Le Gwenn-ha-du symbole de la Bretagne millénaire et éternelle !

-- Culture --

Chronique de L'Alliance Souverainiste Bretonne
Porte-parole: Michel LEGUERET

Publié le 20/02/22 20:44 -- mis à jour le 21/02/22 09:09

Symbole de notre nationalité, notre drapeau Gwenn-ha-Du flotte dans le vent de l’histoire.

De l’Armor à l’Argoat, les couleurs Gwenn-ha-Du (Blanc et Noir) furent adoptées par les Ducs souverains de Bretagne voici près de neuf siècles. Elles datent des croisades (1096) et l’emblème des Bretons était alors une croix noire sur fond blanc.

Aux dernières heures d’une indépendance bretonne agressée, avec Anne Première, en obstinée manœuvrière, quand le plus grand et le plus beau vaisseau de la Marine ducale « la Cordelière » commandée par Hervé de Portzmoguer coula dans les parages d’Ouessant, cette même bannière et le drapeau à croix noire sur fond blanc s’engloutirent avec l’équipage.

Et la Bretagne nationale, telle son antique et royale cité d’Is, est entrée en léthargie au fond des eaux territoriales pour cinq siècles. Cinq siècles d’erreurs impérialistes et centralistes que le monde n’a pas fini de payer dans l’avenir. Cependant des profondeurs le volcan de l’âme bretonne n’était pas éteint, et les intersignes courraient la Bretagne pour ceux qui voulaient bien les pressentir.

Au XIXème siècle, un réveil celtique, partie prenante du romantisme et du principe des nationalités, gagna toute l’Europe, d’Ouest en Est, et les hermines du Gwenn-ha-Du en frémirent dans le vent.

Ce fut en 1925 que Morvan Marchal, co-fondateur de Breiz Atao, ce laboratoire expérimental des partis bretons de l’avenir, créa le drapeau breton à bandes.

Sur la conception de ce nouveau drapeau, Morvan Marchal s’en explique :

« Il convient d’abord de constater que les pavillons nationaux et locaux ne cessent par voie de simplification de leurs motifs de s’éloigner de la formule héraldique primitive d’un dessin souvent complexe qui leur a donné naissance. En effet un étendard est destiné à être vu de loin. Il n’offre que des éléments simples de forme pour être lisibles. Ceci ne suffit pas à faire admettre avec d’expresses réserves l’idée, par ailleurs ingénieuse, qui consisterait à agrémenter l’emblème blanc traditionnel d’une hermine noire passante. Outre qu’un tel drapeau est d’exécution malaisée, que la proportion à donner au sujet animal est bien difficile à déterminer, l’emploi d’un motif si purement héraldique constitue en matière de pavillon une parfaite régression.

Reste donc le drapeau traditionnel. Il faut avouer qu’il prête à confusion avec le drapeau monarchiste français, blanc à fleurs de lys d’or. Cela est si vrai que l’Union Régionaliste Bretonne avait chargé son drapeau d’hermines d’une croix de Saint-André verte. J’ai donc pensé et continue à croire, qu’en conservant au maximum les couleurs et les hermines primitives, l’on pourrait composer un drapeau breton d’esprit moderne.

En voici l’explication : « Au point gauche du drapeau neuf bandes égales alternativement noires et blanches, couleur traditionnelle, lesquelles bandes représentent, les blanches les pays bretonnants : Léon, Trégor, Cornouaille, Vannetais , les noires, les pays gallos : Rennais, Nantais, Dolois, Malouin, Penthièvre.

Ce drapeau qui, je le répète, n’a jamais voulu être un drapeau politique mais un emblème moderne de la Bretagne, me paraît constituer une synthèse parfaitement acceptable de la tradition du drapeau d’hermines et d’une figuration de la diversité bretonne ».

Dès 1937, ce drapeau fut reconnu par le gouvernement de Paris à l’Exposition Internationale où il flotta sur l’Esplanade des Invalides à égalité avec les autres drapeaux du monde entier. Il fut rapidement adopté par toutes les fractions militantes. Il guidera les militants sur les lieux historiques et flottera au cours de leurs manifestations et congrès.

Avant, pendant et après la seconde guerre mondiale des centaines de Bretons iront en prison, se battront et mourront pour ce drapeau parce qu’il symbolise leur personnalité d’homme libre.

« Quic en Groigne » ! Désormais ce drapeau est adopté par les organisations de toute tendance, en Bretagne et dans la diaspora.

Pour la jeunesse bretonne, qui se rassemble derrière ce drapeau que les aînés ont défendu, il symbolise enfin une reconquête d’identité et de dignité ethniques toujours opprimées.

Voir aussi :

3  0  
mailbox
imprimer
Vos 25 commentaires
Dominique David
2022-02-20 21:38:09
Quelle foule autour du drapeau.
On sent que la cause est soutenue à Nantes.
(13) 
Naon-e-dad
2022-02-21 16:08:10
Dans un reportage télévisé, tourné au Mali et diffusé en plein journal de vingt-heures il y a deux ou trois jours, le téléspectateur attentif aura pu voir (un bref instant) - un petit Gwenn-ha-Du flottant au mat d'un camp militaire, au-dessous du drapeau français principal. Preuve que l’armée française aime à regimber, parfois frondeuse face à des politiques obtus.
.
Cette façon de faire n’est d’ailleurs pas rare. Je me souviens, il y a quelques années, avoir vu en Bretagne, et très officiellement, un Gwenn-ha-Du, en deuxième drapeau, flotter au mat d’une caserne. Nettement visible depuis la rue. Merci de ne pas me demander où. Les habitants de cette ville connue – toutes les villes sont connues en Bretagne -, ne me contrediront pas.
.
Petite réflexion pour finir. Les couleurs, quel que soit leur nombre (deux ou trois, ou plus) ne sont pas anodines. Bleu-blanc-rouge , Noir et Blanc (pe ar c’hontrol : gwenn da gentañ, ha du da heul, da lâret eo « Gwenn-ha-Du », e brezhoneg), coexistent, s’observent, se rapprochent ou s’ignorent, se marient ou s’opposent. Elles ont leur langage, et leur terrain d’entente. Dans le cas présent, c’est évidemment le blanc. La couleur de la paix. La couleur absolue, solaire, qui contient toutes les autres. Celle qui par conséquent contient toutes les potentialités et respecte toutes les différences. Ce pour quoi sans doute elle fut choisie pour être arborée à la poupe des navires de ligne de la « Royale » sous l’ancien Régime.
.
La remarque vaut pour aujourd’hui. Nos politiques feraient bien d’en prendre conscience. Et d’en dans tirer les conséquences. Le peuple, tous les peuples aiment la liberté, le vent de la liberté, vocation suprême.
.
Neuze, Gwenn, Du, atao, atao. Ha gwenn evel al luc’h, evel ar peoc’h, evel sklaerder an Neñv, evel an eurüsted, evel un dazont fiziañs ennañ…
(1) 
Franck
2022-02-21 16:08:45
Et pourtant la pub a été pressante. Mais avez-vous remarqué dans la foule ?
voir Ouest-France
(voir le site) Au bout de 42-44 secondes vous verrez une autre manière de voir la chose.
Car demander un référendum c'est imprudent ( sur quel territoire ?, quelle sera la question, comment les votes seront-ils calculés.)
Une consultation non référendaire en 44 premier est plus prudente
(1) 
jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
2022-02-21 17:21:18
Le peuple breton n'a pas à être consulté pour voter sa division.
Je n'ai jamais vu cela dans le monde....!
Et en Europe on peut être uni dans la diversité...
(4) 
Killian Le Tréguer
2022-02-21 20:39:43
La photo illustrative a l'exact effet inverse de celui escompté...
(9) 
Per Manac'h
2022-02-21 20:52:18
Oui Jakez Lheritier la France n'a pas consulté le peuple breton pour amputer une partie de son territoire national ! Alors pourquoi demander, quémander un référendum ?
(1) 
Thomas
2022-02-21 21:09:11
@Franck
C'est la blague de l'élu républicain. "Je suis pour l’expression des citoyens"[, il faut que l'état organise un référendum mais pas que mon département organise une consultation].
Les nationalistes socialistes ont toujours eu des convictions flexibles.
(0) 
Alliance souverainiste Bretonne
2022-02-21 21:16:39
Killian Le Tréguer : Comme vous le dites la photo illustrative n'est ...qu'une photo illustrative !
Pourquoi ne devrions nous pas rendre hommage à cette initiative ? Toutes les initiatives méritent le respect et d'être saluées et l'Alliance Souverainiste Bretonne est une alliance comme son nom l'indique et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ! Les divisions font le jeu de nos adversaires, il est temps de rassembler autour d'une idée : la Bretagne !
(2) 
Frank
2022-02-21 22:46:10
Beaucoup en B4 ont l'idée "Bretagne à 5". Le souci : comment y arriver ? Là, les idées diffèrent - cela peut se comprendre car les obstacles sont réels et divers..
Par contre la manière peut être exécrable chez certains : quand ces derniers recherchent automatiquement le pouvoir sur les autres. Par n'importe quel moyen.
Ceci dit ici l'idée de présenter le plus grand Gwen ha Du près du château des ducs de Bretagne est bonne.
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-02-22 09:13:17
@ASB, […], il est temps de rassembler autour d'une idée : la Bretagne !
Ce qui veut dire que d’après vos expériences, vos constats plus ou moins anciens, ce n’était pas le cas.
Ce qui est pourtant une évidence criante, mais l’on regarde ailleurs parce que ceux qui parlent pour la BRETAGNE ne sont pas en mesure psychologiquement, mentalement et politiquement de croire, ni d’élaborer et de mener une forte revendication d’une forme et d’une intensité de libération, pour une forte prise de responsabilités par le Pays et les Bretons!
Les politiciens britto-jacobés de droite, du centre et de gauche, une majorité ayant accepté, désiré intégré les escadrons national-parisiens, parfois pour une tentative ratée aux niveaux personnels, se sont donc retirés en bon ordre de la réorganisation nécessaire et novatrice de la BRETAGNE ! Surtout d’une qui serait perçue par eux contraire à la volonté parisienne, et préjudiciable à leurs nouveaux intérêts. De fait ils sont devenus négatifs (pour le moins) pour un autre projet, un autre avenir pour le Pays de BRETAGNE qui dérangerait Paris ! Leurs intérêts sont dorénavant liés comme chiens de chasse et maîtres. Cochon qui s’en dédit !
Quant aux « Emsaverien », bien calibrés principalement sur l’idéologie de gauche générale, pour laquelle Paris donne l’heure et la pensée acceptable, un peu plus à droite ou à gauche de la gauche mais veillant que jamais au grand jamais, les uns et les autres, ils ne quittent « l’idéologie refuge » adéquate qui leur permet de n’être pris nulle part pour un, ou des « nationalistes », ces lépreux ! Ils ont fait la démonstration depuis 39-45 de toutes les insuffisances, de toutes les erreurs, les mauvais choix possibles et évidemment des échecs inévitables !
Ils tournent donc autour de la BRETAGNE comme des astéroïdes (et vous?), qu’ils ne placent , ni ne placeront vraiment jamais au centre. Leur principal souci étant la prééminence centrale de l’idéologie et/ou de la soumission masquée, ils ont fini par seulement par décidé de ne pas influer sur la satellisation de la BRETAGNE, mais de la garder ainsi comme une lune (romantique) qui ne peut que refléter et servir la Lumière de la Ville.
(2) 
TY JEAN
2022-02-22 11:11:31
Pour la petite histoire,notons que FR3 Bretagne n'a pas présenté cet évènement le dimanche midi
pour cause "d'incident technique " ..; Très bonne initaitive que ce Gwen ha Du ,il faut aussi indiquer
comme on peut le voir dans les archives bretonnes,qu'un Gwen ha Du flottait en haut de Notre-Dame de Paris
en mai 68
(0) 
Yann Vaï
2022-02-22 11:39:19
Le Gwenn ha Du millénaire , ce serait plutôt le Kroaz Du à mon avis, voire l'hermine plain...Quant à l'Eternel, on a bien un passé et on espère un avenir! Cela dit nous sommes la seule nation à ne pas avoir d'état, mais 3 drapeaux.
(1) 
Burban xavier
2022-02-22 12:20:20
Brav kenan da welout ar banniel vrasoc'h e-kenver ar ch'astell dukez an Naoned e kreizig-kreiz ar ger !
kendalc'homp hon strivoù evit Breizh a -bezh gant hor yezh ar brezhoneg dre- oll , hon sevenadur !
Skoran(=souten) a reomp ar c'hevredigezhioù a stourm evit Breizh !
(1) 
Rafig
2022-02-22 13:26:05
@Killian Le Tréguer
Ce qu'il faut retenir de cette photo c'est le symbole fort d'un énorme drapeau breton au pied du Château des Ducs de Bretagne ... à Nantes précisément !
Moi, j'y étais ce dimanche, sur mon temps libre et j'ai soutenu cette excellente initiative (même si je suis contre un référendum ou une consultation pour les raisons évoquées plus haut). L'action c'est mieux que de critiquer les initiatives des autres.
(0) 
Per Manac'h
2022-02-22 14:09:53
Alter Machin Ego... et j'en passe, vous écrivez superbement bien et vous savez également vous ériger en donneur de leçons et de conseils ! J'aimerais connaître vos états de service pour la cause bretonne ? Avez-vous donné quelques jours, quelques années de privation de liberté pour la Bretagne ? Avez-vous sacrifié votre vie personnelle ou professionnelle pour la Bretagne ? Quand je vous lis je n'en suis pas très convaincu... Aussi dans vos commentaires restez un peu plus modeste et un peu moins suffisant. Ganeoc'h, koulskoude, evit Breizh dizalc'h.
(0) 
Killian Le Tréguer
2022-02-23 00:05:03
"L'action c'est mieux que de critiquer les initiatives des autres"
Mais je ne suis pas en phase avec cette initiative justement. Le "plus grand drapeau", comme on avance dans rien, on en rajoute dans le drapeau, le symbole, à l'overdose, ce qui au final peut avoir l'effet inverse à celui escompté dans la population. Cette opération avait été pas mal médiatisée en amont (contrairement à des manifs par exemple), et on voit qu'elle a peu mobilisé, notamment dans le 44, y compris chez les personnes sensibilisées à la cause.
(2) 
Naon-e-dad
2022-02-23 13:14:35
@TY JEAN
.
Le Gwenn-ha-Du a flotté sur Notre-Dame de Paris, le 3 octobre 1972 (source wikipedia), et non pas en 1968. Selon moi, la date fournie par wikipedia est fausse. Il s’agit d’une période comprise entre l’automne 1968 et l’automne 1970. Je me fie à mes souvenirs de second cycle pour affirmer cela.
.
Très exactement au sommet de la flèche de Viollet-le-Duc (XIX° siècle) qui s’est effondrée dans l’incendie de 2019, et qui sera reconstruite à ‘identique. Les auteurs de cet acte sportif, très aérien donc particulièrement audacieux, et en avance sur son époque - l’escalade de tours et constructions urbaines n’existait pas encore - , avaient par ailleurs cassé quelques marches supérieures pour ralentir ou empêcher une intervention des pompiers. Objectif évident : faire que le « Gwenn-ha-Du » qui aurait été inéluctablement décroché dès l’arrivée des pompiers, soit visible un certain temps. Résultat atteint.
.
J'ai encore en tête la photo publiée en Une de « Libération » à ce sujet. Tout ceci peut donc être vérifié.
.
Petit mot pour âme sensibles. Avant de s’offusquer, on rappellera que Notre-Dame de Paris a régulièrement été pavoisée aux couleurs révolutionnaires devenues républicaines. Si la Cathédrale a été outragée – pour reprendre une expression gaullienne - , c’est pendant la Révolution française. Tristement.
.
Quant au Gwenn-ha-Du en 1968, peut-être un peu étonnant à l’époque…. Depuis lors, c’est un peu comme dans n’importe quelle manif CGT parisienne, qui n’a rien à voir avec la Bretagne : on le voit partout. A la moindre occasion revendicative. Ou affirmative. Ou festive. Ou bretonne.
.
Moi j'attends de le voir sur le château des Ducs de Bretagne. Et je ne désespère pas. Gortoz a ran gwellout anezhañ war-lein Kastell duked Breizh, e-kreizig an Naoned. Comme l’indicateur d’une démocratie en marche.
.
Da geñver banniel Breizh a-istribilh ouzh iliz-veur Intron-Varia Bariz, tud a oa bet dipitet, marteze. Tud all a oa bet lorc’h enne, mod all. Ouzhpenn-se, Feiz enne forzh peseurt du emaer!
(0) 
Alter Écho & Ego machin
2022-02-23 14:22:56
Bonjour Per Manac'h, un débat comparatif entre deux parcours de Bretons pourrait être intéressant! Comparer les parcours et lignes de vie, les notions de sacrifice par rapport à deux vécus de Bretons également, et laquelle de ces vies est ou a été la plus ou la moins utile à la BRETAGNE! Le résultat devrait être tout à fait relatif, et nous rendre tous les deux plus que modestes au vu de la situation bretonne en Février 2022.
Mais je ne connais pas assez le vôtre, je crois que vous êtes connu dans le milieu militant breton, presque un homme public, donc je dois bien trouver quelque part une forme de biographie. Dans la mesure où vous m’avez interpellé, pouvez-vous me conseiller pour j’en sache un peu plus sur vous ?
Mes états de service pour la BRETAGNE? Est-ce que j'ai éventuellement donné quelques jours, quelques années de privation de liberté pour la BRETAGNE?
Est-ce que j'ai sacrifié ma vie personnelle et professionnelle pour la BRETAGNE ?
Je suppose que vous, vous êtes passé par ces expériences, mais est-ce que passer par là est suffisant pour être convaincant ? Ou convaincu ?
Resté modeste oui ! Mais pas comme un Breton désaffecté ! Suffisant aussi, comme un fier Breton !
A-du ganeoc’h Per, evit an dizalc’h !
Nb: Vous n'aimez pas mon pseudo? Dommage.
(0) 
Michel bernard
2022-02-23 14:56:03
La loire atlantique c 'est le Donbass des groupuscules independantistes bretons, la Region pays de loire prospere et bien gouvernee n' a pas a repondre a ces agitations d 'extremistes ,sans poids dans les urnes et incapables de rassembler pour faire un parti qui se presenterait aux elections,la solution c est un partenariat entre les deux regions qui serait approuve par les electeurs,le temps est a l 'union face aux deux grands loups le chinois et le russe
(1) 
TY JEAN
2022-02-23 18:13:12
Naon-e-dad
vous avez raison,il doit s'agir plus exactement du 4/10/1972,lors de l'ouverture du procés
de militants du FLB.la photo est sur Google.Sacré acte sportif,en effet !
(0) 
Kerbarh
2022-02-23 20:22:23
Arrêtez l’outrance et le mépris ,Michel Bernard.N’en vous déplaise, ce sont les jacobins qui gouvernent la France , qui déroulent depuis des années le tapis rouge aux Chinois et aux Russes.Par contre ces jacobins dont vous faites parti ,tondent sans scrupules les français et les prennent pour des « veaux ». Ils envoient notre Bretagne et la France dans le mur avec superbe et arrogance.
(2) 
Killian Le Tréguer
2022-02-23 20:52:25
@M.Bernard :
"La loire atlantique c 'est le Donbass des groupuscules independantistes bretons"
Etonnante comparaison ?...pas de Kiev ou de Moscou dans le Donbass, mais plutôt des Tourcoing, Roubaix et Lille. Et surtout je n'arrive pas à savoir si les bretons sont plutôt des ukrainiens ou des russes dans votre cogitation tortueuse.
" la Region pays de loire prospere et bien gouvernee n' a pas a repondre a ces agitations d 'extremistes"
"le temps est a l 'union face aux deux grands loups le chinois et le russe".
Joli trolling, j'avoue !
La Région Pays de la Loire n'a pas d'identité, inconnue du grand public, elle est régulièrement confondue avec sa petite jumelle d'Orléans-Tours. Concernant la gouvernance (bien grand mot vu le degré de compétence de l'échelon), sachez qu'un habitant de votre région a un endettement par habitants 22 % supérieur à celui de la Région Bretagne et 50 % à celui de la région Centre-Val-de-Loire...le tout sans compétences supplémentaires, sans budget langue régionale, avec peu de voies express etc...
"la solution c est un partenariat entre les deux regions qui serait approuve par les electeurs"
Vous venez peut-être de nous trouver le seul et unique argument pour ce drapeau géant. Nous épargner assurément de votre lubbie.
Votre consultation a encore moins de chances d'exister que celle sur la réunification. Combien d'élus régionaux vont militer pour cela ?
(5) 
Rafig en 44
2022-02-25 13:25:34
à plusieurs endroits de France les citoyens ne sont pas satisfaits de la région qui leur est assignée.
- Un breton n'accepte pas cette séparation que l’État nous impose depuis 70 ans, ni un Grand Ouest imposé.
- Un corse n'accepte pas les 2 départements qui coupe l’île en 2.
- Un alsacien n'accepte pas la disparition de l'Alsace noyée dans un Grand-Est et l'on fait savoir à 92 %
que dire des limousins et auvergnats qui n'ont pas choisi leurs régions.
C'est, en fait, la France entière qu'il faudrait refaire suivant des principes de respect des cultures et peuples de France.
(1) 
Kerbarh
2022-02-25 19:46:25
J’ai rencontré à Cognac des Charentais dégoûtés de l’absorption du Poitou Charentes par l’Aquitaine. Tout cela par un simple trait de plume. Aberrant !
(1) 
Paydret
2022-03-07 21:55:31
1925 la création du Gwenn ha du… c’est pas la même année que « mon combat » d’un caporal allemand de la première guerre mondiale ? Ça doit pas être loin… et le château de Nantes s’appelle à tort le château des ducs de Bretagne depuis 1930 seulement. Bien triste époque !!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.