-- La réunification --

T-shirts bretons en code-barres : la Bretagne est-elle un paquet de nouilles ?

Nous apprenons qu'un ancien pompier, Breton de Paris, Erwann Le Morvan, a créé des T-shirts « bretons » qui font un tabac. Bien, mais dans l'écume de l'information quotidienne, nous mettrons délibérément des guillemets à « breton » car n'usurpe pas cette qualification qui veut.

25619_1.jpg


L'objet du délit se présente sous la forme d'un T-shirt sur lequel un code-barres est imprimé portant les numéros des quatre départements de l'entité administrative, 22, 29, 35 et 56. Un code-barres, pourquoi ? « pour mettre en avant la région sans tomber dans les clichés [comme] la grosse hermine et le gros BZH » confesse-t-il à Ouest France qui en fait son miel. Comme si la Bretagne n'avait que l'hermine et le gros BZH pour la représenter… oubliées les nefs fines et osées des grands ports bretons, le Kroaz Du, Anna Vreizh ou encore le dragon, les (sept mille) saints, les flèches élancées et à elles pareils, les menhirs. Bon. Les T-shirts seront commercialisés par la franglaise marque West Côtes et fabriqués au Bangladesh par des petites mains, puis sérigraphiés avec « de l'encre bio » pour les rendre plus équitables à Rennes. Et sont en vente à 25 € l'unité.


Seulement voilà, la Bretagne n'est pas une marque, ni un code-barres. Elle est un état d'esprit, un esprit même, une morale, un devoir, une patrie, une nation. Pas un code-barres, pas une puce que l'on apposerait sur un homme comme sur une vache, et qui lui tiendrait lieu de repère et de carte d'identité. La Bretagne n'est pas un code-barres, pas plus qu'elle n'est seulement composée que des départements de la région administrative ! Ce T-shirt repose sur un marketing faux et dangereux : dangereux, parce qu'il assimile notre Patrie à une savonnette, ou une boite de nouilles interchangeable, donc, avec une autre boite de nouilles, faux, parce qu'il en oublie délibérément le département qui renferme plusieurs de ses anciennes capitales (Plessé (1), Penfao (2), Nantes) et toutes les archives nationales de la Bretagne libre, à savoir de la Chancellerie des ducs et rois de Bretagne, le département où, autour des châteaux à jamais bretons d'Ancenis, Oudon, Clisson, Machecoul, Pornic, Blain et Châteaubriant, les Bretons se sont le plus battus, et victorieusement, pour leur nation. Assez de raisons pour boycotter cette publicité mensongère qui ne rend pas service à la Bretagne et n'embellit pas les Bretons en les transformant en emballages alimentaires.


Notes

(1) : Lis Plesei était la residence d'Alain Barbe Torte, qui a libéré la Bretagne des Vikings, une seconde fois.

(2) : Lis Penfau, “la cour du bout des hêtres, était la résidence du roi Salomon à Avessac (Painfaut) ou Guéméné-Penfao, en Loire-Atlantique

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 2135 lectures.
mailbox imprimer

Étudiant en droit-histoire expatrié en Orléans, passionné par l'histoire et le patrimoine de la Bretagne. S'intéresse aussi à l'économie bretonne et à l'actualité de Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Gilbert Josse
Dimanche 22 avril 2012

Impossible de laisser un message sur le site de West Côtes.

Webmestre nul ou peur des questions ??

Mikael
Dimanche 22 avril 2012

Ces t-shirts sont vraiment nuls. Oublier Nantes et le 44 c'est de l'inculture. Et mettre un code barre comme nouveau symbole de la Bretagne, on a vu mieux. En quoi l'hermine ou le BZH ou tout autre symbole breton fait ringard ? Il y a de nombreuses marques bretonnes qui détournent ces symboles, les renouvellent sans tomber dans le folklore à deux balles. Inculture mercantile, vous dis-je...

JBB
Dimanche 22 avril 2012

Perso, je ne suis gêné que par l'absence du département 44 ! Pour le reste... au second ou troisième degré, c'est assez amusant ("Je ne suis pas un numéro ! Je suis un breton !"). De surcroit, il semble me souvenir que "région Bretagne" a été déposé comme "marque" ! A mon humble avis, en ces périodes électorales, il est de bien plus importants chats à foetter !

marc iliou
Dimanche 22 avril 2012

West cotes c'est où? en Californie?en Australie ?ou ailleurs? il y a toujours quelque chose à l'ouest même si on nous dit "à l'ouest rien de nouveau".

Et puis en Bretagne on en a rien à faire des ouestitis !restons bretons!

Spastik Lullaby
Dimanche 22 avril 2012

"West Côtes", ma foi c'est goûtu, fallait oser. Mais vu de là-haut à Paris il manque non seulement la LA mais aussi la vendée, les charentes, la gironde, les landes, les Pyra, et l'ensemble de l'arc atlantique des îles Shetland à l'Algarve Portugaise... L'exploitation mercantile n'a pas de limites

Marc Mosnier
Lundi 23 avril 2012

C'est de la même veine que "phare ouest" et autres jeux de mots intelligents. La Bretagne est devenue un label, une marque vidée de la substance. Dans ces conditions, inutile de trop en demander !

Spastik Lullaby
Lundi 23 avril 2012

On aurait pu aussi avoir "waste coast", "côtes de ports", "ouaich kost ar c'hoad", "gouez kost an aod"(sauvage des "côtes", autrement dit pagan ou naufrageur), n'en jetez plus ! Cela rappelle les affiches placardés dans les rues d'ici : "en breton Laot signifie fenêtre" pour un fenestrier finistérien (an aod : les côtes, l'estran, la laisse de mer). Rire ou pleurer ?

Alwenn
Lundi 23 avril 2012

La bêtise à encore de beaux jours devant elle !

C'est sûr, des codes barre come symboles "modernes" de la Bretagne, le monde entier va nous envier, et nous copier !

Erwann Le Morvan se croit breton, il est surtout déculturé ou inculte.

Son tee-shirt c'est le contraire de la Bretagne, ou plutôt la négation de la Bretagne puisque les numéro des département symbolise la fin de l'existence officielle de la Bretagne, à la Révolution-française

TY JEAN
Lundi 23 avril 2012

C'est du même tonneau que les bigoudènes " pq" et autres autocollants minables.Il y a pourtant matière à réaliser, par exemple, de superbes t-shirts avec comme modèles de Nevenoe à Glenmor.Mais ils sont si braves,si gentillets, si dociles ces moutons bretons,si accueillants ,alors autant en profiter !

Arzh-bihan
Lundi 23 avril 2012

C'est vrai que cette image de gens bien braves et dégoulinant de gentillesse naïve, tout sauf méchants, commence à me sortir également par les trous de nez ...

Dans un pays adepte du rapport de force, cela nous fait apparaître pour des nationalistes de Kermesse et l'Emzav comme quelque chose de purement culturel, voire foklorique !

Je crois que c'est Barbelivien, le pote de qui vous savez, qui avait écrit une chose du genre " La Corse a ses héros et la Bretagne ses cyclistes " ...

Tant que personne ne sortira la boite à gifle ...

Youenn
Lundi 23 avril 2012

Hé, hé, hé! La boîte à giffles...

Il serait peut-être temps qu'on la sorte, celle-là, ça fait un petit bout de temps qu'elle n'a pas servi.

Et Dieu sait si autrefois, les Bretons, les vrais, pas les psychopathes, savaient s'en servir. Mais ils sont aujourd'hui tombés en léthargie, et ce jour-même les chantres de leur Union, Déboussolée, Brinqueballante, se précipitent dans les bras de leurs maîtres.

Gant ar vezh.

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Ul Liam etrezomp ! Un Lien entre nous !
pub