18e Festival Court Métrange à Rennes
Présentation de film de Agnieszka Misiura

Publié le 10/10/22 9:59 -- mis à jour le 11/10/22 19:22

La 18e édition du festival Court-Métrange s’est achevée le 2 octobre 2022. Les projections avaient débuté le 27 septembre 2022.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Une nouvelle fois, le public a répondu au rendez-vous. Le cinéma Gaumont de Rennes accueillait cette année encore l’évènement. Les salles étaient souvent presque remplies.

Les spectateurs ont pu regarder des séances de 5 à 6 court-métrages regroupés par thèmes, toujours étranges, mais de plus en plus angoissantes à mesure de l’avancée dans la soirée.

La remise des prix a eu lieu le samedi 1er octobre. Les membres du jury Joséphine Darcy Hopkins, Aurélia Mengin, Simon Riaux, Gautier Réjou Aurélien Zimmermann et leur président Nicolas Martin ont titré les films suivants :

Le grand gagnant fut GROWING de Agata WIECZOREK. Il a reçu Le Grand prix Court-Métrange . Cette œuvre polonaise évoque d’une façon futuriste le sujet de l’avortement. C’est un sujet sensible dans ce pays où il est particulièrement difficile depuis 2020 d’obtenir ce droit. Le film est une petite oeuvre d'art. Il a des très belles photos. Même s'il s'agit du premier film d'Agata, il est très mature. La réalisatrice travaille déjà sur un long-métrage sur la même sujet.

CHIMERA de Dayan D. OUALID accéda au titre du Méliès d'argent. Ici on retrouve un homme ayant pour seul compagnon son chien. Un matin, le personnage se réveille soudainement atteint de surdité. Il va alors tenter une automédication toute particulière.

LE CENSEUR DES RÊVES de Léo BERNE et Raphaël RODRIGUEZ a eu ex-aequo avec le film suivant, La mention spéciale du jury. Cette projection raconte les trépidations d’une société qui tente, maladroitement, de contrôler les rêves de Yoko.

BESTIA de Hugo COVARRUBIAS remporta également cette mention spéciale. C’est l’unique film d’animation du palmarès qui raconte la vie d’un policier et de son chien au temps de la dictature chilienne. Cette oeuvre est inspirée de faits réels.

THE VANDAL de Eddie ALCAZAR a gagné Le Métrange France Télévisions. Ce film en noir et blanc, mélangeant film classique et animation pour les plans larges, raconte l’effondrement d’un homme suite à la perte de sa femme.

SKIN & BONE de Eli POWERS a, enfin, remporté Le prix Métrange Shadows. Dans ce film, une femme récemment engagée dans une ferme est frappée d’hallucinations… animales.

Parallèlement aux projections, on pouvait visiter le Village Métrange. Le Parcours Métrange proposait aussi divers évènements en lien avec le festival comme des ciné-concerts, tables rondes, expositions et même un spectacle pour les plus petits sur le thème de Georges Méliès.

On attend avec impatience la prochaine édition de ce festival à la saveur si particulière.


1  0  
mailbox
imprimer
Journaliste-photographe ABP pour Rennes
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.