Incendie à l’école de La Trinité-Porhoët : « je pense aux élèves, aux personnels et aux parents »

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 20/11/17 11:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

(voir le site) " alt="capture-d-ecran-google-streetview_3695775" width="1000" height="670" />

Qu’il soit d’origine criminelle ou accidentelle, l’incendie qui a touché l’école Saint-Joseph de La Trinité-Porhoët n’est reste pas moins dramatique. Je pense d’abord aux élèves qui voient une partie de leurs travaux disparaître, ensuite aux personnels qui doivent s’adapter et faire preuve de beaucoup de pédagogie dans ce moment compliqué, et enfin aux parents d’élèves que je sais capables de grande motivation pour recréer dans les jours qui viennent une ambiance agréable pour leurs enfants. L’incendie d’une école est un symbole qui me touche particulièrement car c’est un lieu où l’enfant doit toujours se sentir en protection. Je souhaite donc sincèrement que l’école Saint-Joseph retrouve rapidement son équilibre et sa joie de vivre.

Une collecte pour récolter des fonds

L’APEL de l’école Saint-Joseph vient de lancer une collecte, dont je me permets de faire le relais. Il s’agit d’une collecte de matériels usagers, tels que des stylos à bille, des cartouches, des correcteurs blanco (en souris, stylo ou bouteille) ou encore des journaux, annuaires, publicités (…). Ne sont cependant pas acceptés les bâtons de colle, les règles, les gommes et les crayons en bois. L’idée est de collecter des fonds grâce au recyclage de ces objets.

(voir le site) " alt="23722320_1883732115220733_1116034558015876091_n" width="453" height="645" />

 

 

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.