"Les 100.000" : LA pétition qui changera l'Histoire de la Bretagne

-- ABP --

Reportage
Par Didier Lefebvre

Publié le 11/04/16 19:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Une pétition de plus ? Non. Bretagne Réunie l'a clairement indiqué, cette pétition n'est pas comme les autres. Bretagne Réunie, 44=Breizh et Dibab constatent que « Le changement de région est de la compétence d'un département. Ce département peut donc interroger les électeurs sur cette question ». Comment obliger le Conseil départemental à porter une question citoyenne à son ordre du jour ? La réponse est claire, elle est inscrite dans la loi : il faut « obtenir la signature de 10 % du corps électoral ».

Une pétition uniquement en Loire-Atlantique

La Loire-Atlantique, et uniquement elle, va voir fourmiller des militants afin d'obtenir les 100.000 signatures. Pourquoi la seule Loire-Atlantique ? Car le droit d'option ne concerne que le seul département de Loire-Atlantique. Pourquoi 100.000 ? Le corps électoral est d'environ 1 million de personnes en 44. Les 10 % correspondent donc à 100.000 signatures. Attention, pas de doubles comptes, pas de signataires ne votant pas dans le département. Un contrôle très strict sera effectué par les services préfectoraux. Aussi, il conviendra de renseigner les numéros d'inscription sur les listes électorales, par les signataires, ou par les militants de Bretagne Réunie en se rapprochant des listes électorales. Et s'assurer une marge de manoeuvre de quelques milliers de signatures. Il s'agira donc d'un travail de longue haleine. Objectif, avoir mobilisé suffisamment rapidement les 100.000 signatures afin que le département de Loire-Atlantique organise un référendum, puis fasse jouer son droit d'option, avant 2019, terme fixé par l'article de loi sur le droit d'option.

Des militants partout

Bretagne Réunie profitera des différents scrutins officiels organisés : prochaine législative partielle à Saint-Herblain, référendum sur l'aéroport ; les deux tours des élections présidentielle et législatives de 2017, où d'ailleurs il sera simple de récupérer le numéro d'inscription sur les listes électorales. Bretagne Réunie sera aussi présente lors de rassemblements sportifs ou culturels. La grande manifestation du 24 septembre à Nantes sera aussi l'occasion de récupérer nombre de signatures. Bretagne Réunie l'affirme : « nous serons mobilisés pour obtenir les 100.000 signatures et ainsi imposer la démocratie dans la définition du périmètre des régions . Nous appelons les citoyens de Loire-Atlantique à nous rejoindre pour obtenir les 100.000 signatures».

La mobilisation de tous est nécessaire

Bien sûr, il faudra les 100.000 signatures, mais il convient aussi d'obtenir une forte participation de tous les militants pro-Réunification, qu'ils soient membres de Bretagne Réunie ou pas. Par exemple, lors du scrutin législatif partiel de Saint-Herblain des 17 et 24 avril prochains, on compte 39 bureaux de vote, un peu moins de lieux de vote. L'objectif est d'être présent devant la moitié des lieux de vote lors du 1er tour, et l'autre moitié lors du 2nd tour. Il s'agit d'une mobilisation importante. Faites donc savoir à contact [at] bretagnereunie.bzh que vous êtes volontaires pour tout ou partie de la collecte de signatures.

Lors de la manifestation du 24 septembre, il faudra aussi un grand nombre de volontaires pour arpenter et parcourir de long en large, un stylo et une fiche à la main.

Notes

- Les associations 44=Breizh, Dibab et Bretagne Réunie ont uni leurs efforts dans le cadre de cette pétition dont l'initiative revient à Bretagne Réunie. Pour alléger la lecture, seule cette dernière est citée dans le corps de l'article.

- Le lecteur trouvera en PJ le dossier de presse fourni lors de la conférence de presse ainsi qu'un exemplaire de la pétition.

Document PDF dossierpresse_les100000.pdf dossier remis à la presse. Source : Bretagne Réunie
Document PDF ptitiondl.pdf modèle de la pétition. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2983 lectures.
mailbox imprimer