La caravane Franco-Japonnaise pour la paix s'arrête en Bretagne
Dépêche

Publié le 31/08/06 17:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Du 28 au 31 août 2006, la caravane Franco-Japonaise pour la paix a sillonné la Bretagne. Composée principalement de retraités japonnais, dont un a connu l'enfer de la bombe atomique à la fin de la seconde guerre mondiale, son objet est de sensibiliser l'opinion publique au traité de non-prolifération.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Une question de plus en plus d'actualité quand on voit l'évolution des conflits dans le monde et principalement au Proche-Orient. Aujourd'hui à Hennebont, les pacifistes japonais, accompagnés du "Mouvement pour la paix" ont fait signer une pétition pour l'application du traité de non prolifération devant l'hôtel de ville.

La délégation a ensuite été reçue en mairie, ou le maire a souligné l'importance du combat de cette caravane. Le maire et d'autres élus locaux en ont profité pour signer eux aussi la pétition.

La délégation s'est vu offrir les insignes de la ville d'Hennebont en souvenir de leur passage. Il faut rappeler que cette caravane parcourt le monde actuellement pour clamer partout son message de paix. Le passage dans notre région fait écho à la visite organisée par le "Mouvement pour la paix" l'année dernière à l'occasion des comémorations de Hiroshima et Nagasaki, d'une délégation française comptant notamment deux bretons.

JPT / ABP

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1235 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.