Inquiétudes concernant le changement d’heure et l’alignement sur l’heure d’été

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 20/12/18 12:57 -- mis à jour le 20/12/18 12:57

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT – Question écrite n° 14355 à M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les conséquences qu’aurait en Bretagne l’alignement sur l’heure d’été en cas de fin du changement d’heure

Question publiée au JO le : 20/11/2018

Texte de la question

M. Paul Molac attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les conséquences qu’aurait en Bretagne l’alignement sur l’heure d’été en cas de fin du changement d’heure. Le jour ne se lèverait pas avant 10 heures en hiver à son extrême ouest ce qui fait craindre à un certain nombre de citoyens des effets négatifs sur leur quotidien. Cet alignement risquerait tout d’abord de baisser l’activité de certains secteurs économiques. Ensuite, les inquiétudes portent sur la sécurité routière, car l’alignement sur l’heure d’été pourrait augmenter les risques liés au verglas et à l’obscurité à des horaires de trafic soutenu. Enfin, les craintes portent sur l’organisation du temps scolaire. Les spécialistes conseillent aujourd’hui que l’école commence plus tard, le bon apprentissage des enfants étant lié à la qualité de leur sommeil. Aussi, il lui demande si le Gouvernement envisage un alignement sur l’heure d’hiver, ou dans l’autre cas, s’il envisage des mesures qui permettront d’adapter notamment l’heure du démarrage des classes dans les écoles.Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 2 commentaires
Emilie Le Berre
2018-12-20 16:09:17
Je partage vos inquiétudes. La déconnexion des "élites" avec le réel ne cesse d'être dénoncer et les dernières semaines n'ont fait que le confirmer.
Faut-il alors s'étonner d'une déconnexion des rythmes biologiques naturels imposée par des gens vivants dans un environnement de béton et de lumière artificielle ?
Une véritable mesure du mieux vivre serait de calquer notre rythme sur celui du soleil et donc de vivre en Bretagne avec l'heure solaire correspondant à notre longitude.
Evidemment cela ne se fera pas puisque en cela irait à l'encontre de la globalisation et sans aller aussi loin Paris perdrait sur nous l'imposition de son heure.
Des traditions plusieurs fois millénnaire préconisent de respecter certaines heures pour l'étude, le repos et l'activité physique modulées selon les saisons et l'age de chacun.
On en est loin, de plus en plus, au contraire c'est la méga-machine qui dicte son rythme mécanique.
Le progrès m'a tuer *
*Faute volontaire cette fois :-). D’abord il désigne clairement le coupable qu’on appelle communément le « progrès », c’est-à-dire le progrès technique. En évoquant le « Omar m’a tuer » de l’affaire Omar Raddad, il montre aussi l’inculture de la victime. Bien que celle-ci soit née dans une société capable d’aller dans l’espace, cette même société n’a pas jugé rentable de l’éduquer.
(0) 
Herve Rincel
2018-12-21 16:46:07
Alignement sur «Temps universel + 1 h» toute l'année, c'est à dire sur l'heure légale avant 1974.
Pas de changement saisonnier et un décalage d'une heure seulement. Ça c'est supportable !!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.