"Les Alsaciens Réunis" au Conseil d'Etat !!

-- International --

Agenda de Les Alsaciens Reunis
Porte-parole: Frédéric Turon

Publié le 18/10/15 23:15 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Important : le Conseil d'État vient d'informer le Mouvement Franche-Comté, les Fédérés et les Alsaciens réunis, que leur requête, présentée par Me Etienne Tête, réclamant l'abrogation de la loi de réforme territoriale au motif qu'elle est contraire à la «Charte européenne de l'autonomie locale» et demandant conséquemment à ce que les prochaines élections régionales aient donc lieu dans le cadre des régions actuelles et non pas des nouvelles, sera examinée lundi 19 octobre à 14H00.

Quant à la décision finale, elle sera rendue dans un délai maximum de 3 semaines après la séance".

Les requérants sont particulièrement confiants en son issue dans la mesure où, pour eux, le Conseil d'Etat ne pourra que constater le fait, reconnu par le gouvernement lui-même à travers ses divers mémoires en défense, que ni les populations des 16 régions appelées à disparaître, ni l'ensemble de leurs présidents, ni l'ensemble de leurs assemblées, n'ont été appelés à devoir se prononcer sur le projet du gouvernement, ce qui constitue une infraction manifeste aux articles 4 et 5 ( ) de la Charte européenne de l'autonomie locale signée par la France.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Nous sommes un collectif citoyen de plus de 11000 membres.Nous nous battons pour obtenir plus de démocratie participative. Nous réclamons un référendum sur la fusion de l'Alsace avec la Lorraine et la Champagne Ardennes qui nous a été imposé de force sans consultation des citoyens alsaciens.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.