"Les jacobins sont les ploucs du XXIe siècle"

Un manifeste qui prône l'éducation et la transmission des cultures et des langues de France avec une véritable politique de développement
Un manifeste qui prône l'éducation et la transmission des cultures et des langues de France avec une véritable politique de développement

Brillante démonstration de Jean-Michel le Boulanger qui a écrit son «Manifeste pour une France de la diversité» en réponse à des débats tronqués qui l'ont incité à réunir ses idées phares dans un court texte.

Il s'insurge contre les jacobins qui continuent à penser en rond : «J'en ai assez de cette France jacobine qui en est encore au XIXe siècle». Alors qu'il avait écrit « être breton ? », il y a quatre ans, un livre de 400 pages, il a ressenti le besoin d'expliquer ses idées au plus grand nombre.

Le roman national français s'est bâti sur deux idées : l'unité et l'indivisibilité dans une France plurielle où seulement l'Ile de France parlait français... Mais ces idées ont conduit la France à devenir un pays uniforme, une France qui «assimile plus qu'elle n'intègre», avec la culture d'en haut et la culture d'en bas, et une verticalité qui est aussi une supériorité de Paris sur la province, d'une langue sur les autres...

©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Kerne Multimédia

Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Sebgi35
Mardi 26 decembre 2017

Très bonne analyse mais qu'avez vous fait pour vous opposer à ce système et créer une assemblée autonome de Bretagne. Nous voulons des actes et ils ne viendront que par une opposition farouche à ce système qui veut faire disparaître la Bretagne. A nous de créer une Bretagne Émancipée, entreprenante, solidaire, Écologique Mr Boulanger. C'est notre volonté au Parti Breton

J.K.56
Mercredi 27 decembre 2017

Il y a quelques années , un inspecteur d'académie du secteur primaire et responsable local d'une section du Parti Socialiste en Basse Normandie, monolingue strict ayant oublié l'italien qu'il avait appris à l'école, faisant partie de mes relations suivies, sinon de mon réseau d'amitiés, m'a raconté les inepties habituelles sur la supériorité de la langue française :

la langue la plus belle du monde, la langue la plus difficile, la langue autrefois utilisée dans les cours de toute l'Europe, la langue de la diplomatie, celle qui a produit les meilleurs des écrivains et des poètes du monde, la langue capable des plus fines nuances, etc...

Contesté par mon argumentation critique il a fini par (se) lâcher " DE TOUTES FAÇONS, IL EST CLAIR QUE LA LANGUE FRANÇAISE EST LA SEULE CAPABLE DE PORTER DES IDÉES DE PROGRÈS!" J'ai, après cette conversation et cette conclusion des plus démonstratrices de son état d'esprit, choisi de cesser de le voir. Il doit probablement être en train de former les professeurs des écoles qui se chargent, eux, de bien formater la tête de nos enfants dans leurs classes. Peut-être continue-t-il aussi de militer encore au PS de l'Orne, ce plouc.

laou ar spazher
Mercredi 27 decembre 2017

Pour résumer on est toujours le plouc de quelqu'un, tout est une question de perspective géographique aussi bien qu'historique. En attendant il nous reste la perspective de pouvoir enfin déplouquiser tout ce petit monde qui nous a fait perdre assez de temps et d'argent avec toutes leurs idéologies fleurant bon les XVIII, XIX et XXeme siècles ( pas arrondissements-quoi que ) . En fait ces unilingues, monocroyants, partisans autoproclamés du

bonheur de l'humanité à usage d'exportation ne roulent que pour leurs mesquins petits avantages étroitement personnels.

Ar wirionez a zo kasaus

Dreist pep tra d'an hini a zo kablus.

Loïc. L
Dimanche 31 decembre 2017

@jk56

Merci pour cette anecdote qui en dit long de la réalité de la pensée jacobine partagée par bon nombre. Mais cette réalité est un vernis qui se craquelle et s'affiche uniquement lorsque l'on discute de certains sujets, et que l'on met les intervenants en face des contradictions de leur mode de pensée. Et pour beaucoup, au lieu de se poser des questions préfèrent adopter une position d'autorité superieure, plus facile intellectuellement (idem pour l'esclavagisme, le colonialisme, le matchisme...)

Je le constate souvent.

Mais c'est aussi la que l'on se rend compte de la fragilité réelle d'un telle système et mode de pensée.

Je me permet un parallèle: plus un matériau est dur, plus il est cassant; plus il est dur, plus il va casser sans prévenir face à des contraintes. Le terme de résilience est utilisé en psychologie, mot issue de la science des matériaux. Et vu la longue histoire des Basques ou des Bretons par exemple, le terme de résilience leur convient parfaitement.

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 1 ?

Publicités et partenariat