100 000 € pour un référendum sur la Réunification

-- --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole:

Publié le 21/02/20 13:14 -- mis à jour le 21/02/20 13:14

Lors de sa dernière session, vendredi 14 février dernier, en faisant référence aux 105 000 signatures obtenues par Bretagne Réunie, le Président du Conseil régional de Bretagne a fait provisionner une somme de 100 000 euros.

Cette somme permettra de financer en partie l’organisation d’un référendum  au sujet de la Réunification.

C’est une étape supplémentaire pour que, démocratiquement, les électeurs de la Bretagne dans sa globalité historique se positionnent sur la configuration de leur région, à savoir, la Bretagne à cinq départements.Ce communiqué est paru sur Bretagne Réunie

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

jakez Lheritier
Lundi 24 février 2020

La Loire atlantique a été détachée sans vote,sans référendum,sans consultation etc...que ce soit en Loire Atlantique ou sur l'ensemble de la Bretagne historique

Un simple décret suffit pour réorganiser la Bretagne dans son entité.

La réforme des retraites va se faire à coup de voté bloqué à l'assemblée française et d'ordonnances ensuite.

Il n'y aura pas de référendum d'ici 2020 et même après, et je n'en veux pas.

La consultation positive en Loire Atlantique pour l'aéroport de Notre Dame des landes n'était pas acceptée par les verts entr'autres parce que les autres départements bretons n'étaient pas consultés?

Maintenant vous demandez un référendum aux seuls électeurs de LA .Pas logique ni cohérent tout cela.

Arrétez de faire croire à une consultation qui en cas de NON laisserait quelles voies possibles, aux habitants de Loire Atlantique ?

Les énergies politiques bretonnes devraient aller vers une stratégie bretonne électorale unitaire,à des délégations internationales,à un objectif clair:

Quelle Bretagne en l'Europe,avec quels moyens ,pour se faire reconnaitre par les autres peuples ?

Construire une Europe des peuples,des partenariats sérieux réguliers avec nos frères celtiques et peuples opprimés.

s'investir dans des projets économiques,sportifs,médiathiques,etc.. concrets...

Toutes ces démarches ,si elles ont le mérite de faire causer,réfléchir ,on les a eu dans les années 60 et plus?

Des voeux,des pétitions,des marches massives non reconnues ,moquées par nos énarques de gauche de droite et leurs complices en Bretagne,etc..

Un référendum ,des référendums tournent aux vôtes pour ou contre le Président,le gouvernement et ne se positionnent pas sur les questions posées.

Naonedad
Jeudi 27 février 2020

Il n'est absolument pas besoin de mettre en place un référendum coûteux et complexe pour réunifier administrativement la Bretagne.

Y a-t-il eu un référendum, une consultation des Bretons lors de la partition? Non!

Y a-t-il eu besoin d'un référendum pour réunifier la Basse Normandie et la Haute Normandie? Non! Et pourtant cela s'est fait plus que facilement.

Le démembrement a été fait de façon autoritaire et unilatérale par divers décrets.

Ce qu’un décret a défait, un décret doit le refaire! En Droit, cela s'appelle LE PARALLÉLISME DES FORMES.

ça a l' avantage d'être très simple, de pouvoir être fait rapidement, sans mettre en place une usine à gaz coûteuse et une campagne pré-consultation où tous les coups fourrés seront utilisés par les opposants à la réunification.

Ils est temps de cesser d'être naïfs. C'est cela qu'il faut exiger!

Je regrette de ne jamais avoir d'avis de Bretagne Réunie sur cette option de simples décrets.

Car gare à l'enfumage et à la manipulation, à l'utilisation de mensonges et de la peur en cas de consultation.

Vous pouvez être surs que les barons locaux en L.A. comme en PdlL, accrochés à leur fauteuils et à leurs privilèges associés, ne resteront pas les bras croisés. On les a déjà vus à l’œuvre: ils vont, bien évidemment, utiliser les mensonges et vont jouer sur la peur de l’inconnu pour faire basculer le résultat d'une éventuelle consultation.

Et puis, n'oubliez pas qu'il sont en position de force car ils bénéficient de la logistique des institutions et de la puissance manipulatoire des médias dominants à leur bottes.

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.