Le drapeau de  TUDJENTIL BREIZH flottant sur le château des Ducs de Bretagne à Nantes
Le drapeau de TUDJENTIL BREIZH flottant sur le château des Ducs de Bretagne à Nantes

Suite au vote le 17 Décembre dernier des conseillers départementaux de Loire-Atlantique à 30 voix contre 13 contre le rattachement de leur département à la Bretagne faisant fi des 100.000 signatures collectées par Bretagne Réunie, force est de constater que de nombreux élus bretons sont devenus aujourd'hui de vils serviteurs (si ce n'est pour certains de gros valets) de la République en ne défendant plus les intérêts de la Bretagne.

Sous l'Ancien Régime les nobles bretons siégeant au Parlement de Bretagne avaient au moins le mérite d'y défendre bec et ongles les Libertés bretonnes en luttant contre le pouvoir central incarné à l'époque par la Monarchie absolue : payant de leur vie (Marquis de Pontcallec exécuté avec trois autres nobles bretons sur la Place du Bouffay à Nantes en 1720), ou de l'exil des Parlementaires à Vannes en 1765 suivi de l'emprisonnement du Procureur général de La Chalotais (enfermé au château du Taureau dans la Baie de Morlaix).

L'échéance du droit d'option étant fixée au 1er Mars prochain il reste donc aux Bretons moins de 2 mois pour réclamer la Réunification qui leur a été confisquée. Profitant de l'affaiblissement du pouvoir central lié à la crise des Gilets Jaunes, BRETAGNE REUNIE doit absolument organiser d'ici là à Nantes une manifestation visible (manifestants arborant gilets jaunes et bonnets rouges ?) devant se terminer par un rassemblement (moins bon enfant que de coutume ?) devant le Conseil Départemental de la Loire-Atlantique pour EXIGER la consultation de ses habitants sur la question de la Réunification : IL FAUT PARFOIS SAVOIR FORCER LE DESTIN !

TUDJENTIL BREIZH (Association de la Noblesse Bretonne/ANB) a het d'an holl Vretoned ur bloavezh mat e-pad e vo NAONED E BREIZH !

Cet article a fait l'objet de 1471 lectures.
mailbox imprimer
logo

Jeune association créée en 2004, TUDJENTIL BREIZH (Association de la Noblesse Bretonne /ANB) s'est fixée deux missions :

- Promouvoir et mettre en pratique les valeurs de la noblesse chevaleresque par des actions concrètes.

- Contribuer au développement de la langue bretonne, au rayonnement de la culture bretonne et à la diffusion de l’Histoire de Bretagne.

Vos commentaires :

yann D
Dimanche 6 janvier 2019

Tout à fait d'accord. Lorient a un savoir faire et peut nous aider à organiser un ou deux jours flamboyants . Bonnets rouges et gilets jaunes et Bagad. C'est dit à Bretagne Réunie mais il faut proposer de l'aide parce que les derniers mois ont été épuisants.

Pas mal d'asso et de partis pensent qu'ils faut faire quelques chose. Mais à quand une union?

Luigi Barsagli
Dimanche 6 janvier 2019

Une manifestation devant le Conseil Départemental pour réclamer quoi ?

droit d'option : vote pour le rattachement du 44 à la Région Bretagne par 3/5ème des conseillers départementaux 44 et des conseillers régionaux Pays de la Loire

Le CD 44 vient de voter contre à plus des 3/5èmes...donc droit d'option, fini

Jakez Lhéritier
Lundi 7 janvier 2019

En attendant voilà :

Un rendez vous possible:les 18 et 19 janvier au couvent des Jacobins à Rennes

Assises "Nationales" citoyenne -Vivre ensemble organisé par la Bretagne croupion

Un autre rendez vous le 20 Janvier à Lorient lancement d'une "organisation sous marine" de Mr le Drian.

Premier représentant marchand d'armes de France,...Progressiste qu'il se dit ????

Et pourquoi pas des marches /cortèges se donnant rendez vous aux "entrées" de la Loire Atlantique le matin et se dirigeant sur Nantes pout occuper un ou des lieux symboliques nantais ,début Février au Gras...

Yannig
Lundi 7 janvier 2019

un rappel qui a son importance :

jamais les Bretons ne furent consultes, soumis a un referendum et n ont vote pour amputer la Bretagne.

ni les angevins, les mayennais, les sarthois et les vendeens.

le cd ne s est pas exprime.

donc, il n y a pas a passer par une demande polie pour ce qu ont fait des hypocrites imbus de pouvoir.

il y en a marre de mendier pour ce qui appartient de droit a la Bretagne. c est comme si le voleur juge devait rendre ce qu il a vole mais en faisant payer le proprietaire.

Olivier B.
Lundi 7 janvier 2019

D’actualité, les exemples (1720 et 1765). Ca donne envie de prendre tout ça au sérieux... Voilà la différence entre gens aux responsabilités, qui gèrent une globalité, et gens avec une idée fixe. Merci messieurs les élus de ne pas céder au chantage de la rue. Pour les mécontents, le meilleur rendez-vous sera toujours celui des prochaines élections,

Luigi Barsagli
Lundi 7 janvier 2019

Yanig, vous voyez juste mais je vois quand même un gros problème : le silence et menues réactions en Bretagne, en particulier en Loire-Atlantique, face à ce vol en 40 ans, et en particulier il y a 40 ans.

On ne crie pas à l'injustice avec quelques banderoles et en reconduisant élections et élections les mêmes caciques

Jacques
Mardi 8 janvier 2019

Tudjentil semble vouloir défendre l'héritage de la noblesse bretonne...

Il était temps je pense...!

Plus de 90% (voir plus) des Bretons n'ont strictement aucune connaissance des institutions de la Bretagne sous l'ancien régime, que ce soit avant ou après la perte d'indépendance.

Vous aviez des ancêtres? Bon Dieu, défendez les....! Assumez votre héritage!

Comme disait en privé un historien breton ... : ''Ce que les Bretons ne comprennent pas car ils l'ignorent, c'est qu'avant 1789 la situation du l'ancien régime était différente entre la France et la Bretagne. En France, il s'agissait d'une monarchie absolue donc totalitaire alors qu'en Bretagne il s'agissait d'une Monarchie Parlementaire, donc bien plus proche des Monarchies actuelles... et cela bien que le Roi était le même, sauf qu'il y avait 2 états. C'est pour cela qu'à la différence des Français, les Bretons avaient malgré tout un sentiment plus favorable pour le roi Louis XIV et s'opposaient à son exécution...!''

Oui, la Révolution Française a été une catastrophe la Bretagne car elle a privé le peuple breton de sa souveraineté (même si tout n'était pas parfais, mais certainement préférable à celle des Français et comparable à celles d'autres pays européens aujourd'hui bien plus démocratiques que la République).

Il est temps d'oser défendre notre Démocratie à la Bretonne!

Et de virer cette nouvelle noblesse Républicaine, qui elle est pour sûr néfaste à la souveraineté du peuple comme parfaitement démontré par le CD44!

Luigi Barsagli
Mardi 8 janvier 2019

@ Jacques, je pense que vous extrapolez pas mal quand même sur la réalité (très diverse en Bretagne) de la contre-révolution et notamment les raisons de celle-ci.

D'ailleurs comment expliquez vous la force de celle-ci dans la province du Poitou ou celle du Maine et de l'Anjou qui à contrario n'avaient que peu d'autonomie ?

Jacques
Mardi 8 janvier 2019

@ Luigi Barsagli

Je n'ai pas abordé le sujet de la contre-révolution...

J'ai abordé la totale ignorance par les Bretons des institutions de Bretagne d'avant 1789 et qui faisaient de la Bretagne un état différent de celui de la France.

C'est un fait: Bien que partageant un même souverain, les 2 pays disposaient d'états séparés (comme le Canada et la Grande-Bretagne qui encore aujourd'hui dispose d'un même chef d'état ce qui n'implique en rien que les lois de Grande-Bretagne s'appliquent au Canada).

Je communique vers Tudjentil ma perception qu'au titre de leurs ancêtres ils ont une mission/devoir d'information vers les Bretons d'aujourd'hui sur nos institutions quand elles émanaient des Bretons eux-mêmes et non d'un pouvoir étranger imposé aux Bretons comme c'est le cas aujourd'hui...

En quoi j’extrapole selon vous? Pouvez-vous préciser?

Évoquer les spécificités des régions frontalières en France ne sont nullement dans mon propos...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.