaux et régionaux, comme la population française sont très ouverts et souhaitent franchement défendre leurs propres diversités. Mais la représentation officielle de l'Etat ne l'entend pas de cette manière et continue à ne pas soutenir et même nier l'existence de cultures autochtones en France. Au niveau européen, concernant les critères d'adhésion des nouveaux pays membres, qui doivent respecter les principaux accords et conventions permettant leur entrée dans l'union européenne, la France devrait être un modèle quant au respect de ces principes de base concernant les droits de l'homme en appliquant elle-même ces règles fondamentales avant de les imposer aux autres ».

En tant que représentants bretons, nous avons été particulièrement impressionnés par le respect et la protection de la diversité culturelle et linguistique, appliquée concrètement au sein des autres Etats-nations européens. Tandis que la première chaîne de télévision publique hongroise diffuse dans une dizaine de langues ses journaux quotidiens d'information, les chaînes de télévisions publiques françaises proposent dans le cas occitan, seulement 30 minutes par semaine, d'émissions en Occitan sur 3 régions administratives alors que l'Occitanie en compte 6... Autre exemple: le val d'Aran est une région autonome au sein de la catalogne, elle-même élevée au rang de nation l'année dernière par le gouvernement espagnole ( comme chez nous la constitution Espagnole précise que la nation espagnole est indissoluble… sauf l'interprétation de la constitution est différente).

Des nombreux débats et échanges effectués tout au long de la semaine, des résolutions votés à l'assemblée générale de Y.E.N. vont être présentées au parlement Européen via le F.U.EN. (Federal Union of European Nationalities) demandant entre autres, le respect pour les pays membres des textes conditionnant l'entrée dans l'union européenne d'autres pays ( Accords de Copenhague ), principes selon lesquels certains pays ne peuvent rentrer dans l'Union ou bénéficier d'accords bilatéraux… ou encore exiger la ratification par la France des traités de base internationaux comme le rejet de l'article concernant la protection des minorités dans la Convention Internationale des Droits de l'enfant ou encore le rejet de l'article 27 du pacte civil et politique et bien sûre la ratification de tous les traités du conseil de l'Europe et de l'Union Européenne ( La France étant dans les derniers pays avec Monaco, Andorre et la Turquie à ne pas l'avoir encore fait)

Afin de participer pleinement à ce réseau d'influence européen, il est envisagé de créer une association officielle représentant la section bretonne de l'organisation européenne Y.E.N. Cette association de jeunes serait un pôle de réflexion autour de la diversité culturelle et linguistique bretonne et la problématique de la question du traitement des minorités territoriales en France. Elle permettrait de transmette aux collectivités territoriales et associations des conseils et des informations sur leurs droits et leurs devoirs en accord avec les traités signés par l'Etat Français.

Informations complémentaires : romainsponnagel [at] msn.com www.yeni.org www.fuen.org

Cet article a fait l'objet de 1514 lectures.
mailbox imprimer
Skeudenn Bro Roazhon, l'Union des associations culturelles bretonnes du pays de Rennes fédérant 47 associations et plus de 4000 adhérents.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.