-- Politique --

« Breizh-Impacte » inaugure son site : breizhimpacte.org

Ce nouveau site présente en 12 points les grands axes de la politique économique et culturelle que Breizh Impacte (voir le site) souhaite promouvoir en Bretagne pour maîtriser l'avenir de manière simple, courte, claire et précise, sans rentrer dans tous les détails mais, en fournissant des matériaux pour le construire.

24607_1.jpg

Il s'adresse à tous les Bretons et amis de la Bretagne d'içi et d'ailleurs qui veulent construire une Bretagne belle, prospère, solidaire, dans une Europe et un Monde plus unis.

Suivant le principe « Faire » plutôt que « Dire » il apporte son soutien à trois premiers chantiers et invite à y participer :

Domaine Économique: un Small business act breton pour empêcher les champions nationaux de broyer les entreprises locales.

Domaine Jeunesse : Pempta Glaz, raid extrême en cinq disciplines . Une grande aventure humaine déjà bien partie. Réunion d'information à Nantes le 26 janvier.

Domaine Culturel : invitation à signer une pétition demandant la mise en place des Propositions pour l'enseignement des langues de Bretagne votées par le Conseil Culturel de Bretagne.

Breizh-ImPacte invite les Bretons et les amis de la Bretagne : à soutenir l'ensemble du projet ou/et à entrer dans les chantiers proposés pour aider à les réaliser. A apporter leurs compétences pour en créer d'autres autour des 12 points du Breizh-ImPacte.

Site : (voir le site)

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1455 lectures.
mailbox imprimer
logo

Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog Voir le site

Vos commentaires :

Alwenn
Mardi 17 janvier 2012

La rhétorique métaphorique du navire france qui tangue et que la goélete Bretagne aurait intérêt à se délivrer ne me plaît pas du tout.

Alors, quand le navire aura cessé de tanguer, la goélete va retourner dans son giron ???

On "construit" la Bretagne parce qu'on a envie de "construire" la Bretagne, indépendament de savoir si le navire d'à côté tangue ou pas.

On ne recherche pas spécialement une hostilité à l'égard de la france, ni à se réjouir que son navire bat de l'aile, ni a profiter qu'il bat de l'aile pour se libérer (ou demander sa libération) tout en se réjouissant un petit peu de le voir sombrer (il n'est cependant pas encore sombrer, ni prêt de l'être).

Simplement on a un projet pour la Bretagne et on souhaite son épanouissement et son émancipation, et on réclame des droits et une véritable démocratie, et une véritable liberté, indépendamment de savoir si le navire france tangue ou pas !!!

Moins on se référera à la France (quelque soit le niveau de tangage) mieux se sera.

Yannig BARON
Samedi 21 janvier 2012

Ayant des principes du genre: Militer ce n\'est pas toujours rigolo..si on plus on ne peut pas rigoler... Je ne résiste pas au plaisir d\'\'échanger avec Alwenn.

Quand j\'étais petit à l\'Ile de Groix, en face de chez moi il y avait une pharmacie, de la marine évidemment. Dans la vitrine une publicité pour la Nautamine, produit pour lutter contre le mal de mer. C\'était un paquebot (encore) qui \"roulait\" (ce qui n\'est pas tanguer) de droite à gauche.

Cela nous passionnait nous les gamins, mais ma maman qui lavait notre linge juste en face attrapait régulièrement le mal de mer rien qu\'en la regardant...

Moralité: L\'effet obtenu peut donc toujours être comme celui du verre à moitié plein ou à moitié vide...

En toute amitié avec Alwenn que j\'aimerais bien connaître... Yannig BARON

Yann LeBleiz
Samedi 21 janvier 2012

Plutôt d'accord avec Alween

La France ne devrait pas rentrer en considération. Les français ont des projets pour leur pays et c'est très bien.

Mais nous les bretons quels sont nos projets pour notre pays?

Quels sont nos projets pour nos citoyens, nos enfants, notre économie, notre culture, notre gouvernance, notre participation à l'Europe, pour l'énergie, l'écologie, la solidarité,... En un mot, quels sont nos projets pour notre Bretagne!

Iffig Cochevelou
Samedi 21 janvier 2012

Je trouve toujours positif des débats sur l’avenir de la Bretagne, cela fait plus de 50 ans qu’on s’y attelle, mais je ne vois toujours pas l’intérêt d’en appeler aux partis hexagonaux de pouvoir qui n’ont jamais changé de ligne dans leur vision jacobine des choses. Je ne vois toujours pas comment nous serions capables de les faire bouger, puisque ils sont systématiquement réélus.

Nous vivons dans une Europe démocratique dans ce domaine, même si la France fait bande à part, ou seules les élections ont une valeur . Alors tant que les Bretons ne se rendront pas compte qu’il n’y a qu’une solution au problème, ce sont des partis bretons et les élections.

Mais nos compatriotes, mêmes les plus convaincus , croient encore au miracle d’une révolution , ou d’un retour d’Arthur pour les sauver.

C’est un comble de voir que dans un pays de plus 4 millions d’habitants nous ne sommes toujours pas capable de nous réunir à quelques milliers (pourquoi pas 10000) pour que cela change politiquement.

Et je ne crois pas que ce soient les prochaines échéances électorales qui vont nous faire avancer dans cette voie.

Yannig BARON
Samedi 21 janvier 2012

Cher Iffig.

Je ne vois pas bien où tu trouves une allégeance quelconque à un parti hexagonal (ou autre) dans les propositions du Breizh-ImPacte ?

Nous ne croyons pas plus que toi que les élections puissent changer quelque chose.

La situation étant ce qu\'elle est, nous nous choisissons de faire et de construire nous-mêmes. De FAIRE plutôt que de Dire.

Yannig Baron

Iffig Cochevelou
Dimanche 22 janvier 2012

Salut Yannig

Loin de moi de penser que Breizh Im-pact pouvait faire la moindre allégeance aux partis hexagonaux : mais il ne faut pas rêver, certains leaders et non des moindres seront surement d’accord avec ce projet, comme bien d’autres votés au Conseil Régional, mais cela ne les empêchera pas de dormir tant que les Bretons ne seront pas capables de s’unir sur un projet politique amenant au pouvoir, pouvoir qui ne peut être obtenu que par des élections.

Je reconnais que des résultats électoraux en notre faveur ne sont pas pour demain, mais honnêtement je suis convaincu qu’il n’y a pas d’autre solution . Je n’ai rien inventé , c’est bien ce qui se passe partout ailleurs, et cela fait 50 ans que nous tournons en rond

C’était le sens de mon précédent message.

Yannig BARON
Lundi 23 janvier 2012

Cher Iffig,

As tu une solution au problème que tu soulèves ?

Si des leaders et non des moindres viennent au Breizh-Impacte, nous en serons ravis. Mais nous suivrons régulièrement leurs actions et les rendrons publiques en fonction de leurs engagements...

Kenavo et au plaisir. Yannig Baron

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat