-- Salon de Carhaix --

Angèle Jacq : Nous ferons tout ce qu'il faut pour être un peuple à jamais

L'écrivain Angèle Jacq, présidente du Festival du livre en Bretagne de Carhaix, lors de son discours d'ouverture du Salon 2010 n'a pas mâché ses mots. S'en prenant à la destruction de la mémoire collective des Bretons, et à sa substitution par une autre culture, elle en appelle à l'urgence de ne plus rien attendre de l'État français et de construire «une éducation populaire», en particulier de l'Histoire de Bretagne.

Née en 1937, à Landudal, Angèle fut d'abord agricultrice. Elle a élevé sept enfants, tout en devenant correspondante du Télégramme et chroniqueuse à Radio Kerne. Passionnée d'histoire, elle a écrit huit romans historiques dont «Les Braises de la Liberté» bientôt porté au petit écran.

Philippe Argouarch

Document PDF 20401_2.pdf . Source :
Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 2037 lectures.
mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

Jean-Loup LE CUFF
Samedi 30 octobre 2010

Bravo Angèle pour ces mots et propositions sur l'histoire de Bretagne!

N'oublions pas non plus que pas un seul musée en Bretagne ne parle de nos rois et de nos ducs... Que même une majorité des pièces archéologiques majeures trouvées dans notre sol ne sont pas visibles en Bretagne, et même pas en Île de France où beaucoup sont stockées (?)...

En tant que Président de MAB, j'avais déjà proposé il y a 8 ans une fédération des associations bretonnes d'Histoire de Bretagne et/ou s'occupant ou protégeant un lieu fort de notre histoire plus que millénaire, une sorte de TRO ISTOR BREIZH...

Malheureusement aucune réponse à l'époque... Nous n'avions pas été non plus coopté au Conseil Culturel de Bretagne de l'époque, mais je reste toujours ouvert à toute proposition positive.

De mon côté j'ai déjà fait visiter les lieux chargés d'Histoire de Saint-Aubin du Cormier à deux écoles d'Ille et Vilaine, des étudiants américains, des scouts, des patients d'un hôpital psy, des membres d'un centre social, à une association écossaise, à des artistes et autres groupes privés... La visite peut durer entre deux heures minimum et une journée dans les situations pédagogiques. En plus des écoles, j'accueillerai volontiers collèges et lycées, et tout groupe désireux de découvrir ou affiner une page importante de notre histoire.

Kalon vat deoc'h ha trugarez!

bernard guyader
Dimanche 31 octobre 2010

Bon dia ... agréable discours , militant et ouvert; On ne peut pas bouder de telles paroles ...La gauche française a du "rosir" lorsque Angèle Jacq évoque un peuple breton.....Ne faudrait il pas que Mr Le Drian s'informe sur le sujet ? (écouter le discours de Locarn /2007).Une bonne mémoire permet de vivre ...c'est vrai !et notre histoire le prouve.Accompagnons cela d'autonomie et de médias indépendants de la classe politique fr'ançaise.Mer'ci Angèle .Bernard Guyader

Dan Ar Wern
Lundi 1 novembre 2010

Ken brav da c'herioù , Anjela ! Da anv-bihan 'zo hini Anjela Davis , Anjela Duval , neketa ?

Ret e vefe disklerian d'an UNO penaos 'vez nac'het droedoù ar Pobl Breton e Bro-C'hall ! Un truez , ul lazh-gouenn !

Kalon vat !

joséphine coent
Vendredi 5 novembre 2010

La terre a tremblé ce jour là à Carhaix.

J'ai assisté à quelques inaugurations de ce festival avec des personnes assez célèbres sans citer de noms .Mais c'est une personne simple, issue de ce milieu qu'a une certaine époque certaines personnes nommaient les culs terreux va nous faire prendre conscience qu'il est plus qu'urgent qu'on se réveille sans perdre de temps.

mais celà se fera aussi avec les politiques, entre autres Mr Jean Michel Le Boulanger et bien sur Mr Christian Troadec qui par leur discours respectifs ont apporté leur soutien à cette noble cause

Léon-Paul Creton
Dimanche 7 novembre 2010

@ joséphine coent

Je ne sais pas si la terre a tremblé à Karaès ce jour là, car en dehors du barnum littéraire...pas une ride, pas un éclair, pas un roulement de " kurun " n'ont filtré, et renseignements pris, j’ai constaté que je ne suis pas le seul à avoir été privé de ce privilège, de cette grâce " ? " qui « enlumine » les élus.

Non ! Je n’ai pas vu à la fin de ce discours, s’ouvrir les cieux, ni les rochers se fendre. Je n’ai pas vu non plus le voile du temple se déchirer en deux. Les sépulcres ne se sont pas ouverts, gardant désespérément en leur sein Nominoé, Pontcallec, Lancelot et Merlin, Sebastien Ar Balp , Cadoudal et Yves Héloury ...

Je crains beaucoup que nous soyons condamnés pour un temps encore, aux héritiers politiques des Le Chapelier, des duc d’Aiguillon et des Le Guen de Kerangal… ;0)

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat