Recensement : attention à la fracture territoriale en Bretagne
Communiqué de presse de Nous te ferons Bretagne

Publié le 3/01/10 6:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les chiffres du recensement publiés samedi m'inspirent quelques commentaires.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Tout d'abord, les Bretons sont au total plus de 4,3 millions et non 3,12 millions. Il faut en effet joindre les 1,2 million d'habitants de la Loire-Atlantique pour une Bretagne forte qui compte dans le concert des Régions européennes. Cela s'effectuera dans le cadre de la réunification.

Autre constat, l'Ille-et-Vilaine vient de dépasser en population le Finistère. Son taux de progression est de 10,18 % pour seulement 3,93 % dans le Finistère ! Il y a là un déséquilibre qui s'installe, la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine représentant désormais plus de 50 % de la population bretonne !

Le Conseil Régional élu en mars prochain devra sérieusement prendre en compte ce nouvel enjeu territorial. Après les Côtes-d'Armor, département qui a perdu la moitié de ses habitants en un siècle, c'est au tour du Finistère de s'essouffler. Ce problème doit sérieusement être abordé par l'ensemble des élus de Bretagne. Il ne pourra y avoir de développement harmonieux du territoire breton sans un maillage bien adapté de petites et moyennes villes où il fait bon vivre.

Nous plaidons pour un développement polymorphe, fondement même de l'organisation territoriale de la Bretagne. Nous ne devons pas comme le préconise la patronne de l'UMP, Mme Bernadette Malgorn, laisser s'instaurer de puissantes métropoles à l'est, soit-disant rayonnantes, une Breizhriviera sur le littoral et dans le sud, sans garantir véritablement le développement du centre-Bretagne et de la Bretagne Occidentale. Ne commettons pas chez nous les mêmes erreurs réalisées dans l'hexagone avec un phénomène de centralisation à outrance, centralisation que nous dénonçons de la part de Paris. Attention à la fracture territoriale !

Christian Troadec>/b>, maire divers gauche de Carhaix, tête de la liste « Nous te ferons Bretagne »

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1680 lectures.
Vos 1 commentaires
Herve Le Borgne
2010-08-31 23:27:40
Cette mise au point de Christian Troadec sur la fracture territoriale bretonne était nécessaire. Il serait bon que la liste "Nous te ferons Bretagne" insiste aussi sur notre refus de financer "Le Grand Paris".
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.