Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
“Plus on parle des otages, plus on a de chances qu'ils reviennent vivants”
Jonathan et Martine passent de curieuses vacances. A midi, au Palais des Congrès, ils rencontrent les stars du festival pour qu'ils portent un petit bracelet : "Libérez-les".
Fanny Chauffin pour ABP le 11/08/10 11:10

Martine Gauffeny, secrétaire nationale de l'association : “Otages du monde”, sillonne la Bretagne toutes ses vacances pour qu'on ne les oublie pas. Elle est souvent au service presse du Festival interceltique, distribue à tous des bracelets que Marthe Vassalo, Annie Ebrel, Gilles Servat, et tant d'autres ont porté sur scène, grâce à elle et Jonathan.

Après le Tour de France, les Vieilles Charrues, le Festival du Bout de Monde, la Solitaire du Figaro (ils étaient à l'arrivée du vainqueur avec la marraine du comité de l'association, Florence Aubenas), ils arrivent à deux à Lorient pour rencontrer artistes et festivaliers.

.

Stéphane et Hervé sont otages en Afghanistan, leur photo figure sur la mairie de Lorient, la dernière preuve de vie date de quelques mois. Ils sont très fatigués. La “profession des grands reporters est dangereuse” affirme Martine. Saint-Brieuc, Lorient, des maires de toutes tendances politiques les ont invité Martine et Jonathan.

Des bénévoles comme elle, il y en partout en France. "Pendant ces vacances, il y a des lieux de rassemblement exceptionnels, il faut donc frapper un grand coup”.

.

Son plus beau souvenir depuis sept ans ? La libération d'Ingrid Bétancourt, après six ans de travail. "Quand on a été otage, on revient différent et on n'est pas la même personne. Ce jour de la libération a été un jour formidable pour moi".

.

Pour en savoir plus, se rendre sur leur site : (voir le site) et

(voir le site) de facebook

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1075 lectures.
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Voir tous les articles de de Fanny Chauffin
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons