Le whisky et la mondialisation, leçon n°2

Les quatre alcooliers mondiaux les plus importants sont américains, français, indiens et thaïlandais. La plupart des whiskys écossais n'appartiennent plus aux Écossais... et les Ecossais désargentés boivent... de la vodka.

Alors que le prix de la bouteille flambe après 18 ans d'âge, il ne resterait, selon l'ancien directeur du FIL qu'une poignée de distilleries familiales comme celle des Rosebank.

Il ne fustige pas les whiskys irlandais et bretons, mais insiste sur la qualité des whiskys écossais, en particulier les tourbés d'Islay. Suite bientôt de la série avec le whisky breton invité à l'Elysée, le "Biniou" aujourd'hui disparu...

©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Kerne Multimédia

Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Kervegon
Vendredi 25 août 2017

C'est certainement très intéressant, mais très pénible à écouter avec ce brouhaha continu... Ce ne serait pas possible de faire ça dans un endroit calme ? Et puis JPP est très savant, mais il devrait apporter des notes... on aurait aimé savoir quelles sont les marques qui appartiennent aux indiens et dont il ne se souvient plus. Ça fait un peu improvisation FIL d'il y a 20 ans !

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 8 ?

Publicités et partenariat