Marie Le Scoarnec, cette Nantaise veut devenir Miss Bretagne 2010

-- Société --

Interview
Par Ronan Le Flécher

Publié le 3/09/10 18:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Elle a tout d'une Vénus bretonne. Superbe brune aux yeux bleus, 1m76, 19 ans, Marie Le Scoarnec se verrait bien Miss Bretagne. Samedi soir, cette jeune femme de caractère aura un seul objectif : séduire Geneviève de Fontenay et le jury pour décrocher le titre régional avant la grande finale de décembre.

Fin juillet, elle participait pour la première fois à un concours de miss et devenait Miss Pays de Monts 2010. Défiler en maillot de bain ou en robe de soirée ne fait pas peur à Marie Le Scouarnec qui sera, à n'en pas douter, à son aise après-demain à Touvois. Cette fille au regard revolver mène de front ses études d'orthophonie et sa vie de mannequin et modèle. « Je prends beaucoup de plaisir à poser et à défiler », confie cette passionnée de photo. Ce qu'il y a de plus sexy en elle ? « Mes yeux, je pense... Ainsi que mes jambes, peut-être ? » Je confirme !

Baptisée dès l'âge de neuf mois sur l'île d'Hoëdic, elle se décrit comme une « fille de la mer ». Cette sirène toute bronzée a passé l'été dans la maison de famille de Hoëdic et sur Belle-île en Mer, elle a également visité quelques châteaux, « notamment celui de Chantilly qui est magnifique ». Mais, le château qu'elle préfère est celui des ducs de Bretagne, à Nantes où elle a grandi. Marie Le Scoarnec n'est pas d'accord avec le charcutage de la Bretagne effectué par le comité Miss France et la société Endemol. « En participant au concours de Geneviève de Fontenay ((voir notre article)), si par bonheur je suis élue Miss Bretagne, j'aurai vraiment l'impression d'être LA miss Bretagne, la vraie », sourit la jeune femme qui espère succéder à une autre brune, Mélanie Craignou ((voir notre article)). Pas question pour la belle de mettre son drapeau breton dans sa poche.

Pour l'élection Miss Bretagne 2010, le samedi 4 septembre à partir de 20 heures à la salle des sports de Touvois, il est possible de s'inscrire en téléphonant au 02.40.31.61.76 ou au 06 83 54 44 81 (28 € à table et 20 € en tribune). La soirée se déroulera en présence de Geneviève de Fontenay, Élodie Gossuin Miss France 2001 et Miss Europe ainsi que Mélanie Craignou, 2e dauphine du concours Miss France de l'an dernier.

RENCONTRE avec une Nantaise qui est belle comme un coeur et qui a de la répartie.

ABP - Qu'est ce qu'il y a de plus breton en vous ?

Marie Le Scoarnec - Mon caractère peut-être...

Votre nom aussi sonne très breton. Pas trop dur à porter ?

Pas du tout, je suis très fière de mes origines ! Lorsque je dis mon nom, les gens savent tout de suite que je viens de Bretagne. C'est un honneur pour moi.

Vous vivez en Loire-Atlantique. Cela a-t-il un sens pour vous de prétendre au titre de miss Bretagne ?

Bien sûr que oui ! la Loire-Atlantique fait partie de la Bretagne depuis plus de 1200 ans ! Cela fait seulement quelques dizaines d'années que le gouvernement de Vichy a séparé la Loire Inférieure de la Bretagne historique. Ce n'est pas avec un simple décret que le Maréchal Pétain peut effacer des siècles de culture et d'histoire.

Vous êtes donc nantaise ?

Je suis née à Nantes où j'ai grandi. Mes grands-parents parlent le breton. Je passe tous les jours devant le château des Ducs de Bretagne. Pour moi, c'est évident que s'il me faut un titre, c'est bien celui de Miss Bretagne. je ne suis pas la seule de cet avis, si ?

Pourquoi vous êtes vous présentée au concours chapeauté par Geneviève de Fontenay plutôt qu'à celui de la société Miss France ?

Pour moi, Miss France sans Geneviève de Fontenay, ce n'est plus Miss France, tout simplement. Cette femme est presqu'un mythe. Elle a consacré sa vie aux Miss. Personne ne sait mieux les diriger qu'elle. Nous nous devons de le reconnaître.

Les frontières de la Bretagne fluctuent selon les concours..

En ce qui concerne la Bretagne, je suis tout à fait en accord avec les opinions Geneviève de Fontenay mais pas du tout avec celles du groupe Endemol. Si par bonheur je suis élue Miss Bretagne, j'aurai vraiment l'impression d'être LA miss Bretagne, la vraie.

Hormis ce découpage de territoire, qu'est-ce qui distingue les deux concours ?

Celui de Geneviève de Fontenay est beaucoup plus symbolique, et je crois que les gens le savent bien. Le concours de la société miss France est plus centré sur les paillettes, la presse à scandale, l'argent et la popularité. Ce n'est pas ça qui m'intéresse.

Vous avez déjà beaucoup d'amis sur Facebook. Vous êtes même soutenue par les Breton qui ont créé une page sur votre candidature.

J'incarne peut-être aux yeux de certains l'espoir de changements et de retrouvailles avec une culture.

Répétons ensemble pour samedi soir. Pourquoi vous choisir plutôt qu'une autre candidate ?

Je suis une Bretonne pure souche, j'ai toujours considéré que Nantes faisait partie de la Bretagne. De plus, je pense avoir l'élégance et l'intelligence requises pour une Miss. Je suis cultivée, entreprenante, dynamique, souriante, distinguée. J'ai de la répartie et du caractère. Que des points positifs à mes yeux pour assurer le statut de Miss Bretagne cette année (rires)

Propos recueillis par Ronan Le Flécher

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 4194 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

P.kergall.
Mercredi 25 mai 2011

elle en veut l'Hoédicaise . Bravo, une Bretonne pur beurre, salé bien sur .

un Quiberonnais

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner