28è journée du livre politique

-- Littérature --

Compte rendu de Biet
Porte-parole: Philippe Biet

Publié le 1/04/19 17:39 -- mis à jour le 01/04/19 17:39

Paris, samedi 30 mars, Richard Ferrand, député du Finistère, président de l'Assemblée nationale,a accueilli à l'hôtel de Lassay cette manifestation sur le thème nos libertés en danger ? « Le livre nous libère parce qu'il nous éclaire. Qu'il nous convie au rêve ou à la raison, toujours il nous affranchit des contingences et des pesanteurs, dont la plus redoutable de toutes : le poids de nos préjugés. C'est pourquoi, chaque fois que, dans l'Histoire, un parti ou un régime a voulu restreindre la liberté, il s'en est pris à l'imprimerie et au livre... De nouvelles menaces viennent planer sur l'écrit : la judiciarisation des controverses pousse auteurs et éditeurs à l'autocensure, les ambitions des GAFA pourraient rendre la diffusion très sélective... A l'Assemblée nationale au contraire, les livres sont et seront toujours à l'honneur »

4 débats étaient au menu du jour : demande d'autorité,revendications identitaires : même combat ? Peuple et démocratie, quel malentendu ? XXIè siècle, la grande fatigue démocratique ? Liberté individuelle, liberté des peuples : peut-on être libre hors démocratie ?

L'opportunité de croiser ministres : Franck Riester, Culture, Frédérique Vidal, Enseignement supérieur, Recherche et Innovation, et de nombreux parlementaires : Valérie Rabault, Alexis Corbière, Jean-Louis Bourlanges, Cécile Untermaier... et Florian Bachelier, député brétillien, Premier Questeur de l'Assemblée nationale « L'influence numérique et la cyberguerre modifient au niveau mondial les armes et doivent nous pousser à une doctrine plus lucide mais la bataille pour la lumière doit se mener chaque jour et partout »

De nombreux auteurs d'ouvrages politiques étaient présent : Laurent Alexandre, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Copé, Henri Guaino, Serge Moati, Jean-Marie Rouart, Ségolène Royal, Philippe Val... Antoine de Tarlé a été un haut cadre du groupe Ouest-France, en charge notamment des éditions et du multimédia. Il vient de publier aux Editions de l'Atelier, La fin du journalisme ? dérives numériques, désinformation et manipulation. . Il propose, en s'appuyant notamment sur des études de chercheurs américains, une analyse neuve et stimulante d'une situation d'une gravité extrème. Car au delà du journalisme, c'est la démocratie qui est menacée. Il sera à l'espace Ouest-France, rue du Pré Botté, Rennes le lundi 29 avril, 18 h.

Jérôme Fourquet a obtenu le prix du livre politique pour l'Archipel français, Seuil, Myriam Revault d'Allonnes un prix spécial pour l'ensemble de son oeuvre. Le prix des députés a été attribué à Pierre-Henri Tavoillot, Comment gouverner un peuple-roi ? Odile Jacob.

Dans la bibliothèque politique, les incontournables parus depuis un an figure l'ouvrage du Finistérien Maël de Calan, la tentation populiste, Éditions de l'Observatoire

mailbox imprimer
Philippe Biet est un journaliste indépendant basé à Rennes

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.