Gourin : les meilleurs couples de sonneurs sacrés champions de Bretagne

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 8/09/18 21:13 -- mis à jour le 08/09/18 21:13

  (voir le site) " alt="20180902_175236" width="567" height="319" />

Après avoir franchi les épreuves qualificatives organisées tout au long de l’année dans les pays des 5 départements bretons historiques, les meilleurs sonneurs en couple se sont retrouvés à Gourin pour disputer les phases finales des concours organisés par la Fédération Sonerion et le Comité des sonneurs de Gourin.

Tradition oblige, chaque couple a été tenu d’interpréter une pièce dans chacun des trois grands genres fondamentaux de la musique sonnée de Bretagne : marche, mélodie et danse, cette dernière prestation étant assurément la plus populaire et la plus fréquentée dans la mesure où elle permet au public de participer à un grand fest-deiz.

Au terme des épreuves sont désignés les champions de l’année : Yann-Ewen L’Haridon et Youenn Nédélec l’ont remporté dans la catégorie koz (biniou traditionnel breton), Christophe et Jean-Michel Mahevas en catégorie braz (cornemuse). Ils détiennent, pour un an, le titre de champions de Bretagne et le remettront en jeu l’année prochaine.

(voir le site) " alt="20180902_171047" width="369" height="208" />

(voir le site) " alt="20180902_160230" width="372" height="209" /> (voir le site) " alt="20180902_181323" width="368" height="207" /> (voir le site) " alt="20180902_161451" width="375" height="211" />

Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.