16e Festival Court Métrange de Rennes. Le fantôme dans le cinéma fantastique.

-- Festivals --

Reportage photos
Par Agnieszka Misiura

Publié le 22/10/19 0:00 -- mis à jour le 27/10/19 21:50

La 16ème édition du Festival International du Court-métrage Insolite & Fantastique a eu lieu du 15 au 20 octobre 2019 dans les salles du Gaumont à Rennes.

Le jury de prestige, sous la présidence de Pascal Laugier, réalisateur des excellents « Ghostland » et « Martyrs » a choisi parmi les 72 films en compétition de décerner :

Le Grand Prix Court Métrange

MAW de Jasper Vrancken

On suit le parcours d'un homme rongé par un étrange désir.

Un inconnu, visiblement fortuné, lui propose d'assouvir son vice.

Quel sera le prix à payer? Cher ou très très...

Pascal Laugier a dit pendant la Cérémonie de Remise des Prix que :

Je remercie mes amies jurés qui m'ont suivi

Maintenant même dans les grands festivals de Court Métrage, ils font acte de snobisme où les jurys priment des films qui me sortent par les yeux.

Les bourgeois ont toujours raison, aucun œil, aucune oreille!

On a donc essayé avec notre jury de privilégier sans condescendance des jeunes qui assument de faire des films fantastiques et qui ne font pas leur malin.

MAW c'est un film rigoureux, très beau.

Clarté d'enjeu. Ce qui est hors champs y reste, ainsi que ce qui est dans le champs. 

 Le Méliès d'Argent est un prix pour le meilleur court métrage fantastique de la compétition européenne d'une durée inférieure ou égale à 25 minutes.

Ce prix a été attribué au film espagnol :

Limbo de Daniel Viqueira

Après sa rupture avec sa femme, la vie de José a changé pour toujours.

Il est incapable d'accepter cette situation. Dans sa tête, un scénario de vengeance prend forme.

Est-ce qu'il va réaliser son plan destructeur ou est-ce son imagination qui lui joue des tours...

Le réalisateur a su créer une ambiance glaciale grâce à des sons aigüs qui donnent des frissons.

Ce film est un hommage à « Shining».

Prix France Télévisions

Ce film va être montré en France dans « Histoires courtes ».

Le jury a choisi le film Hopes  de Raul Monge.

Sans abri, un homme encapuchonné mendie avec une petite fille.

On se demande qui contrôle qui?

Ce drame social vire au surnaturel dès qu'un autre clochard s'en mêle.

 La mention spéciale du jury a décidé d'honorer le film Ulises de Jorge Malpica.

La pire chose qui peut arriver à un pêcheur, c'est de rencontrer une sirène.

Considérées comme des créatures dangereuses et manipulatrices, elles ont détruit dans les mythes plusieurs « hommes de la mer » avec leurs chants envoûtants.

Ulises se moque de leur voix d'ange, il les préfère autrement.

Il y avait également pendant ces compétitions plusieurs courts métrages drôlement étranges qui sont malheureusement restés sans aucun prix.

Par exemple, une superbe satire de l'avenir du Royaume-Uni :

Le film Nyet d'Alex Helfrecht et Jörg Tittel.

Dans l'Angleterre du futur, séparée de la France par le Brexit, il y aurait des passeurs de camemberts et de saucissons secs.

Le film italien Parru Pi Tia de Giuseppe Carleo qui est lauréat déjà de plusieurs récompenses internationales reste également dans les mémoires.

Pour reconquérir son ex-compagnon, une jeune femme est prête à tout. Elle écoute alors sa grand mère qui lui conseille d'essayer un vieux rituel, mais une erreur va se produire.

Dans Snaggletooth de Colin Bishopp, un dentiste fait des heures supplémentaires pour une jeune vampire à qui il faut mettre un appareil orthodontiste.

Il aurait dû se méfier...

Un film étrangement drôle a été honoré par un jeune public : Le « Prix Lycéens » a été reçu par le film Re: Possessed Homes de Matthew Evans Landry.

Chaque bien immobilier peut se vendre. C'est le credo d'une mère célibataire qui n'a pas peur de proposer des maisons hantées.

Le public a décidé de donner son prix Prix du Public au film

Baghead  de Alberto Corredor Marina.

C'est l'histoire d'un homme qui doit retrouver sa paix intérieure après le deuil de la personne qui lui était la plus proche. La solution serait de rencontrer une sorcière qui communique avec des morts, mais peut-être vaut-il mieux ne pas réveiller les démons...

Dommage pour le film Dispersion de Basile Vuillemin présenté dans la même séance qui est resté sans prix.

Dans le futur, les pompes funèbres vont être complètement automatisées.

Un jeune homme est complètement perdu pendant l'enterrement de sa mère avec la technologie.

C'est dur de trouver une personne qui va gratuitement pleurer à ses funérailles avec la nouvelle génération. Une satire ironique sur notre rêve de robotisation.

Voir aussi :

mailbox imprimer
Journaliste-photographe ABP pour Rennes

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.