-- Politique --

"Qu'on sorte de ces clichés épouvantables" à propos de la Catalogne

Chronique de Kerne Multimédia (porte parole Fanny Chauffin) publié le 17/11/17 0:25

Les Bretons seraient-ils indifférents à la cause catalane ? En tous les cas, Ricard C. qui habite en Bretagne depuis quatre ans, appelle à plus d'objectivité.

Dans la petite boutique de Marijo à Quimperlé, Penn da Benn, les flyers illustrés par un dessinateur basque font causer. De quoi va-t-il être question mardi 21 novembre à 20h dans la petite salle attenante ? Et pourquoi appeler cette soirée : «Hommage à la Catalogne» ? Seront diffusées des vidéos qui ne passent pas à la télévision, la parole sera donnée à des chanteuses, et plusieurs Catalans donneront des informations sur ce qui se passe dans ce pays, devenu à la fois un laboratoire pour la démocratie et l'Europe de demain, et un épouvantail pour les Etats qui ont créé cette Europe des nations...

Imaginez un peu : une Espagne sans Catalogne (si riche, si peuplée, si touristique), un Royaume Uni sans Écosse (sans pétrole, sans banques, sans whisky), une France sans Bretagne.... !

Un comité breton de solidarité avec la Catalogne s'est donc créé, a rédigé un «manifeste en faveur des droits démocratiques, de la liberté d'expression en Catalogne et de la libre décision des peuples».

Et comme il faut informer, aller contre les «clichés épouvantables», Ricard, Montserrat, Marion, Joce, Albert vont participer dans toute la Bretagne à des «actes», comme on dit en catalan. Pour que cessent les rumeurs, et les informations approximatives qui nient la revendication démocratique catalane.

Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1129 lectures.
mailbox imprimer