26 février 2011 : 11è congrès d’Adsav! Un congrès riche, jeune, et un sursaut breton

-- Politique --

Communiqué de presse de Adsav! Strollad pobl Vreizh
Porte-parole: Ronan Le Gall

Publié le 3/03/11 12:31 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

26 février 2011 : 11è congrès d'Adsav! Un congrès riche, jeune, et un sursaut breton.

Le congrès Adsav 2011 ferme à peine ses portes et déjà l'actualité politique rappelle les dirigeants à leurs obligations. Pourtant, ce congrès “pas comme les autres” fut le théâtre d'échanges et de transmissions d'une richesse incroyable. Une journée résolument tournée vers l'Avenir de la Bretagne !

C'est par l'intervention de Pêr Lemoine, qui faisait là son intervention-testament, que le 11è congrès d'Adsav a débuté. Il l'avait annoncé, Pêr Lemoine ferait le passage de témoin et donnerait ses consignes aux jeunes pour la suite du combat pour la Bretagne et pour sa langue, combat qu'il a mené tout au long de son existence. Et la jeunesse de Kadarn et d'Adsav a reçu les consignes, une feuille de route, du Vieux Sage de la langue bretonne.

“C'hwi, tud yaouank amañ, ret eo deoc'h adkemer ha kenderc'hel a stourm am eus kaset da benn evit ar yezh Vrezhoneg… Kredit digeriñ an dorioù pren anezho! ” - “Vous, tous les jeunes présents ici, devez reprendre et continuer le combat que j'ai mené pour la Bretagne et la langue bretonne… Osez aller ouvrir les portes fermées !”

Ainsi peut se résumer le message de Pêr Lemoine et c'est avec beaucoup d'émotion que les jeunes Bretons et les jeunes Bretonnes se sont engagés à reprendre le flambeau. Cette année, le congrès avait la particularité de compter une très forte représentation de bretonnants. Signe des temps, la parole bretonne était libre et fusait naturellement à travers la salle. Nul doute que le travail de l'ensemble des professeurs et actifs pour la langue bretonne, de tous bords, porte ses fruits. Et quels fruits !

Un congrès de jeunes vous l'aurez compris. Mais aussi un congrès de la transmission puisque nous avions le plaisir de compter avec nous quelques anciens du premier FLB, dont les jeunes -et moins jeunes- sont si friands de leurs anecdotes. La transmission orale, celle qui forge la mémoire des hommes et des femmes, s'est donc faite tranquillement, sereinement.

Après le temps fort des Bretons, c'est Pierre Vial qui s'est attaché à nous faire partager sa vision de l'Europe aux 100 drapeaux. Une video sera bientôt disponible pour entendre l'intégralité de l'intéressant propos.

La seconde partie de la journée était destinée à la présentation d'Adsav et de ses objectifs. Diffusion des textes relatifs à venir. De nombreux projets émergent des échanges du congrès qui feront l'objet de déclarations séparées. Ainsi dans les prochains mois, Adsav en collaboration avec d'autres associations, proposera un colloque sur les questions environnementales. Ces grands projets sont nés de l'investissement d'un grand nombre d'adhérents, nouveaux ou fidèles et seront porteurs de nouvelles perspectives pour l'Avenir.

Le 11è congrès d'Adsav a donc marqué un sursaut breton, un nouveau départ, concrétisation du travail des précédents présidents. Nous les saluons : chapeau bas Messieurs Montauzier et Ar Bouder !

Padrig Montauzier a clos le congrès par le traditionnel hymne national repris avec force et coeur par l'assemblée.

A très bientôt pour plus de détails. Et plus que jamais : Bevet Breizh !

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1408 lectures.
logo
Adsav le parti du peuple breton ! est un parti politique indépendantiste qui souhaite réveiller le sentiment national breton et recherche l'émancipation de la Bretagne par des voies démocratiques. Adsav ! est un parti politique actif au service du peuple breton. Ronan Le Gall Penn rener Adsav
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.