Le temps presse !

Termes précis de la loi du 16 janvier 2015 dite, délimitation des régions qui permet jusqu'au 1er mars 2019 le rattachement d'un département à une région voisine.

Amendement expressément voté à initiative des députés bretons :

"Un département et deux régions contiguës peuvent demander, par délibérations concordantes de leurs assemblées délibérantes, adoptées à la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés, une modification des limites régionales visant à inclure le département dans le territoire d'une région qui lui est limitrophe. La demande de modification est inscrite à l'ordre du jour du Conseil Général par dérogation aux articles L. 3121-9 et L.3121-10 et du Conseil Régional par dérogation aux articles L.4132-8 et L.4132-9, à l'initiative d'au moins 10% de leurs membres.

La modification des limites territoriales des régions concernées est décidée par décret en Conseil d'État .”

Or, bien vite nous serons en mars 2019 !

Après ? Réaliser des réformes profondes, réfléchies… sans éruption ni révolte ? Ce qui arrive à intermittences régulières dans cet Hexagone, à force de dénis et de refus à reconnaître les droits du peuple et de ses régions, dominés par Paris !

Où en est cette délégation du Conseil régional de Bretagne – de tendances politiques diverses, et tous enthousiastes – qui a dû prendre contact avec Loire-Atlantique et Région ligérienne, en vue du rattachement de Nantes à la Bretagne ? Pas d'infos, pas de communiqués : ça n'est pourtant pas leur domaine réservé !

Catalogne et Écosse nous montrent d'autres chemins. Dans l'Hexagone, seule la Corse a un statut plus décentralisé ! Pourquoi ?

De renoncement en renoncement, cette classe politique nouvelle – tout comme l'ancienne – ne touche à aucune réforme fondamentale.

Les nouveaux maîtres voyagent… Et laissent couver le feu dans l'écurie.

mailbox imprimer
logo

Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 6 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.