LBDH : France, Chine. Des droits pour les Tibétains. Et ceux des Bretons ?
Communiqué de presse de Ligue Bretonne des droits de l'Homme

Publié le 22/08/08 4:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bravo, monsieur Jean-Marc Ayrault de reprendre à votre compte les thèmes abordés par le Dalaï Lama à l'issue de sa visite dans notre bonne ville de Nantes, capitale historique de la Bretagne : "la liberté des peuples et la justice sociale."

Bravo de rappeler à la Chine son devoir du respect des minorités. Bravo au maire de Nantes et président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale française de mentionner "le droit à l'enseignement de l'histoire en y incluant l'histoire de ces minorités."

Bravo pour encourager un pays si lointain à respecter l'existence des droits universels des Droits de l'homme et, dans le cas présent, le droit de ces minorités à exister à travers leur langue et leur histoire.

Nous aurions aimé plus d'assiduité de votre part, celle de vos amis et de vos adversaires politiques quand il s'agit de la reconnaissance de nos droits de Bretons. "Droit à un enseignement décent de la langue et de l'histoire."

La LBDH constate une nouvelle fois que quand il s'agit de défendre les Droits de l'Homme à l'autre bout du monde la France est championne, par contre sur son territoire elle est toujours frappée d'amnésie.

Pour la LBDH M. Herjean

.

Michel Herjean

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1498 lectures.
logo
L’objet de l’association est de combattre l'injustice et toute atteinte arbitraire aux droits d'un individu, d'un peuple ou d'une nation. Elle défend les principes d'égalité, de liberté, de solidarité et d'humanisme sur lesquels se fondent les sociétés démocratiques.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.