Arzon (56). La manifestation anti-migrants... par Letelegramme

Encore une fois, la grande confusion... Comme à Trégunc, mais cette fois-ci avec des paroles encore plus paradoxales, on assiste à Arzon à des débordements.

Le 14 novembre, Arzon vit une soirée étrange : des militants de partis dits de la «fachosphère» d'extrême droite arrivent pour détruire le portail du CAO qui héberge des réfugiés.

Les slogans sont lancés, les cas isolés de débordements dus à l'accueil de réfugiés sont montés en épingle.

En tout, huit Arzonnais sur une centaine, composée d'hommes presque exclusivement, venus de tout le Grand Ouest.

Et depuis, des milliers de partages sur les réseaux sociaux, la vidéo du Télégramme partagée, et les essais d'analyse de ces réactions qui font resurgir les vieux démons des années passées et donnent de la Bretagne une image déplorable, une fois de plus.

Voir aussi :

mailbox imprimer
Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 1 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.